Grégence (saint, 05..-0552)

Langue :grec ancien (jusqu'à 1453)
Sexe :masculin
Naissance :05..
Mort :552
Note :
Personnage connu par un ensemble de trois textes, sa vie (Vios), écrit anonyme du milieu du Xème siècle, et deux ouvrages qui lui sont attribués, "Nomoi" et "Dialexis". - Aurait vécu au VIème siècle et aurait mené une mission au Yémen
Domaines :Religion
Autres formes du nom :Gregentius (saint, 05..-0552) (latin)
Grīgéntios (saint, 05..-0552)
Γρηγέτιος (saint, 05..-0552)
Voir plus
ISNI :ISNI 0000 0001 2147 086X

Ses activités

Auteur présumé du texte6 documents

  • Discussion entre des évêques et des juifs à Taphar, dont la datation est incertaine, entre le milieu du VIe s. et le IXe s.

    Dialogue avec le juif Erban avec Grégence (saint, 05..-0552) comme auteur présumé du texte

  • Textes de lois datant peut-être du VIe s., sous le règne d'Abraham, roi des Homérites (Arabie du sud) , et probablement révisés à partir du IX s.

    Leges Homeritarum avec Grégence (saint, 05..-0552) comme auteur présumé du texte

  • Contenu dans : Eusebii Alexandrini episcopi, Eusebii Emeseni, Leontii Byzantini opera quae reperiri potuerunt omnia

    Disputatio cum Herbano judaeo. - [7]

    Description matérielle : 1 vol. (1768 col.)
    Édition : Parisiis : J.-P. Migne , 1860

    [catalogue]
  • Contenu dans : Life and works of Saint Gregentios, archbishop of Taphar

    The disputation of our Father Gregentios of holy memory, archbishop of the city of Tephar, with the Jew Herban. - [2]

    Description matérielle : 1 vol. (IX-915 p.)
    Description : Note : Réunit la vie anonyme de saint Gregentios et deux oeuvres attribuées à celui-ci, "Nomoi" et "Dialexis". - Textes grecs avec traduction anglaise en regard, introd. en anglais
    Édition : Berlin : W. de Gruyter , 2006

    [catalogue]
  • Contenu dans : Eusebii Alexandrini episcopi, Eusebii Emeseni, Leontii Byzantini opera quae reperiri potuerunt omnia

    Homeritarum leges. - [6]

    Description matérielle : 1 vol. (1768 col.)
    Édition : Parisiis : J.-P. Migne , 1860

    [catalogue]

Auteur du texte2 documents1 document numérisé

  • Contenu dans : Eusebii Alexandrini episcopi, Eusebii Emeseni, Leontii Byzantini, Basilii Seleuciensis Opera quae reperiri potuerunt omnia...

    Homeritarum leges. Disputatio cum Herbano judaeo. - [10]

    Description matérielle : 1 vol. (1376 p.)
    Édition : Petit-Montrouge : J.-P. Migne , 1860

    [catalogue, Visualiser dans Gallica]
  • Tou en agiois patros hēmōn Grēgentiou archiepiskopou genōmenou Tephrōn Dialexis meta Ioudaiou Hērban tounoma. S. patris nostri Gregentii archiepiscopi Tephrensis, Disputatio cum Herbano judæo

    Description matérielle : [8]-204 f.
    Description : Note : Épîtres dédicatoires de Nicolas Goulu et de Jean Dorat à Gilles de Noailles. - Titre courant : "Disputatio Gregentii.". - Texte en grec et trad. latine en regard. - Titre grec translittéré. - Extrait du privilège royal octroyé le 9 novembre 1584 pour une durée de 8 années à Fédéric II Morel. - Ornement au titre, bandeaux, lettres ornées et cul-de-lampe gr. sur bois
    Sources : CG, LXII, 997. - CG, LXIII, 1224-1225
    Édition : , 1586
    Imprimeur-libraire : Fédéric Morel (1552-1630)
    Dédicateur : Jean Dorat (1508-1588)
    Traducteur : Nicolas Goulu (1530-1601)
    Ancien possesseur : Pierre-Daniel Huet (1630-1721)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30537928d]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Grégence (saint; 05..-0552)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

Autres formes du nom

  • Gregentius (saint, 05..-0552) (latin)
  • Grīgéntios (saint, 05..-0552)
  • Γρηγέτιος (saint, 05..-0552)
  • Grēgéntios (saint, 05..-0552)

Biographie Wikipedia

  • Grégence (en grec Γρηγέντιος), évêque de Safar (ou Zafar, ou Taphar, Τάφαρον en grec), au Yémen, est une figure de l'hagiographie byzantine qui aurait vécu dans la première moitié du VIe siècle et aurait été missionnaire et évêque dans le sud de l'Arabie. L'historicité même du personnage est problématique. Fête le 19 décembre.Le « dossier hagiographique » comprend trois textes dont la genèse, la datation, les liens entre eux, ont été beaucoup discutés : une longue Vie ; un dialogue entre le saint et un savant juif nommé Herban ; et un texte intitulé Lois de saint Grégence ou Lois des Homérites, qui serait une législation suivant les principes chrétiens que le saint aurait rédigée pour le peuple des Homérites (du Yémen). Ces textes sont remplis d'incohérences historiques, de références à des réalités postérieures, qui montrent qu'en tout cas la version (en langue grecque) qui nous est parvenue est plus tardive de plusieurs siècles. Albrecht Berger, récent éditeur des textes, et Gianfranco Fiaccadori, qui a contribué au commentaire, pensent qu'ils ont été composés à Constantinople vers la fin du Xe siècle (à partir de sources antérieures).Le nom Gregentios est sans autre exemple dans la tradition hagiographique (et est remplacé par Gregorios ou Gregentinos dans certains manuscrits). Le personnage serait né vers la fin du Ve siècle dans une ville appelée Liplianès située sur un territoire tributaire des Avars (A. Berger pense à Ljubljana, É. Patlagean parle plutôt du Kosovo actuel, mais de toute façon les indications de la Vie sont floues et incohérentes). Il aurait voyagé en Italie (Milan, Rome), en Sicile (Agrigente) et à Carthage avant de gagner Alexandrie. Là, il aurait été chargé de la mission de rechristianiser le pays des « Homérites », dans le sud de l'Arabie, un peuple récemment libéré, selon le texte, de la tyrannie d'un roi juif nommé Dunaas, grâce à l'intervention militaire du roi chrétien d'Éthiopie, Élesboas (Ces personnages sont historiquement les rois Dhu Nuwas et Ella Asbeha, et la guerre entre les deux se situe entre 520 et 525). Pendant son séjour au Yémen, Grégence met en place un nouveau pouvoir chrétien, rédige une législation, et ramène la population judaïsée du pays au christianisme par la persuasion ou par la force. Le dialogue et le code de lois qui accompagnent la Vie seraient des documents sur cette activité. Le dialogue avec le scribe juif Herban est conclu par une apparition miraculeuse du Christ, preuve concrète de la supériorité du christianisme.

Pages équivalentes