Aśvaghoṣa (philosophe, 01..?-01..?): nom en religion

Pays :Inde
Langue :sanskrit
Sexe :masculin
Naissance :01..
Mort :01..
Note :
Philosophe bouddhiste. - Poète et dramaturge. - Brahmane de Saketa, Ayodhya, Uttar Pradesh, Inde. - Considéré comme le 12e maître de l'École du Yogachara et, à ce titre, comme le maître d'Asaṅga. - Auteur du "Buddhacarita", du "Saundarānanda" et du "Sariputra"
Domaines :Philosophie
Autres formes du nom :अश्वघॊष (philosophe, 01..?-01..?) (sanskrit)
Aśva Ghoṣa (philosophe, 01..?-01..?) (sanskrit)
अश्व घॊष (philosophe, 01..?-01..?) (sanskrit)
Voir plus

Ses activités

Voir aussi : 1 document

  • Écrit de synthèse en 5 parties des idées majeures du Grand véhicule et plus particulièrement de l'école idéaliste, Vijñānavada. - Texte supposé d'origine sanskrite, trad. en chinois par Paramārtha (en 550) et par Śikṣānanda (en 700) mais considéré par certains comme un apocryphe chinois

Auteur du texte32 documents

  • Poème épique, composé de 18 chants (sarga), relatant la conversion, par le Bouddha Gautama, de son demi-frère Nanda

  • Poème épique (mahākāvya) relatant la vie du Bouddha historique depuis sa naissance jusqu'à la défaite de Māra et l'Eveil (2è s.). - Texte découvert en 1892 comprenant 13 chants dans la version sanscrite et 28 chants dans les versions tibétaine et chinoise (début 5è s.)

  • Ācāryāśvaghoṣakr̥ta Vajrasūcī

    Description matérielle : 1 vol. (XXXVII-278 p.)
    Description : Note : Traité sanskrit traduit en tibétain, anglais et hindi. - Bibliogr. p. 271-278
    Édition : Sāranātha, Vārāṇasī : Kendrīya Ucca Tibbatī Śikṣā Saṃsthāna , 2006. - Sāranātha, Vārāṇasī : Kendrīya Ucca Tibbatī Śikṣā Saṃsthāna , 2006 : कॆंद्रीय उच्च तिब्बती शिक्षा संस्थान , २००६
    Contributeur : Ram Shankar Tripathi (1929-....)
    Éditeur scientifique : Lobsang Dorjee Rabling, Losaṅ Norabu Śāstrī
    Traducteur : Lobsang Dorjee Rabling, Losaṅ Norabu Śāstrī

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb420155534]
  • Açvaghoṣa Sûtrâlamkâra, traduit en français sur la version chinoise de Kumârajîya, par Édouard Huber,...

    Édition : Paris, E. Leroux , 1908. In-8°, VIII-496 p.

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb31698920f]
  • Aswaghossa

    Wybrane pieśni epiczne

    Description matérielle : 84 p.
    Édition : Lwów , 1926

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb31737275g]

Auteur présumé du texte1 document

  • Contenu dans : Soûtra de l'éveil parfait

    Traité de la naissance de la foi dans la Grand véhicule (Dasheng qixin lun, Mahāyānaśraddhotpādaśāstra) d'Aśvaghoṣa. - version chinoise de Paramārtha. - [1]

    Description matérielle : 1 vol. (189 p.)
    Description : Note : Bibliogr. p. 183-185. Glossaire
    Édition : [Paris] : Fayard , impr. 2005
    Traducteur : Paramārtha (0499-0569)

    [catalogue]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Aśvaghoṣa (philosophe; 01..?-01..?)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Cinquante stances de dévotion au gourou / Ashvagosha, 1980
    Saundaranandaṃ kāvyaṃ / by Ārya Bhadanta Aśva Ghoṣa ; edited by Mahāmahopādhyāya Haraprasāda Shāstri, 1910
  • Traité de la naissance de la foi dans le Grand véhicule = Dasheng qixin lun = Mahāyānaśraddhotpādaśāstra d'Aśvaghoṣa / traduit du chinois par Catherine Despeux, 2005
  • Cat. of Sanskrit, Pali and Prakrit books / Natl. library, 1951 : Aśvaghoṣa
    L'Inde classique / par L. Renou et J. Filliozat, 1947-1953, vol. 2 § 1764 : Aśvaghoṣa
    Dict. de la civilisation / L. Frédéric, 1987 : Aśvaghoṣha
    BEPI, 1986
    Kālidāsa evaṃ Aśvaghoṣa ke dārśanika tattva / Candrā Caturvedī, 2000
    LCNA, 1985
  • BN Cat. gén. : Aśva Ghosa
    BN Cat. gén. suppl. : Açvaghoṣa
    BnF Service indien, 2016-06-17

