Leonardo Torres Quevedo (1852-1936)

Pays :Espagne
Langue :espagnol; castillan
Sexe :masculin
Naissance :Santa Cruz de Santander (Cantabrie, Espagne), 28-12-1852
Mort :Madrid (Espagne), 18-12-1936
Note :
Ingénieur des ponts et chaussées. - Membre de l'Académie des sciences de Madrid
Domaines :Technique
Autres formes du nom :Leonardo Torres (1852-1936)
Leonardo Torres Quevedo (1852-1936)
ISNI :ISNI 0000 0000 5948 3159

Ses activités

Auteur du texte1 document1 document numérisé

  • Machines à calculer

    Description matérielle : 20 p.
    Description : Note : Extrait des "Mémoires présentés par divers savants à l'Académie des sciences de l'Institut de France", t. XXXII
    Édition : Paris : Impr. nationale , 1901

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb31481901x]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Leonardo Torres Quevedo (1852-1936)

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Machines à calculer / par M. L. Torres, 1901
  • Ouvrages de reference : ABEPI
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén. : Torres (Leonardo)

Autres formes du nom

  • Leonardo Torres (1852-1936)
  • Leonardo Torres Quevedo (1852-1936)

Biographie Wikipedia

  • Leonardo Torres Quevedo, parfois écrit Leonardo Torres y Quevedo, (né le dans le village de Santa Cruz de Iguña, en Cantabrie et mort le 18 décembre 1936 à Madrid), est un ingénieur civil, mathématicien, physicien et inventeur espagnol de la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle. Membre de l’Académie royale des sciences d'Espagne dès 1901, il en devient président en 1928, il était aussi un membre correspondant de l'Institut de France.Torres fut le premier à utiliser des relais électromécaniques pour implémenter les fonctions arithmétiques d'une machine à calculer. Il montra que tous les éléments mécaniques de la machine analytique de Charles Babbage pouvait être remplacés par des éléments électriques construit avec des relais. Il en fit la démonstration en construisant deux machines analytiques extrêmement limitées mais fonctionnelles, une en 1914 et une en 1920.Il inventa le premier automate joueur d’échecs et créa ainsi le premier jeu électronique.Il inventa un dirigeable qui fut utilisé durant la première guerre mondiale, un téléphérique pour les chutes du Niagara qui est encore en service de nos jours et, avec Nikola Tesla, il fut un pionnier dans l'invention des télécommandes.

Pages équivalentes