Pablo Gargallo (1881-1934)

Image non encore disponible
Pays :Espagne
Langue :espagnol; castillan
Sexe :masculin
Naissance :Maella, Espagne, 05-01-1881
Mort :Reus, Espagne, 28-12-1934
Note :
Sculpteur. - Actif en France depuis 1925
ISNI :ISNI 0000 0000 8155 972X

Ses activités

Auteur du texte1 document

  • Contenu dans : Gargallo

    [Textes choisis]. - [1]

    Description matérielle : 237 p.
    Description : Note : En appendice, choix de textes de Pablo Gargallo. - Bibliogr. p. 178-180
    Édition : Paris : C. Martinez , 1979

    [catalogue]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Pablo Gargallo (1881-1934)

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Gargallo / texte de Jean Anguerra ; [choix de textes de Pablo Gargallo], 1953
  • Pablo Gargallo : 1881-1934, 1992
    Bénézit, 1999

Biographie Wikipedia

  • Aragonais de naissance, Pablo Emilio Gargallo Catalán, né le 5 janvier 1881 à Maella et décédé à Reus le 28 décembre 1934, est un sculpteur espagnol considéré comme l’une des principales figures de la sculpture moderne dans la première moitié du XXe siècle.Il fut le premier à renouveler la sculpture par son travail direct du métal et par l’utilisation des possibilités d’expression du vide.C'est à Barcelone que se forme Pablo Gargallo, où il fréquente Picasso et les jeunes artistes du célèbre café Els Quatre Gats. Dés 1903, il alterne les séjours entre Paris et Barcelone, pour se fixer définitivement à Paris en 1924.Tout en collaborant à des œuvres architecturales dans le goût moderniste prépondérant alors en Catalogne, Pablo Gargallo exécute des sculptures en ronde-bosse, modelées ou taillées dans le marbre et la pierre, qui témoignent d'un classicisme auquel il ne renoncera jamais. Pablo Gargallo fréquente le mouvement cubiste. « Le cubisme, ses exigences de solidité et de densité, Ie conforte dans ses recherches, il n'adhère pas à la théorie mais à l'esprit » . Mais c'est par ses recherches sur le travail du métal, fer et cuivre, qu’il apporte une véritable révolution, son empreinte sur la sculpture moderne. Ce qui en fait « le père de la sculpture découpée, celui qui, le premier, a compris comment convertir dans le fer et le cuivre le cubisme des papiers collés et des guitares de carton de Picasso » .

Pages équivalentes