James Beattie (1735-1803)

Illustration de la page James Beattie (1735-1803) provenant de Wikipedia
Pays :Grande-Bretagne
Langue :anglais
Sexe :masculin
Naissance :1735
Mort :Aberdeen (GB), 18-08-1803
Note :
Philosophe, poète et linguiste écossais. - Professeur de philosophie morale. - Musicien amateur et spécialiste de l'esthétique musicale
Domaines :Philosophie
Musique
ISNI :ISNI 0000 0001 1560 5107

Ses activités

Auteur du texte36 documents3 documents numérisés

  • Poème en deux livres

  • Éléments de science morale, comprenant l'éthique, l'économique, la politique et la théologie naturelle...

    Description matérielle : 2 vol.
    Édition : Paris : Mme Maire-Nyon , 1840
    Traducteur : Charles-Auguste Mallet (1807-1875)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica, table des matières][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb300713822]
  • Essai sur la poésie et sur la musique, considérées dans les affections de l'âme

    Description matérielle : XXIV-342-[4] p.
    Édition : Paris : Benoist : Desennes : Fuchs [etc.] , an VI

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30071386f]
  • Preuves de la vérité de la religion chrétienne

    Description matérielle : XXXVI-352 p.
    Édition : Paris : H. Servier , 1823

    [catalogue, Visualiser dans Gallica, table des matières][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30071396r]
  • An account of the life and writings of James Beattie...

    Édition : Edinburgh , 1807. In-8°

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb317803366]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur James Beattie (1735-1803)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • The theory of language and Considerations concerning the first formation of languages / James Beattie and Adam Smith, 1993
  • Oxford DNB (2008-02-22)
    Grove 6

Biographie Wikipedia

  • James Beattie est un écrivain écossais du XVIIIe siècle. Né le 25 octobre 1735 à Laurencekirk, mort le 18 août 1803 à Aberdeen, il était notamment poète et commentateur.Fils de fermier, Beattie effectue sa scolarité à l'université d'Aberdeen. Il y devient professeur de philosophie morale en 1760, grâce à l'influence du docteur Robert Arbuthnot de Haddo, dont il est un ami intime. En 1765, il se fait connaître par la publication d'un volume de poèmes, Le jugement de Paris (The Judgment of Paris). Ses travaux les plus connus sont : son Essai sur la nature et l'immuabilité de la vérité (1770), une réponse au scepticisme philosophique de David Hume et George Berkeley. Beattie y développe une conception substancialiste de la vérité, comprise comme essence immuable et insensible plutôt que comme devenir. Long, batailleur, rempli d'attaques ad hominem contre les deux philosophes, l'essai remporte un succès immédiat et vaut à son auteur d'être introduit auprès de George III. Ce contact unique permettra à Beattie de gagner une pension de 200 livres par an, ainsi que le diplôme de Doctor of laws à Oxford ; son poème Le Ménestrel, publié en deux parties (la première en 1771 et la seconde en 1774). Le livre est favorablement reçu par la critique et notamment loué par Samuel Johnson pour ses qualités esthétiques.Beattie s'est plusieurs fois prononcé contre l'esclavage, notamment dans son Essai sur la Nature et l'Immuabilité de la Vérité et dans ses Éléments de science morale.William Forbes a publié à Londres en 1806 une notice sur sa vie et ses écrits, deux ans après la parution d'une ébauche de biographie par Alexander Bower.

Pages équivalentes