Mohammed Abdulle Hassan (1856?-1920)

Image non encore disponible
Pays :Somalie
Naissance :1856
Mort :1920
Note :
Derviche somalien ayant pris la tête de la révolte contre les influences étrangères
Autres formes du nom :Mohammed Abdulle Hassan (1856?-1920)
Muḥammad ʿAbd Allāh Ḥasan (1856?-1920)
Muḥammad ʿAbd Allāh Ḥasan (1856?-1920)
Voir plus
ISNI :ISNI 0000 0003 8598 854X

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Mohammed Abdulle Hassan (1856?-1920)

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Encycl. britannica, 15th ed.
  • BN Service arabe

Autres formes du nom

  • Mohammed Abdulle Hassan (1856?-1920)
  • Muḥammad ʿAbd Allāh Ḥasan (1856?-1920)
  • Muḥammad ʿAbd Allāh Ḥasan (1856?-1920)
  • Mad Mullah (1856?-1920)

Biographie Wikipedia

  • Sayyd Mohammed Abdullah Hassan (somali : Sayid Maxamed Cabdille Xasan ; arabe : محمّد عبد اللّه حسّان) est un chef militaire, responsable religieux et politique somali, né le 7 avril 1856 à Buuhoodle ou vers 1864 dans le Nogal, et mort le 23 novembre 1920. Il conduit, à partir de 1899, une guerre dirigée principalement contre le Royaume-Uni qui occupe le Somaliland, mais aussi au début l'Empire éthiopien (1899-1903) limitrophe, qui occupe également des territoires peuplés de Somalis à partir de la prise de Harär par Menilek (1887)Il est surnommé le «Mad Mullah» par les Britanniques, et ses combattants sont parfois désignés par le terme de «Derviches» (Daraawiish).Sa lutte revendiquant l'unification des populations somalies lui vaut d'être considéré comme le premier nationaliste somali, ou le successeur de Ahmed Ibn Ibrahim Al-Ghazi. Il se rattache à la confrérie Salehiya, au nom de laquelle il appelle à la guerre. Elle commence avec l'occupation de Burao en août 1899. En 1905, un accord l'autorise à s'installer en territoire italien où il est semi-autonome. Les affrontements avec les Britanniques recommencent en 1909, jusqu'en 1914. En 1919, une nouvelle offensive anglaise conjuguée à une épidémie de variole entraîne la dispersion des «Derviches». Mohammed Abdullah Hassan meurt de la grippe en novembre 1920.

Pages équivalentes