Charles-Julien Brianchon (1783-1864)

Illustration de la page Charles-Julien Brianchon (1783-1864) provenant de Wikipedia
Pays :France
Langue :français
Sexe :masculin
Naissance :Sèvres (Hauts-de-Seine), 1783
Mort :1864
Note :
Chimiste et mathématicien. - Frère aîné du libraire parisien Julien-Antoine-Armand Brianchon (1792-1870)
ISNI :ISNI 0000 0003 9773 1872

Ses activités

Auteur du texte4 documents1 document numérisé

  • Mémoires sur les lignes du second ordre

    faisant suite aux recherches publiées dans les journaux de l'Ecole royale polytechnique

    Description matérielle : 67 p.
    Édition : Paris : Bachelier , 1817

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30160324m]
  • Description du laboratoire de chimie de l'École d'artillerie de la garde royale, construit sur les plans de M. d'Arcet, par le capitaine Brianchon,...

    Description matérielle : In-12, 22 p. et pl.
    Description : Note : Extrait des "Annales de l'industrie nationale et étrangère". Septembre 1822
    Édition : Paris : impr. de Fain , 1822

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30160322x]
  • Essai chimique sur les réactions foudroyantes (extrait), par C.-J. Brianchon,...

    Description matérielle : In-12, 22 p.
    Édition : Paris : Dondey-Dupré père et fils , 1825

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb301603238]
  • Sur la poudre à tirer, par C.-J. Brianchon,...

    Description matérielle : In-8° , 20 p.
    Édition : Paris : impr. de Dondey-Dupré , (1823)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30160325z]

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Essai chimique sur les réactions foudroyantes (extrait) / par C. - J. Brianchon, 1825
  • Ouvrages de reference : DBF : date de naissance 1785
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén.

Biographie Wikipedia

  • Charles-Julien Brianchon, né le 19 décembre 1783 à Sèvres, mort le 29 avril 1864 à Versailles, était un mathématicien et artilleur français.Il est le fils de Julien Louis Brianchon (1754-1833) et d'Henriette Victoire Bulidon (1760-1826), et frère de Gaetan Jean-Baptiste Brianchon, à qui l'on doit les charpentes de l'église de la Madeleine à Paris ainsi qu'une biographie sur la vie de la soeur Marthe.Spécialiste de géométrie projective, Brianchon développe l'utilisation de la dualité. Élève de Monge à l'École Polytechnique (Promotion X1803), il cherche à revitaliser la géométrie et à lui trouver des applications dans le domaine militaire. Après avoir fait partie des armées de Napoléon, au sein desquelles il participera à cinq campagnes entre 1809 et 1812 en tant que Capitaine au 3e régiment d'artillerie, notamment en Espagne et au Portugal, il devient professeur à l'école d'artillerie de Vincennes. En 1818, il est nommé adjoint au Directeur des Manufactures d'Armes de France, ainsi que professeur à l'école des sciences d'application de la Garde Royale.Il est nommé Chevalier de la Légion d'Honneur le 14 février 1815 et est élevé au grade de chef d'escadron d'artillerie.On lui doit en 1821, conjointement avec Poncelet, une démonstration de l'existence du cercle d'Euler ou cercle des neuf points d'un triangle, ainsi qu'un théorème qui porte son nom et qui s'est révélé être le dual de celui de Pascal.

Pages équivalentes