Henri Jules de Bourbon (1643-1709)

Image non encore disponible
Pays :France
Langue :français
Sexe :masculin
Naissance :Paris (France), 29-07-1643
Mort :Paris (France), 01-04-1709
Note :
Fils de Louis II de Bourbon, 4e prince de Condé (1621-1686) et de Claire-Clémence de Maillé-Brézé. - Duc d'Enghien jusqu'en 1683. - Prince de Condé à la mort de son père (11 décembre 1686). - A épousé Anne de Bavière
Domaines :Histoire de la France
Autres formes du nom :Prince de Condé (1643-1709)
Duc d' Enghien (1643-1709)
ISNI :ISNI 0000 0001 1872 3301

Ses activités

Auteur du texte4 documents

  • Le Grand Condé et le duc d'Enghien. Lettres inédites à Marie-Louise de Gonzague, reine de Pologne, sur la cour de Louis XIV (1660-1667)...

    Description matérielle : In-8°
    Édition : Paris , 1920
    Auteur du texte : Louis de Bourbon Condé (prince de, 1621-1686)
    Éditeur scientifique : Émile Magne (1877-1953)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30858119d]
  • Le Grand Condé et le duc d'Enghien. Lettres inédites à Marie-Louise de Gonzague, reine de Pologne, sur la cour de Louis XIV (1660-1667)

    Description matérielle : In-8°, XXXIII-369 p.
    Édition : Paris : Emile-Paul frères , 1920
    Auteur du texte : Louis de Bourbon Condé (prince de, 1621-1686)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb340244999]
  • Testament de feu Monseigneur le Prince, du 23 mars 1709

    Auteur du texte : France

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb337525090]
  • Testament de Son Altesse Sérénissime Monseigneur le prince de Condé, du 23 mars 1709

    Description matérielle : 3 p.
    Édition : [S. l.] : [s.n.] , [s.d.]

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb302633564]

Ancien possesseur1 document

  • Comes rusticus ex optimis latinae linguae scriptoribus excerptus

    Description matérielle : [2 bl.-6]-235-[12] p., [6] pl. dépl.
    Description : Note : Publié par Claude Le Pelletier, d'après Barbier. - Planches gravées sur cuivre représentant les plans des villas de Pline le Jeune, avec f. de texte explicatif. - Vignette au titre et bandeau gravés sur cuivre par Jean-Louis Roullet d'après J. Delaborde
    Sources : Barbier, IV, 1193
    Édition : , 1692
    Graveur : Jean Louis Roullet (1645-1699)
    Éditeur scientifique : Claude Le Pelletier (1631-1711)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb307943278]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Henri Jules de Bourbon (1643-1709)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Membre de

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Testament de feu Monseigneur le Prince, du 23 mars 1709
    Le Grand Condé et le duc d'Enghien : lettres inédites à Marie-Louise de Gonzague, reine de Pologne, sur la cour de Louis XIV (1660-1667) / publ. par Emile Magne, 1920
  • Ouvrages de reference : DBF : Condé (Henri-Jule, 5e prince de)
    GDEL : Condé (Henri Jules de Bourbon, 5e prince de)
    Mourre
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén. : Condé (Henri-Jules de Bourdon, prince de)

Autres formes du nom

  • Prince de Condé (1643-1709)
  • Duc d' Enghien (1643-1709)

Biographie Wikipedia

  • Henri Jules de Bourbon (1643-1709), prince de Condé (1686-1709), premier prince du sang, duc de Bellegarde, duc de Châteauroux, duc de Montmorency, duc d'Enghien (1646-1686) et duc de Guise, Pair de France, marquis de Graville, comte de Sancerre (1686-1709), comte de Charolais et seigneur de Chantilly, est né à Paris le 29 juillet 1643 et mort à Paris le 1er avril 1709.Fils du Grand Condé et de Claire-Clémence de Maillé-Brézé, nièce du cardinal de Richelieu, il fut baptisé à l'église Saint-Sulpice de Paris le 29 juillet 1643. Le cardinal Mazarin fut son parrain. Il fut surnommé « Condé le Fol » et « le singe vert ». Il rentra en France après la signature du traité des Pyrénées. En 1663, il reçut du roi de Pologne, Casimir V, le royaume de Suède et le Grand-duché de Lituanie. Il porta le titre de duc d’Enghien jusqu’à la mort de son père en 1686, date à laquelle il prit celui de prince de Condé et fut communément appelé « Monsieur le Prince ». Depuis 1665, sa maîtresse était Françoise Charlotte de Montalais, sœur de Nicole-Anne-Constance de Montalais (Aure de Montalais).Il fut nommé brigadier de cavalerie le 2 février 1668, maréchal de camp le 20 avril 1672, lieutenant général le 3 avril 1673. Il commanda en second, faisant office de chef d’état-major, l’armée du Rhin. Il n’eut jamais de commandement réel, le roi et Louvois ne pouvant se fier à son esprit tordu et sans talent, hors sa bravoure. Après la mort de son père, le Grand Condé, il s’installa à Chantilly. En 1688, par un jeu habile de rachats de créances, il fit rentrer en France la majeure partie de l’énorme fortune de Mlle de Guise, la dernière des princesses lorraines.Très instruit, il poursuivit l'œuvre de son père à Chantilly. En revanche, il était colérique, avare et brutal. Saint-Simon le dépeint ainsi :« Fils dénaturé, cruel père, mari terrible, maître détestable, pernicieux voisin, sans amitié, sans amis, incapable d'en avoir, jaloux, soupçonneux, inquiet sans aucune relâche, plein de manèges et d'artifices à découvrir et à scruter tout, à quoi il était occupé sans cesse.»Il était atteint de lycanthropie, mal que l'on attribuait à l'hérédité de sa mère. Saint-Simon explique ainsi : « on disait tout bas qu'il y avait des temps où tantôt il se croyait chien, tantôt quelque autre bête, dont il imitait les façons.»

Pages équivalentes