Agostino Bassi (1773-1856)

Pays :Italie
Langue :italien
Sexe :masculin
Naissance :Mairago, Italie, 26-09-1773
Mort :Lodi, Italie, 06-02-1856
Note :
Biologiste
Autre forme du nom :Auguste Bassi (1773-1856)
ISNI :ISNI 0000 0000 8343 9318

Ses activités

Auteur du texte5 documents1 document numérisé

  • De la Manière la plus profitable d'élever les vers à soie, et du meilleur moyen de diminuer, en général, les dommages occasionnés par la muscardine, par Auguste Bassi, ... Traduit de l'italien par Frédéric Cazalis, ...

    Description matérielle : In-16, 69 p.
    Édition : Montpellier : impr. de J.-A. Dumas , 1852
    Traducteur : Frédéric Cazalis (1819-1909)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30064526n]
  • Del Mal del segno calcinaccio o moscardino, malattia che afflige i bachi da seta, e sul modo di liberarne le bigattaje anche le più infestate, opera del dottore Agostino Bassi. 2da edizione...

    Description matérielle : In-8° , 112 p.
    Édition : Milano : tip. di P. A. Molina , 1837

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30064524z]
  • Discorsi sulla natura e cura della pellagra, sulla malattia contagiosa che attaccò l'anno scorso ed attaca tuttora in diversi stati d'Europa i pomi di terra e come si possa arrestarla, e rimedi sicuri e pronti contro le febbri intermittenti, le scottature e le infiammazioni d'occhi, del dottore Agostino Bassi, ...

    Description matérielle : In-8° , 35 p.
    Édition : Milano : G. Chiusi , 1846

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30064523m]
  • Memoria del dottore Agostino Bassi, ... in addizione alla di lui opera sul calcino ... unitevi le relazioni dei vantaggi ottenuti già da molti coltivatori dei bachi da seta coll' uso degli insegnamenti dell' autore...

    Description matérielle : 2 parties en 1 vol. in-8°
    Édition : Milano : tip. di P. A. Molina , 1837

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb300645259]
  • Il Vero e l'utile per il maggior bene dei coltivatori dei bachi da seta e dei proprietari dei gelsi in generale ... Quarta memoria... del dottore Agostino Bassi,...

    Description matérielle : In-8° , VI-55 p.
    Édition : Lodi : coi tipi di C. Wilmant e figli , 1845

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb300645270]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Il vero e l'utile per il maggior bene dei coltivatori dei bachi da seta e dei proprietari dei gelsi in generale : quarta memoria / del dottore Agostino Bassi, 1845
  • Ouvrages de reference : Encicl. italiana
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén. : Bassi, Agostino (di Lodi)

Autre forme du nom

  • Auguste Bassi (1773-1856)

Biographie Wikipedia

  • Agostino Bassi est un biologiste italien, né le 25 septembre 1773 à Mairago en Lombardie (à l’époque possession de l’empire des Habsbourg) et mort le 8 février 1856 à Lodi.En 1807, il commence à étudier une maladie touchant le ver à soie, le mal del segno, connue aujourd’hui sous le nom de muscardine. La chenille se couvre d’une fine poudre blanche et meurt. Cette maladie est causée par des champignons appartenant principalement au genre Beauveria Vuillemin, 1912.Vingt-cinq ans de recherche lui sont nécessaires pour qu’il puisse démontrer que cette maladie est contagieuse et causée par un champignon qu’il nomme Botrytis paradoxa (aujourd’hui Beauveria bassiana). Cet organisme pathogène est transmis aux chenilles par de la nourriture contaminée.(Selon un rapport présenté par Henri Dutrochet à l'Académie des sciences en 1838, l'opinion selon laquelle l'efflorescence blanche caractéristique de la muscardine est une moisissure était déjà commune en 1810; Foscarini avait montré en 1819 que la maladie était contagieuse; et la présence du champignon à l'intérieur du corps du ver malade dès avant sa mort, affirmée par Bassi, ne fut prouvée que par Audouin.)Bassi fait paraître les résultats de ses recherches dans Del mal del segno, calcinaccio o moscardino (1835) et tire une théorie expliquant de nombreuses maladies des végétaux, des animaux et des êtres humains par des organismes pathogènes. Il préfigure ainsi les travaux de Louis Pasteur et de Robert Koch. Il décrit également comment éliminer et prévenir ce champignon. Les succès que ses prescriptions rencontrent lui valent une immense notoriété.Il est également l'auteur de travaux sur la culture des pommes de terre, sur le fromage, la vinification, la lèpre et le choléra.

Pages équivalentes