Olivétan (150.-1538)

Illustration de la page Olivétan (150.-1538) provenant de Wikipedia
Pays :France
Langue :français moyen (1400-1600)
Sexe :masculin
Naissance :Noyon (Oise), 150.
Mort :1538
Note :
Traduisit de l'hébreu et du grec en français
Réformateur, parent de Jean Calvin, pasteur réformé. - Traducteur de la Bible en français
Domaines :Religion
Autres formes du nom :Pierre Robert Olivétan (150.-1538)
Robert Olivétain (150.-1538)
Pierre Robert (150.-1538)
ISNI :ISNI 0000 0000 8162 742X

Ses activités

Traducteur5 documents3 documents numérisés

  • Ensemble des textes sacrés pour les religions juive et chrétienne, écrits par des auteurs différents, à des époques différentes, est traditionnellement divisé en "Ancien" et "Nouveau" Testament par les chrétiens. Le canon hébraïque ne reconnaît que les 39 livres de l'"Ancien" Testament. Le canon catholique reconnaît 45 livres dans l'"Ancien" Testament (en comptant les livres de la version grecque des Septante) et 27 livres dans le "Nouveau" Testament. Le canon protestant reconnaît 39 livres dans l'"Ancien" Testament (comme le canon hébraïque) et 27 pour le "Nouveau" Testament

    Bible avec Olivétan (150.-1538) comme traducteur

  • La tradition attribue 73 des psaumes à David

    Livre de l'Ancien Testament qui contient 150 psaumes, rassemblés à des époques différentes et qui prend sa forme quasi définitive vers 200 avant notre ère. - La numérotation est différente dans la Septante et la Vulgate par rapport à la version en hébreu (du Ps. 9 au Ps. 147 décalage d'une unité, en raison de l'éclatement du Ps. 9 en deux)

    Bible. A.T.. - Psaumes avec Olivétan (150.-1538) comme traducteur

  • Nom par lequel on désigne les livres bibliques appliqués à l'étude de la Sagesse. Ce sont : Job, les Proverbes, l'Ecclésiaste, l'Ecclésiastique, la Sagesse ; on y joint habituellement le Cantique des Cantiques

    Bible. A.T.. - Livres sapientiaux avec Olivétan (150.-1538) comme traducteur

  • Épitre à tous amateurs de Jésus-Christ. Préface à la traduction française du Nouveau Testament, par Robert Olivetain (1535). Le plus ancien texte français de Calvin qui ait été imprimé avec introduction sur une édition française de l'Institution dès 1537 ? par Jacques Pannier

    Description : Note : Publications de la Société calviniste de France. N° 2
    Édition : Strasbourg, Impr. alsacienne ; Paris, libr. Fischbacher , 1929. (26 novembre.) In-8, 56 p. [1142]
    Auteur du texte : Jean Calvin (1509-1564)
    Éditeur scientifique : Jacques Pannier (1869-1945)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb319007093]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Olivétan (150.-1538)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : La Bible qui est toute la sainte Escripture : en laquelle sont contenus le Vieil Testament et le Nouveau / translatez en francoys, le Vieil de l'ebrieu et le Nouveau du grec, MDXXXV [Traduction d'Olivétan]
  • Ouvrages de reference : GDEL : OLIVÉTAN (Pierre Robert, dit)
    Biographisch-bibliographisches Kirchenlexikon. Band VI., 1993 : OLIVETAN, Pierre-Robert
    Encyclopédie du protestantisme. 2e éd., 2006 : OLIVÉTAN, Pierre Robert, dit
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén. : OLIVETAN (Pierre-Robert)

Autres formes du nom

  • Pierre Robert Olivétan (150.-1538)
  • Robert Olivétain (150.-1538)
  • Pierre Robert (150.-1538)

Biographie Wikipedia

  • Louis Olivier, ou Pierre Robert, surtout connu sous celui de Pierre Robert Olivétan (1506-1538), est un érudit humaniste français né à Noyon vers 1506 et mort à Rome en 1538. Cousin de Jean Calvin, il est l'auteur de la première traduction protestante de la Bible en français à partir des textes originaux (en hébreu et en grec). Son œuvre de prédicateur réformé et de traducteur le conduisit à multiplier les pseudonymes astucieux afin de ne pas cumuler sur sa tête les risques de condamnation. Ainsi se nomme-t-il au fil des éditions et des documents : P. Robertus Olivetanus, Robertus Olivetanus, Robertus, Pierre Robert, Pierre Trebor, Kepha, Pierre ou Louis (dans la correspondance des réformateurs), Olivet, Belisem, Belisem de Belimakom, Louis Olivier enfin dans la seule lettre authentique que les archives de Neuchâtel conservent de lui.

Pages équivalentes