Antoine Treuille de Beaulieu (1809-1886)

Image non encore disponible
Pays :France
Langue :français
Sexe :masculin
Naissance :Lunéville (Maurthe-et-Moselle), 1809
Mort :Paris (France), 1886
Note :
Général et polytechnicien, affecté à la manufacture d'armes de Chatellerault (1840). - Prénoms complets : Antoine Hector Thésée
Autre forme du nom :baron Treuille de Beaulieu (1809-1886)
ISNI :ISNI 0000 0004 3071 2308

Ses activités

Auteur du texte2 documents

  • Armes de guerre portatives

    Description matérielle : 30 p.
    Description : Note : Exposition universelle de 1867 à Paris. Rapports du jury international, publiés sous la direction de M. Michel Chevalier
    Édition : Paris : impr. de P. Dupont , 1867
    Éditeur scientifique : Exposition internationale (1867 ; Paris)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb314938914]
  • Expériences faites par MM. le général de division, comte Gudin, le Bon Treuille de Beaulieu,... D.-H. Brandon,... sur les armes à rotation de MM. Perrin-Lepage (1839), Devisme (1842), Malherbe et Rissack (1853), Lefaucheux et L. Perrin

    Description matérielle : In-8° , 12 p.
    Édition : Paris : impr. de Hennuyer , 1863

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb31493892g]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Armes de guerre portatives / par M. le baron Treuille de Beaulieu, 1867
  • Ouvrages de reference : Inventeurs et scientifiques : dictionnaire de biographies, 1994
    Vapereau
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén. : M. le baron Treuille de Beaulieu

Autre forme du nom

  • baron Treuille de Beaulieu (1809-1886)

Biographie Wikipedia

  • Antoine Hector Thésée Treuille de Beaulieu né à Lunéville le 7 mai 1809, mort à Paris le 24 juillet 1886, est un polytechnicien, artilleur et inventeur auquel on doit certains progrès de l'armement, notamment le mousqueton Treuille de Beaulieu et la machine à rayer les canons.

Pages équivalentes