Tirso de Molina (1584?-1648): pseudonyme individuel

Image non encore disponible
Pays :Espagne
Langue :espagnol; castillan
Sexe :masculin
Naissance :Madrid, 1584
Mort :Soria, Espagne, 1648
Note :
Poète, dramaturge. - Frère de l'Ordre de la Merci
On lui attribue traditionnellement "El Burlador de Sevilla" d'Andrés de Claramonte
Autres formes du nom :Tirso de Molina (1584?-1648)
Gabriel Tellez (1584?-1648)
ISNI :ISNI 0000 0004 5619 4641

Ses activités

Auteur du texte188 documents2 documents numérisés

Auteur adapté18 documents

Auteur présumé du texte3 documents

  • Don Juan ou Le baiseur de Séville

    attribué à Tirso de Molina

    Description matérielle : 239 p.
    Édition : La Tour-d'Aigues : Éd. de l'Aube ; Marseille : Théâtre Gyptis , 1993
    Auteur du texte : Andrés de Claramonte (1580?-1626)
    Éditeur scientifique : Benito Pelegrín

    disponible en Haut de Jardin

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb356248042]
  • El Burlador de Sevilla

    atribuído tradicionalmente a Tirso de Molina

    Description matérielle : XI-282 p.-pl.
    Édition : Kassel : Reichenberger , 1987
    Auteur du texte : Andrés de Claramonte (1580?-1626)
    Éditeur scientifique : Alfredo Rodríguez López-Vázquez

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb35038758v]
  • En Madrid y en una casa

    Description matérielle : Paginé 103-146
    Description : Note : Attribué aussi à Tirso de Molina. - Extrait de : "Parte 35, Comedias nuevas, escritas por los mejores ingenios de España". La "refundición" intitulée : "Lo que hace un manto en Madrid", figure dans l'édition de Hartzenbusch, t. V de la "Bibliotheca de autores españoles"
    Édition : (Madrid : por L. A. de Bedonar, a costa de A. de La Fuente , 1671.)
    Auteur présumé du texte : Francisco de Rojas Zorrilla (1607-1648)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb314724874]

Auteur ou responsable intellectuel6 documents

  • Spectacle : Don Gil

    Spa (Belgique) : Théâtre du Casino au cours du : 5ème Festival d'Art dramatique - 09-08-1963

  • Douai (France) : s. n. - 01-07-1972

  • Grasse (France) : Cathédrale, parvis au cours de : Rithma 75 - 05-07-1975

    Metteur en scène : René Dupuy (1920-2009)
  • Sarlat (France) : au cours de : Festival - 07-08-1979

    Metteur en scène : Jacques Rosny
  • Contenu dans : 6 Frühe Lieder für Bariton und Orchester

    Phantasie. - [4]

    Description matérielle : 1 partition (58 p.) : 34 cm
    Description : Note : Durée : ca 22'
    Édition : Wien : Universal Edition , 1990
    Compositeur : Gustav Mahler (1860-1911)

    [catalogue]

Autre1 document

  • Entremes de los alcaldes encontrados

    Description matérielle : In-16. Pièce
    Édition : En Madrid : imp. de A. Muñoz del Valle , 1760

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb333689379]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Tirso de Molina (1584?-1648)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Don Gil de las calzas verdes / Tirso de Molina, 1990
  • BN Cat. gén. : Tirso de Molina (Frère Gabriel Téllez, de l'ordre de la Merci, dit)

Autres formes du nom

  • Tirso de Molina (1584?-1648)
  • Gabriel Tellez (1584?-1648)

Biographie Wikipedia

  • Tirso de Molina (24 mars 1583 - 12 mars 1648), de son vrai nom Gabriel Téllez est, avec Lope de Vega et Pedro Calderón de la Barca, l'un des grands auteurs de théâtre du Siècle d'or espagnol. Il est célèbre pour avoir écrit la première pièce de théâtre sur le personnage mythique de Don Juan, avant Molière : El Burlador de Sevilla.On situe sa naissance à Madrid, mais on ignore tout de son enfance. Il entre au couvent de la Merci à seize ans et prononce ses vœux un an plus tard, en 1601. Après des études à Guadalajara et Salamanque, il réside en Galice et au Portugal, passe quelque temps à Séville, puis s'embarque pour Saint-Domingue où il restera deux ans. Tirso de Molina fut un auteur fécond. Il écrivit 317 comédies de mœurs, d'intrigue, de caractères, morales et religieuses. L'essentiel de son œuvre fut produite entre 1610 et 1625, période durant laquelle il jouit d'une très grande popularité comme homme de théâtre et fréquente assidûment la Cour et les milieux littéraires. Cette popularité est brusquement interrompue lorsqu'en 1624, une « Assemblée de Réforme » l'accuse, lui et d'autres auteurs, de corrompre les mœurs par des « comédies profanes ». Il est alors condamné à quitter la Cour et il lui est interdit d'écrire pour le théâtre. En 1632 il est nommé chroniqueur de l'Ordre de la Merci, puis commandeur du couvent de Soria. Il meurt en 1648.

Pages équivalentes