Miklós Tótfalusi Kis (1650-1702)

Image non encore disponible
Pays :Hongrie
Sexe :masculin
Naissance :1650
Mort :03-1702
Activité commerciale :Imprimeur libraire
Note :
Imprimeur-libraire, graveur et fondeur de caractères. - Natif de Misztótfalu en Transylvanie (aujourd'hui Tauti-Magherus, Roumanie). En apprentissage dans l'atelier de Willem Blaeu à Amsterdam, où il imprime "la Bible d'Amsterdam" (1685) en langue hongroise. Renommé à l'échelle européenne, il produit des caractères pour des clients polonais, suédois, allemands, arméniens, anglais, italiens et géorgiens. De retour en Transylvanie, il établit une imprimerie à Kolozsvár (Clausenburg; aujourd'hui Cluj, Roumanie), subventionnée par le prince de Transylvanie. Décédé à Kolozsvár en mars 1702
Autres formes du nom :Miklós Kis (1650-1702)
Miklós M. Tótfalusi Kis (1650-1702)
Miklós Misztótfalusi Kis (1650-1702)
ISNI :ISNI 0000 0000 7829 0002

Ses activités

Imprimeur-libraire2 documents1 document numérisé

  • Ensemble des textes sacrés pour les religions juive et chrétienne, écrits par des auteurs différents, à des époques différentes, est traditionnellement divisé en "Ancien" et "Nouveau" Testament par les chrétiens. Le canon hébraïque ne reconnaît que les 39 livres de l'"Ancien" Testament. Le canon catholique reconnaît 45 livres dans l'"Ancien" Testament (en comptant les livres de la version grecque des Septante) et 27 livres dans le "Nouveau" Testament. Le canon protestant reconnaît 39 livres dans l'"Ancien" Testament (comme le canon hébraïque) et 27 pour le "Nouveau" Testament

    Bible avec Miklós Tótfalusi Kis (1650-1702) comme imprimeur-libraire

  • Innepi ajandékul az isten sátorába fel-vitetett szent Siklus

    Description matérielle : [16]-475-32-[1 bl.] p.
    Description : Note : Emblèmes utilisés par les protestants sur la p. de t.. - Enseignements protestants sur la vie du Christ, destinés à être lus ou récités lors des fêtes : ouvrage dont le but est de réconforter les âmes abattues et de plaire à Dieu, en assurant le salut des âmes. - Divisé en parties correspondant aux temps liturgiques : Avent, Noël, Épiphanie, Passion et Résurrection, Ascension et Pentecôte. - Introduction précisant ce qui est expliqué et de quelle partie de la Bible c'est tiré. - Table des citations bibliques. - Index pour les fêtes : comment fêter Dieu, ce qu'il faut observer ou ne pas faire dans les églises : questions et réponses
    Édition : , 1700
    Auteur du texte : Pál Debreceni Ember (1660-1710)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb35792925f]

Auteur du texte1 document

  • Contenu dans : Erdélyi féniks

    [Correspondance.]. - [1]

    Description matérielle : 546 p. - [32] f. de pl.
    Description : Note : Contient une partie de la correspondance de Miklós Misztótfalusi Kis. - Notes bibliogr. p. 426-544
    Édition : Bukarest : Kriterion könyvkiadó , 1974

    [catalogue]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Miklós Tótfalusi Kis (1650-1702)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Petrik
    Haiman
    Thesaurus
    DEL
    Ecsedy, Simon

Sources sur les imprimeurs-libraires

  • Répertoire d'imprimeurs-libraires (vers 1500-vers 1810) réalisé par le Service de l'Inventaire rétrospectif des fonds imprimés de la Bibliothèque nationale de France. Dernière édition : Répertoire d'imprimeurs-libraires (vers 1500-vers 1810), par Jean-Dominique Mellot et Élisabeth Queval, avec la collaboration d'Antoine Monaque. - Paris : Bibliothèque nationale de France, 2004. Notice dans le Catalogue général de la BnF :
    http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb391796300

Formations en ligne de l'École nationale des chartes

Autres formes du nom

  • Miklós Kis (1650-1702)
  • Miklós M. Tótfalusi Kis (1650-1702)
  • Miklós Misztótfalusi Kis (1650-1702)

Biographie Wikipedia

  • Miklós Misztótfalusi Kis, aussi appelé Miklós Tótfalusi Kis, né à Misztótfalu en 1650 et décédé en 1702 à Cluj-Napoca, est un écrivain, typographe, imprimeur et compositeur hongrois.Il est envoyé aux Pays-Bas depuis la Hongrie pour imprimer une Bible en hongrois en caractères latins chez Daniel Elzevier, mais une fois arrivé en 1680 ce dernier est déjà décédé. Kis apprend alors les métiers pour produire cet ouvrage. Il apprend l’imprimerie et la composition à l’imprimerie Blaeu, et apprend à graver les caractères chez Dirk Voskens. Après 3 ans d’apprentissage, il devient graveur de caractère à son propre compte et connait un succès international — il a des commandes venant même de Géorgie.Il imprime la Szent Biblia, la Bible en hongrois, à Amsterdam chez Olofsz avec ses propres caractères en 1683 et une nouvelle fois en 1685. Kis retourne en Hongrie en 1698. Malheureusement pour lui, ces caractères latins n’ont guère de succès dans son pays d’origine et il meurt en 1702 à Kolozsvár (aujourd’hui Cluj-Napoca) où il est enterré au cimetière Hajongard.Ces caractères romains sont achetés et utilisé par Anton Janson ce qui a poussé certains à penser qu’ils sont une création de ce dernier plutôt que de Kis. La fonte Janson porte ce nom dû à cette confusion.

Pages équivalentes