Autres formes du nom

  • अश्वघॊष (philosophe, 01..?-01..?) (sanskrit)
  • Aśva Ghoṣa (philosophe, 01..?-01..?) (sanskrit)
  • अश्व घॊष (philosophe, 01..?-01..?) (sanskrit)
  • Aryashoura (philosophe, 01..?-01..?) (sanskrit)
  • Aryashura (philosophe, 01..?-01..?) (sanskrit)
  • Ashvaghosha (philosophe, 01..?-01..?) (sanskrit)
  • Açvaghoṣa (philosophe, 01..?-01..?) (sanskrit)
  • Bhadanta Āśvaghoṣa (philosophe, 01..?-01..?) (sanskrit)
  • भदन्त आश्वघॊष (philosophe, 01..?-01..?) (sanskrit)
  • Bhavideva (philosophe, 01..?-01..?) (sanskrit)
  • भविदॆव (philosophe, 01..?-01..?) (sanskrit)
  • Matricheta (philosophe, 01..?-01..?) (sanskrit)
  • Bha-wi-lha (philosophe, 01..?-01..?) (tibétain)
  • Rta-dbyaṅs (philosophe, 01..?-01..?) (tibétain)
  • Ma ming pu sa (philosophe, 01..?-01..?) (chinois)
  • Maming pusa (philosophe, 01..?-01..?) (chinois)
  • 马鸣菩萨 (philosophe, 01..?-01..?) (chinois)

Biographie Wikipedia

  • Ashvaghosha (IAST: Aśvaghoṣa), mot sanskrit signifiant « hennissement », aśva:cheval; ghoṣa: cri; (c. IIème siècle C.E.) (devanāgarī: अश्वघोष, pali: Ashvaghosa) était un philosophe et poète bouddhiste d'Inde, né à Ayodhya dans le nord. Il est considéré comme le premier dramatiste sanskrit, et l'un des plus grands poètes avec Kalidasa.Après avoir étudié l'enseignement non-bouddhiste, il se convertit au bouddhisme à la suite d'un défi insolent envers le patriarche bouddhiste Parshva. D'après sa biographie traduite en chinois, Aśvaghoṣa était un excellent débatteur de l'époque, le fait qu'il remportait facile des débats théoriques le rendait très arrogant, un jour ayant entendu dire que le vénérable Parshva était un orateur extraordinaire, il a décidé d'aller le vaincre avec ses disciples, en voyant ce maître connu dans son monastère, il le challengeait aussitôt avec la formule de pouvoir battre tous les points de vue, à sa forte surprise, ce maître prestigieux restait silencieux comme si de rien n'était, Aśvaghoṣa se sentait soulagé en pensant que ce vieux bouddhiste n'avait rien d'extraordinaire, auto-proclamé vainqueur, il l'a quitté d'un air méprisant avec ses élèves, mais au mi-chemin, il a poussé soudainement un cri ahurissant, ses élèves lui demandaient pourquoi, il dit que c'était lui-même qui avait perdu le débat, parce que le patriarche bouddhiste n'a rien dit, il ne pouvait rien l'attaquer, par contre sa propre formule était de battre tous les points de vue, et sa propre formule était aussi comprise, ainsi il a battu lui-même sa propre formule, quelle autodestruction stupide! Dons il est retourné tout de suite avec son groupe au monastère, et a demandé sincèrement au patriarche de l'excuser et de l'accepter comme son disciple. Il devint après conseiller religieux auprès du roi Kanishka du Kushan.Aśvaghoṣa est considéré comme l'un des plus grands auteurs bouddhistes. Il est l'un des quatre grands sages bouddhistes surnommés « quatre soleils éclairant le monde » avec Nagarjuna, Aryadeva, et Kumaralata. Il est considéré par la tradition du bouddhisme Zen comme son douzième patriarche.L'ensemble de ses œuvres expose dans un style accessible les enseignements bouddhistes sous forme de paraboles et de récits.

Pages équivalentes