Kong Xiangxi (1880-1967)

Image non encore disponible
Pays :Chine
Langue :chinois
Sexe :masculin
Naissance :Shanxi (Chine), 1880
Mort :New York (New York, États-Unis), 16-08-1967
Note :
Homme politique. - Ministre de l'Industrie et du Commerce (1928-1933), ministre des Finances (1933-1944), gouverneur de la Banque centrale de Chine (1933-1945), Premier ministre (1938-1939) et membre du Comité international olympique (1939-1955)
Domaines :Science politique
Histoire du reste du monde
Autres formes du nom :H. H. Kung (1880-1967)
Kǒng Xiángxī (1880-1967)
K'ung Hsiang-hsi (1880-1967)
Voir plus
ISNI :ISNI 0000 0001 1772 9808

Ses activités

Auteur du texte1 document

Préfacier1 document

  • China's new currency system, by Tàng Leang-li... [Foreword by H. H. Kung.]

    Description matérielle : In-4° , IX-138 p.
    Description : Note : "China to-day" series, 8
    Édition : London : K. Paul, Trench, Trubner and Co. , 1936

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb31431806b]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Kong Xiangxi (1880-1967)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Membre de

  • Fondé en 1900 par Sun-Yat Sen. Prend le nom de Guomindang en 1919. S'établit à Taiwan après la prise du pouvoir en Chine continentale par les communistes en 1949

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • China's new currency system / by Tàng Leang-li ; [foreword by H. H. Kung], 1936
  • BN Cat. gén. suppl. : Kung (H. H.)

Autres formes du nom

  • H. H. Kung (1880-1967)
  • Kǒng Xiángxī (1880-1967)
  • K'ung Hsiang-hsi (1880-1967)
  • H. H. Kung (1880-1967)

Biographie Wikipedia

  • Kǒng Xiángxī, K'ung Hsiang-hsi ou H. H. Kung (tra/si : 孔祥熙;) (Shanxi, 1880/1881 – New York, 16 août 1967), fut l’un des principaux artisans de la politique financière et économique de la Première République chinoise, ainsi qu’un délégué officieux du gouvernement de Nankin pour les achats d’armes en vue des luttes anti-communiste et anti-japonaise. Banquier et homme d’affaires éduqué aux États-Unis, allié à Tchang Kaï-chek par sa femme Song Ailing, sœur de Madame Tchang, il fut, entre autres, cadre du Guomindang, ministre de l’Industrie et du Commerce (1928-1933), ministre des Finances (1933-1944), gouverneur de la Banque centrale de Chine (1933-1945), Premier ministre (1938-1939) et membre du Comité international olympique (1939-1955). Les mesures qu’il prit permirent au gouvernement nationaliste de tenir bon une dizaine d’années, mais s’avérèrent à long terme défavorables aux couches les plus fragiles de la population. Il profita de ses fonctions pour enrichir considérablement sa famille, gagnant la réputation d’être l’« homme le plus riche de Chine », et dut démissionner de la plupart de ses fonctions entre 1944 et 1945 pour conflits d’intérêt. Il se retira aux États-Unis en 1947. Après un séjour de quatre ans à Taïwan (1962-1966), il rentra à New York où il mourut en 1967. Son prénom social était Yongzhi (庸子) et il s’est également fait appeler Ziyuan (子淵).

Pages équivalentes