Pierre Émile Martin (1824-1915)

Image non encore disponible
Pays :France
Langue :français
Sexe :masculin
Naissance :Fourchambault (Nièvre), 1824
Mort :Fourchambault (Nièvre), 21-05-1915
Note :
Ingénieur et industriel. - Mit au point un procédé pour la fusion de l'acier
ISNI :ISNI 0000 0000 0082 6233

Ses activités

Auteur du texte1 document

  • Réponse de M. Martin au rapport de la commission et au mémoire de M. Pélegry. [Au sujet de la situation de la Société anonyme des forges et aciéries de Bazacle.]

    Description matérielle : In-4° , 16 p.
    Édition : Toulouse : impr. de Douladoure , (1878)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30896402v]

Rédacteur1 document

  • Renseignements complémentaires fournis à MM. les experts Burat, Jordan, Lan. Affaire Sudre-Martin : Réponse à la lettre de MM. les experts à la date du 28 Mai 1874.

    Description matérielle : In-4 °
    Description : Note : Au sujet de la priorité d'un procédé pour la fusion de l'acier
    Édition : Paris : imp. de A. Chaix , 1874

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb36779303w]

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Renseignements complémentaires fournis à MM. les experts Burat, Jordan, Lan. Affaire Sudre-Martin : Réponse à la lettre de MM. les experts à la date du 28 Mai 1874 / [Signé : G. Martin, Pierre E. Martin], 1874
  • Les patrons du second Empire / Institut d'histoire moderne et contemporaine,1991-1994.

Biographie Wikipedia

  • Pierre-Émile Martin (né le 17 août 1824 à Bourges et décédé le 21 mai 1915 au château de La Garenne, Fourchambault) est un polytechnicien, ingénieur des Mines de Paris et industriel français. Il est le fils d'Émile Martin et petit-fils de Pierre-Dominique Martin et de Georges Dufaud.Il fut maire de la commune de Sireuil (Charente) de 1855 à 1874.On lui doit l'application pratique du principe de la récupération des gaz chauds au four à sole pour la fusion de l'acier (1 700 °C environ). Ce procédé avait été inventé par Carl Wilhelm Siemens dont P.-E. Martin avait acquis la licence.En 1865, sur la base du procédé Siemens, il mit en œuvre selon ses recherches le procédé d'élaboration de l'acier sur sole, qui porte son nom, par refusion de déchets d'acier avec addition de fonte pour dilution des impuretés et affinage.

Pages équivalentes