Hugo Junkers (1859-1935)

Pays :Allemagne avant 1945
Langue :allemand
Sexe :masculin
Naissance :Rheydt, aujourd'hui Mönchengladbach (Allemagne), 03-02-1859
Mort :Gauting (Allemagne), 03-02-1935
Note :
Inventeur, constructeur, industriel
ISNI :ISNI 0000 0000 2825 760X

Ses activités

Auteur du texte1 document

  • Metal aeroplane construction

    Description matérielle : In-4° (30 cm), 21 p., ill. [Don 3227-67]
    Description : Note : La préface est datée 1927
    Édition : Dresden : Verlag Deutsche Motor-Zeitschrift , s. d.

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb33059583w]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Hugo Junkers (1859-1935)

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Eisbomber aus Bitterfeld : Hans Dominik und Hugo Junkers / Christian Heermann, 2015
  • Deutsche biographische Enzyklopädie, Bd. 5, 1997
    DNB (2015-08-24)

Biographie Wikipedia

  • Hugo Junkers, né le 3 février 1859 à Rheydt en Rhénanie et mort le 3 février 1935 à Gauting, près de Munich, est un ingénieur allemand, pionnier de la construction aéronautique. En 1895, il fonde la société Junkers & Co.Après ses études aux universités de Berlin, Karlsruhe et Aix-la-Chapelle, il fonde avec Wilhelm von Oechelhauser, le directeur de la société Continental-Gasgesellschaft de Dessau, un institut de recherche pour les moteurs à gaz. Ceci lui permet de financer par la suite ses autres travaux de recherche.Les résultats des essais effectués dans sa propre soufflerie le poussent à réaliser des avions autour de structures métalliques, en remplacement de tout autre matériau. Il construit dans les années 1914-1915 le premier avion entièrement métallique au monde, le Junkers J 1. Après la Première Guerre mondiale, il fabrique le Junkers F 13, premier avion de transport commercial entièrement métallique. Cet avion peut être considéré comme le prototype de tous ceux qui suivirent jusqu'au Ju 52 qui connut un immense succès tant dans ses utilisations civiles que militaires. Beaucoup de blessés durent leur salut à leur évacuation rapide par celui qu'ils appelaient affectueusement la Tante Ju (prononcer 'you') car, tout comme les navires en anglais, la plupart des avions sont féminins en allemand. Dès 1933 cependant, Hugo Junkers avait été dépossédé de son usine par le pouvoir national-socialiste et s'était retiré à Garmisch-Partenkirchen.

Pages équivalentes