Federico da Montefeltro (duc d'Urbino, 1422-1482)

Image non encore disponible
Pays :Italie
Langue :italien
Sexe :masculin
Naissance :07-06-1422
Mort :10-09-1482
Note :
Deuxième duc d'Urbino, troisième comte de Montefeltro. - Homme de guerre et mécène
Domaines :Science politique
Histoire de l'Europe
Autres formes du nom :Federico da Montefeltro (1422-1482)
Federico di Montefeltro (duc d'Urbino, 1422-1482)
Federico di Montefeltro (1422-1482)
Voir plus
ISNI :ISNI 0000 0001 2137 9230

Ses activités

Dédicataire1 document1 document numérisé

Auteur du texte1 document

  • Lettere di stato e d'arte, 1470-1480. [Introduzione di Paolo Alatri.]

    Description : Note : Storia e letteratura. 21
    Édition : Roma, Edizioni di "Storia e letteratura" , 1949. Gr. in-8°, XVII-129 p., portrait, fac-similé. [Acq. 312763] -VIIId-
    Préfacier : Paolo Alatri (1918-1995)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb324618617]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Federico da Montefeltro (duc d'Urbino; 1422-1482)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

Autres formes du nom

  • Federico da Montefeltro (1422-1482)
  • Federico di Montefeltro (duc d'Urbino, 1422-1482)
  • Federico di Montefeltro (1422-1482)
  • Frédéric de Montefeltro (duc d'Urbino, 1422-1482) (français)
  • Federigo da Montefeltro (duc d'Urbino, 1422-1482)
  • Frédéric II (duc d'Urbino, 1422-1482) (français)
  • Federico II (duc d'Urbino, 1422-1482) (italien)

Biographie Wikipedia

  • Frédéric III de Montefeltro, en italien Federico III da Montefeltro ou plus généralement Federico da Montefeltro, (Gubbio, 7 juin 1422 - Ferrare, 10 septembre 1482), duc d'Urbino et comte de Montefeltro de 1444 à sa mort, fut l'un des plus célèbres condottieres de la Renaissance.Homme de grande culture, il fit de l'ancien municipe romain d'Urvinum Mataurense (Urbino, en français Urbin) le centre d'une cour raffinée où il entretint de nombreux artistes.Il y fit construire une grande bibliothèque, peut-être la plus grande d'Italie après celle du Vatican, dans laquelle il avait, dans son scriptorium, sa propre équipe de copistes, et réunit autour de lui les plus grands humanistes de son temps dans l'un des grands joyaux architecturaux de la Première Renaissance, le palais ducal d'Urbino, conçu par l'architecte Luciano Laurana que Cosimo Rosselli, Roberto Valturio, Frederico Barocci et Francesco di Giorgio Martini décorèrent. Ce dernier ayant repris les travaux du palais ducal en 1472, est l'auteur également des plans avec Botticelli de son studiolo, cabinet de travail personnel et intime, réalisé entièrement en trompe-l'œil marqueté par Baccio Pontelli.

Pages équivalentes