Wilhelm Stapel (1882-1954)

Pays :Allemagne avant 1945
Langue :allemand
Sexe :masculin
Naissance :Calbe an der Saale (Allemagne), 27-10-1882
Mort :Hambourg (Allemagne), 01-06-1954
Note :
Essayiste et journaliste, théoricien nationaliste et antisémite. - Auteur d'ouvrages de théologie protestante, et d'adaptations d'oeuvres médiévales en allemand moderne
Domaines :Sciences de l'information et de la documentation
Religion
Littératures
ISNI :ISNI 0000 0000 8358 8137

Ses activités

Auteur du texte2 documents

  • Wilhelm Stapel. Preussen muss sein, eine Rede für Preussen. 1. Ist Preussen widerlegt ? 2. Die preussische Situation. 3. Der preussische Nomos. 4. Das preussische Verhängnis. 5. Die Notwendigkeit Preussens

    Description matérielle : In-8° , 48 p.
    Édition : Hamburg : Hanscatische Verlagsanstalt , (s. d.)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb313990660]
  • Volk, Untersuchungen über Volkheit und Volkstum, von Wilhelm Stapel. 4. Auflage der "Volksbürgerlichen Erziehung"

    Description matérielle : In-8° , 352 p.
    Édition : Hamburg : Hanseatische Verlagsanstalt , (s. d.)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb31399067b]

Éditeur scientifique1 document

  • Deutsche Freiheitslieder, gesammelt und herausgegeben von... Wilhelm Stapel

    Description : Note : Aus alten Bücherschränken
    Édition : Hamburg, Hanseatische Verlagsanstalt , 1922. In-16, 164 p. [Don 348695] -Xb-XcP-

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb326444566]

Traducteur1 document1 document numérisé

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Wilhelm Stapel (1882-1954)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

Biographie Wikipedia

  • Wilhelm Stapel est né le 27 octobre 1882 à Kalbe en Saxe mort le 1er juin 1954 à Hambourg. Protestant nationaliste et antisémite notoire, il a été un publiciste politique et tête pensante du Cercle de l'Hambourg, un groupe de penseurs que Armin Mohler a rangé parmi la révolution conservatrice.

Pages équivalentes