Albert Kesselring (1885-1960)

Image non encore disponible
Pays :Allemagne avant 1945
Langue :allemand
Sexe :masculin
Naissance :Markstedt (Allemagne), 20-11-1885
Mort :Bad Nauheim (Allemagne), 16-07-1960
Note :
Generalfeldmarschall. - Condamné à Nuremberg le 6 mai 1947, il est libéré le 23 mai 1952
Autres formes du nom :Maréchal Kesselring (1885-1960)
Albert Keßelring (1885-1960)
ISNI :ISNI 0000 0001 0860 7120

Ses activités

Auteur du texte2 documents

  • Contenu dans : The Unknown courier, by Ian Colvin... Note on the situation confronting the Axis in the Mediterranean in the Spring of 1943 by Field-Marshal Kesselring,...

    Note on the situation confronting the Axis in the Mediterranean in the Spring of 1943 by Field-Marshal Kesselring. - [1]

    Édition : London, W. Kimber , 1953. In-8°, 208 p., pl., portr., fac-sim., cartes. [Acq. 3613-54] -VIIIb-

    [catalogue]
  • Soldat jusqu'au dernier jour. Traduction du Colonel Goutard

    Édition : Paris, Charles-Lavauzelle et Cie (impr. de Charles-Lavauzelle et Cie) , 1956. Gr. in-8° (25 cm), XII-366 p., cartes. 1 500 fr. [D. L. 5642-56] -VIIIb-VIIId2-

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32306106z]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Albert Kesselring (1885-1960)

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Soldat jusqu'au dernier jour / Maréchal Kesselring, 1956
  • DBA
    RBA & BASU

Autres formes du nom

  • Maréchal Kesselring (1885-1960)
  • Albert Keßelring (1885-1960)

Biographie Wikipedia

  • Albert Kesselring (30 novembre 1885 - 16 juillet 1960) était un Generalfeldmarschall allemand de la Luftwaffe pendant la Seconde Guerre mondiale. Durant sa carrière militaire qui s'étendit sur les deux guerres mondiales, Kesselring devint l'un des commandants les plus talentueux du Troisième Reich et fut l'un des 27 soldats ayant reçu la Croix de chevalier de la Croix de fer avec feuilles de chêne, glaives et brillants. Surnommé « Albert le souriant » par les Alliés et « oncle Albert » par ses hommes, il était l'un des généraux allemands les plus populaires de la Seconde Guerre mondiale.Kesselring rejoignit l'armée bavaroise en tant qu'aspirant en 1904 et servit dans l'artillerie. Il termina son apprentissage comme observateur embarqué en ballon en 1912. Durant la Première Guerre mondiale, il combattit sur les fronts de l'Ouest et de l'Est et entra à l'état-major, quoiqu'il ne fût pas diplômé de l'académie de guerre de Bavière. Kesselring resta dans l'armée après la guerre mais fut libéré en 1933 pour devenir directeur du département administratif du ministère de l'Air du Reich où il participa à la reconstruction de l'industrie aéronautique et à la recréation de la Luftwaffe dont il fut le chef d'état-major entre 1936 et 1938.Au début la Seconde Guerre mondiale, il commanda les forces aériennes allemandes lors de leur engagement dans l'invasion de la Pologne et dans celle de la France, dans la bataille d'Angleterre et dans l'opération Barbarossa. En décembre 1941, il prit le commandement de toutes les armées allemandes pour l'Europe du Sud et participa aux combats du théâtre Méditerranée, où il opposa une résistance tenace aux Alliés, lors de la campagne d'Italie, jusqu'à ce qu'il soit blessé dans un accident en octobre 1944. À la fin de la guerre, il commanda les forces allemandes sur le front de l'Ouest. Il gagna le respect de ses adversaires pour ses actions militaires mais sa carrière fut entachée par les massacres commis par les troupes sous son commandement en Italie.Après la guerre, Kesselring fut jugé pour crimes de guerre et condamné à mort mais sa peine fut commuée en emprisonnement à perpétuité. Une campagne médiatique entraîna sa libération en 1952 pour raisons de santé. Il fut l'un des trois seuls Generalfeldmarschall à avoir publié ses mémoires, intitulées Soldat bis zum letzten Tag (« Soldat jusqu'au dernier jour »).

Pages équivalentes