Antonio Nariño (1765-1823)

Image non encore disponible
Pays :Colombie
Langue :espagnol; castillan
Sexe :masculin
Naissance :Santafé de Bogotá, 09-04-1765
Mort :Leiva (Colombie), 13-12-1823
Note :
Patriote et homme politique présida le Congrès, qui proclama l'indépendance de la Nouvelle Grenade (1811). - Vice-président de la Grande Colombie (1821). - Prénoms complets : José Antonio Ignacio Vicente
Domaines :Science politique
Histoire du reste du monde
Autres formes du nom :Antonio de Nariño (1765-1823)
Antonio Nariño y Álvarez (1765-1823)
Antonio Nariño y Álvarez del Casal (1765-1823)
Voir plus
ISNI :ISNI 0000 0000 8767 3400

Ses activités

Auteur du texte6 documents

  • Antonio Nariño

    escritos políticos

    Description matérielle : 1 vol. (174 p.)
    Édition : Bogotá : El Áncora , 2002
    Éditeur scientifique : Javier Ocampo López

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb421403895]
  • Antonio Nariño, F[rancisco] de P[aula] Santander y Julio Arboleda

    Description : Note : Biblioteca aldeana de Colombia (Elocuencia) n° 71
    Édition : (Bogotá, Editorial Minerva , 1936.) In-8°, 143 p.

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32479113k]
  • Archivo Nariño

    Description matérielle : 6 vol.
    Édition : Bogotá : Biblioteca de la Presidencia de la República , 1990
    Éditeur scientifique : Fundación para la conmemoración del bicentenario del natalicio y el sesquicentenario de la muerte del General Francisco de Paula Santander. Colombie, Guillermo Hernández de Alba

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb36652149c]
  • Contenu dans : Los ilustrados

    Declaración de los derechos del hombre y del ciudadano. - Antonio Nariño. - [3]

    Description matérielle : 1 vol. (172 p.)
    Édition : Bogotà (Colombie) : Universidad Nacional de Colombia , 2010

    [catalogue]
  • Contenu dans : Nariño periodista. [Escritos periodísticos de... Antonio Narino.]

    Escritos periodisticos. - [1]

    Description matérielle : In-8° (23 cm), 519 p. [Don 2274-60]
    Description : Note : Academia colombiana de historia. Biblioteca Eduardo Santos. 20
    Édition : Bogotá : Editorial Kelly , 1960

    [catalogue]

Éditeur scientifique1 document

  • Antonio Nariño [y Alvarez]. La Bagatela, 1811-1812

    Description matérielle : In-4° (27 cm), [VI-] 150 p. [Ech. int. 3321-67]
    Description : Note : Reproduction en fac-sim. des°n 1 à 38 du tome I, 1811, 14 de julio-1812, 12 de abril
    Édition : Bogotá : Academia de historia , 1966
    Éditeur scientifique : Academia colombiana de historia, Bogotá. Concejo

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32911033m]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Antonio Nariño (1765-1823)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Antonio Nariño, F[rancisco] de P[aula] Santander y Julio Arboleda, [1936]
    Antonio Nariño : escritos políticos / selección y prólogo de Javier Ocampo López, 2002
  • Ouvrages de reference : Encicl. Espasa-Calpe
    GER
    LC Authorities : donne comme date de naissance 1760 (2007-08-21)
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén. suppl.
    BN Cat. gén. 1960-1969 : Nariño y Álvarez (Antonio)

Autres formes du nom

  • Antonio de Nariño (1765-1823)
  • Antonio Nariño y Álvarez (1765-1823)
  • Antonio Nariño y Álvarez del Casal (1765-1823)
  • Antonio Nariño Álvarez (1765-1823)
  • Antonio Nariño y Álvarez (1765-1823)
  • Antonio Nariño y Álvarez del Casal (1765-1823)

Biographie Wikipedia

  • Antonio Amador José Nariño y Bernardo Álvarez del Casal, né le 9 avril 1765 à Santafé de Bogota et mort le 13 décembre 1823 à Villa de Leyva, est un homme politique, militaire et journaliste néo-grenadin. Issu d'une riche famille créole de Bogota, il est l'un des précurseurs de l'émancipation des colonies américaines de l'empire espagnol et devient l'un des héros de l'indépendance de la Colombie.Après avoir entamé une carrière de fonctionnaire durant laquelle il devient alcalde, Nariño traduit en 1793 la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen du français vers l'espagnol, ce qui lui vaut l'exil et la prison. Il devient ensuite président de l'État libre de Cundinamarca le 21 septembre 1811, défendant un système centraliste avec un État unitaire doté d'un pouvoir exécutif fort. Ne croyant pas que le système fédéraliste puisse être appliqué à la Nouvelle-Grenade en raison des vifs sentiments régionalistes existants, il refuse d'adhérer à la constitution d'une Confédération des Provinces-Unies de Nouvelle-Grenade, ce qui aboutit à une guerre civile entre les deux camps. À la suite de ce conflit, il entame une campagne dans le Sud afin de lutter contre une invasion de la Nouvelle-Grenade par les Espagnols. Après plusieurs victoires, il est finalement vaincu à Pasto et est envoyé en Espagne où il reste prisonnier de 1816 à 1820 à Cadix. Libéré grâce au soulèvement initié par Rafael del Riego, Nariño revient en Colombie aux côtés de Simón Bolívar qui le nomme vice-président, lui laissant la tâche de mettre en place le Congrès constituant de Cúcuta pour construire la Grande Colombie. Après avoir renoncé à la vice-présidence, il termine sa carrière politique en tant que sénateur de la république du Cundinamarca.Outre ses activités politiques et militaires, Nariño entame une carrière journalistique avec El Aviso del Terremoto qui relate les faits et propose des mesures nécessaires pour la reconstruction à la suite d'un tremblement de terre dans la région de Bogota. La paternité de nombreux journaux est attribuée à Nariño qui a notamment publié le journal politique La Bagatela dans lequel il défend l'idée de centralisme. Considéré en 2003 comme « le Colombien de tous les temps », nombreux sont les faits politiques, culturels ou artistiques démontrant de nos jours l'importance d'Antonio Nariño dans la culture colombienne.

Pages équivalentes