Nicolas Gédoyn (1677-1744)

Pays :France
Langue :français
Sexe :masculin
Naissance :Orléans, 15-06-1677
Mort :10-08-1744
Note :
Abbé, chanoine à la Sainte-Chapelle, puis à l'abbaye de Beaugency. - Membre de l'Académie des inscriptions (élu en 1711) et de l'Académie française (élu en 1719)
Autre forme du nom :Abbé Gédoyn (1677-1744)
ISNI :ISNI 0000 0000 8075 8700

Ses activités

Auteur du texte11 documents

  • Discours prononcez dans l'Académie françoise le... douzième décembre 1720 à la réception de Monsieur le duc de Richelieu [par le duc de Richelieu et l'abbé Nicolas Gédoyn]

    Description matérielle : 2 parties en 1 vol. in-4°
    Édition : Paris : J.-B. Coignard , 1780
    Auteur du texte : Louis-François-Armand de Vignerot Du Plessis Richelieu (duc de, 1696-1788)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb31212652f]
  • Discours prononcez dans l'Académie françoise le jeudy douziéme decembre MDCCXX. Par Monsieur l'Abbé Roquette, lorsqu'il fut receu à la place de M. l'Abbé Renaudot

    Description matérielle : 28 p. ; 4 °
    Description : Note : Le discours est suivi de la réponse de M. l'Abbé Gedoyn à M. de Roquette, et à M. le duc de Richelieu dont le discours ne figure pas dans cette édition
    Édition : Paris : Jean-Baptiste Coignard , 1720
    Auteur du texte : Henri-Emmanuel de Roquette (1655?-1725)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb39375372g]
  • Discours prononcez dans l'Académie françoise, le jeudy vingt-cinquiéme may MDCCXIX. A la reception de monsieur l'abbé Gédoyn

    Description matérielle : 20-[2] p.
    Description : Note : Contient deux discours : le discours de réception de l'abbé Gedoyn (p. 3-13) et la réponse de l'abbé Genest (p. 15-20). - Marque au titre, bandeau et lettrines gr. s. b.
    Sources : CG, LVIII, 695
    Édition : , 1719
    Auteur du texte : Charles-Claude Genest (1639-1719)
    Imprimeur-libraire : Jean-Baptiste Coignard (1667?-1735)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30492750w]
  • Oeuvres diverses

    Description matérielle : In-12
    Édition : Paris : de Bure l'ainé , 1745

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb339925033]
  • Oeuvres diverses...

    Description matérielle : In-12
    Édition : Paris , 1745
    Éditeur scientifique : Pierre-Joseph d' Olivet (1682-1768)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb33999875g]

Traducteur10 documents3 documents numérisés

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : De l'Institution de l'orateur / Quintillien ; traduit par M. l'abbé Gédoyn, 1718
    Pausanias, ou Voyage historique de la Grèce traduit en françois, avec des remarques / par M. l'abbé Gédoyn, 1731
  • Ouvrages de reference : Académie française (2005-11-22)
    DBF
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén.

Autre forme du nom

  • Abbé Gédoyn (1677-1744)

Biographie Wikipedia

  • Nicolas Gédoyn, né le 15 juin 1677 à Orléans et mort le 10 août 1744 à Beaugency, est un homme d'Église et écrivain français.Après avoir étudié chez les jésuites, il est nommé professeur de rhétorique au collège royal de Blois, puis chanoine à la Sainte-Chapelle et à l'abbaye de Beaugency. Il est élu membre de l'Académie française en 1719. Il était déjà membre de l'Académie royale des inscriptions et belles-lettres depuis 1711.Voltaire a dit de lui qu'il était « auteur d'une excellente traduction de Quintilien et de Pausanias. Il était entré chez les jésuites à l’âge de quinze ans, et en sortit dans un âge mûr. Il était si passionné pour les bons auteurs de l’antiquité, qu’il aurait voulu qu’on eût pardonné à leur religion en faveur des beautés de leurs ouvrages et de leur mythologie : il trouvait dans la Fable une philosophie naturelle, admirable, et des emblèmes frappants de toutes les opérations de la Divinité. Il croyait que l’esprit de toutes les nations s’était rétréci, et que la grande poésie et la grande éloquence avaient disparu du monde avec la mythologie des Grecs. Le poème de Milton lui paraissait un poème barbare et d'un fanatisme sombre et dégoûtant, dans lequel le diable hurle sans cesse contre le Messie. Il écrivit sur ce sujet quatre dissertations très curieuses. »Voltaire rapporte par ailleurs que l'abbé Pierre Barral, dans son Dictionnaire des hommes illustres (1758), avait prétendu que Nicolas Gédoyn eut pour maîtresse Ninon de Lenclos le jour où celle-ci atteignit l'âge de 80 ans, anecdote que l'on retrouve parfois répétée dans les biographies de Ninon. « Conte absurde », rétorque Voltaire. « Une telle sottise n'est nullement vraisemblable, et je puis certifier que rien n'est plus faux. [...] J'ai beaucoup vu dans mon enfance l’abbé Gédoyn [...] et Mlle Lenclos ; je puis assurer qu'à l’âge de quatre-vingts ans son visage portait les marques les plus hideuses de la vieillesse ; que son corps en avait toutes les infirmités, et qu'elle avait dans l’esprit les maximes d'un philosophe austère. »

Pages équivalentes