Justin Alavaill (1847-1903)

Pays :France
Langue :français
Sexe :masculin
Naissance :Céret (Pyrénées orientales), 1847
Mort :Marseille (Bouches-du-Rhône), 1903
Note :
Journaliste et homme politique. - Fondateur du journal Le Républicain (1876). - Prénoms complets : Justin Joseph François Fortuné
ISNI :ISNI 0000 0001 0828 3883

Ses activités

Auteur du texte3 documents

  • Alavaill, Justin (1847-1903)

    Contenu dans les archives et manuscrits : Collection de manuscrits d'Auguste Rondel. Section Rondel-Ms ou RMs. Théâtre français. Rondel-Ms-851 à Rondel-Ms-900

    [catalogue BnF archives et manuscrits][ark:/12148/cc874524/ca59818139124919]
  • La Farandole...

    Description : Note : Affiche in-fol. et prospectus in-4°
    Édition : Perpignan, Alavaill , [s. d. ?]

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb31706149s]
  • Réservoirs et canaux d'arrosage à construire dans les vallées de l'Agly, de la Tet et du Tech. Étude préparatoire par Justin Alavaill. Avec une préface de Charles Cottard,...

    Description matérielle : In-8°
    Édition : Perpignan : impr. de P. Rondony , 1883
    Préfacier : Charles Cotard (1835-1902)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30006968x]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Réservoirs et canaux d'arrosage à construire dans les vallées de l'Agly, de la Tet et du Tech : étude préparatoire par Justin Alavaill, 1883
  • Nouveau dictionnaire de biographies roussillonnaises 1789-2011 / sous la dir. de Gérard Bonnet, 2011

Biographie Wikipedia

  • Justin, Joseph, François Alavaill, né le 4 mai 1847 à Céret (Pyrénées-Orientales) et mort le 22 avril 1903 à Marseille (Bouches-du-Rhône), est un journaliste et homme politique français.Issu d'une famille républicaine, il participe très jeune à des manifestations et réunions publiques contre le Second Empire. Opposé à l'entrée en guerre contre la Prusse, il est néanmoins mobilisé et se distingue au combat, parvenant au grade de sous-lieutenant. Fait prisonnier par l'ennemi, il s'évade et se réfugie dans les Pyrénées-Orientales, sa région d'origine. Il participe à la Commune du côté des communards, il échappe à la répression et se réfugie une fois de plus dans sa région.En 1876, il fonde avec son frère Élie Alavaill Le Républicain des Pyrénées-Orientales, journal de radical-socialiste inspiré des idées de la Commune. Poursuivis par Mac Mahon à la suite du « Coup du 16 mai » 1877, les frères Alavaill se réfugient à Barcelone, leur journal cessant de paraître. Les deux frères sont arrêtés. Alors qu'Élie se réfugie au Portugal, Justin, après plusieurs semaines de détention, s'exile en Suisse. Afin de ne pas être déclaré insoumis, il rentre en France, est de nouveau arrêté, incarcéré, puis bénéficie de l'amnistie décrétée à l'occasion de l'Exposition universelle de 1878.En 1879, il lance un journal anticlérical humoristique, La Farandole puis l'arrête pour relancer Le Républicain en 1880. Avec son frère Élie, il milite pour la création de canaux d'arrosage sur les vallées des trois fleuves du département : l'Agly, du Tech et la Têt.En 1885, il s'installe à Paris, où il travaille pour différents journaux de gauche, dont le National dont il devient rédacteur en chef. Il revient à Perpignan en 1889, reprend Le Républicain. En 1895, il est cofondateur de la Fédération socialiste des Pyrénées-Orientales. Battu à plusieurs élections, il part s'installer, en 1899 sur la Côte française des Somalis, où il dirige à nouveau un journal local.Atteint d'une grave maladie, il sent sa fin venir et décide de rentrer au pays. Il meurt à Marseille lors de ce voyage de retour.

Pages équivalentes