Urbain VI (pape, 1318?-1389): nom en religion

Image non encore disponible
Pays :Italie
Langue :latin
Sexe :masculin
Naissance :Naples (Italie), 1318
Mort :Rome, 15-10-1389
Note :
Pape de 1378 à 1389. - Provoqua le grand schisme d'Occident (en 1378)
Domaines :Religion
Autres formes du nom :Bartolomeo Prignano (1318?-1389)
Bartolomeo Prignano (1318?-1389)
Urbain (pape, 1318?-1389) (français)
Voir plus
ISNI :ISNI 0000 0001 1562 4252

Ses activités

Auteur du texte3 documents

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Urbain VI (pape; 1318?-1389)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Acta Urbani VI et Bonifatii IX, pontificum romanorum. Pars I. 1378-1396, 1903-1905
  • Ouvrages de reference : GLU
    Dictionnaire des papes / J. N. D. Kelly, 1994
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén. : Urbain VI (Bartolomeo Prignano, pape sous le nom de)

Autres formes du nom

  • Bartolomeo Prignano (1318?-1389)
  • Bartolomeo Prignano (1318?-1389)
  • Urbain (pape, 1318?-1389) (français)
  • Urbanus VI (pape, 1318?-1389) (latin)
  • Urbano VI (pape, 1318?-1389) (italien)
  • Urbano (pape, 1318?-1389) (italien)
  • Urbanus (pape, 1318?-1389) (latin)
  • Urbanus (pape, 1318?-1389) (latin)
  • Urbano (pape, 1318?-1389) (italien)
  • Urbain (pape, 1318?-1389) (français)

Biographie Wikipedia

  • Urbain VI (Bartolemeo Prignano), (né en 1318 à Naples - mort le 15 octobre 1389 à Rome) fut le 202e pape de l'Église catholique romaine.Premier pape italien, élu à Rome, depuis le retour du Saint-Siège dans la ville éternelle le 17 janvier 1377, il est élu pape et succède au dernier pape d'Avignon Grégoire XI au printemps 1378. Il est soutenu par le royaume de Naples.C'est un pape très autoritaire; le collège des cardinaux, composé majoritairement de cardinaux français, lui reproche alors d’avoir été élu sous la pression de la population romaine en insurrection.Urbain VI se rendra tellement odieux auprès des cardinaux français que, six mois plus tard et malgré les avertissements et les reproches de la mystique Catherine de Sienne, ceux-ci, se réfugient à Fondi dans le Royaume de Naples et élisent l'un des leurs, Robert de Genève qui prend le nom de Clément VII. Celui-ci reçoit bientôt l'appui du roi Charles V de France qui espère voir la papauté s'installer de nouveau à Avignon afin de pouvoir mieux la contrôler.Effectivement, Clément VII s'installe à Avignon, d'où il entreprend de lutter contre Urbain VI.Ce dernier perd peu à peu ses alliés, devenant un tyran paranoïaque. Il fait torturer et disparaître ses propres cardinaux mais nomme 29 cardinaux afin de contrer les rebelles. Il meurt le 15 octobre 1389.C'est le début du Grand Schisme d’Occident, qui verra deux (et même parfois trois) papes sur le trône de Saint Pierre et qui ne prendra fin qu'en 1417 avec le Concile de Constance.

Pages équivalentes