Habib Bourguiba (1903-2000)

Pays :Tunisie
Langue :arabe
Sexe :masculin
Naissance :03-08-1903
Mort :06-04-2000
Note :
Écrit aussi en français
Homme politique. - Président de la République tunisienne (1957-1987)
Autres formes du nom :al-Ḥabīb Bourguiba (1903-2000)
al-Ḥabīb Bū Rqībah (1903-2000)
ISNI :ISNI 0000 0001 1472 5561

Ses activités

Auteur du texte58 documents

  • Contenu dans : Habib Bourguiba

    [Textes choisis]. - [1]

    Description matérielle : 311 p.-[8] p. de pl.
    Description : Note : Contient un choix de textes de Habib Bourguiba
    Édition : Romorantin : Éditions Martinsart , 1984

    [catalogue]
  • Allocution hebdomadaire du Président Habib Bourguiba Algérie

    Description matérielle : In-4° (27 cm), [11] p., ill., couv. ill. [Don 702-67]
    Description : Note : De 1959 d'après le texte
    Édition : Tunis : Secrétariat d'Etat à l'information , s. d.
    Auteur du texte : Tunisie. Présidence de la République

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb331975257]
  • Articles de presse, 1929-1934

    Description matérielle : VI-390 p.
    Édition : Tunis : Centre de documentation nationale , 1967
    Éditeur scientifique : Centre de documentation nationale. Tunisie

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb35182613c]
  • Bourguiba et la francophonie à travers discours et déclarations

    Description matérielle : 14 p.
    Description : Note : Publication 35, section Tunisie
    Édition : Tunis : Division de la documentation générale , 1966
    Auteur du texte : Tunisie. Ministère des affaires culturelles et de l'information

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb352622460]
  • Citations

    Description matérielle : 592 p.-[22] p. de pl.
    Édition : Tunis : Dar-el-Amal , 1978

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb35624971g]

Interprète1 document

Auteur ou responsable intellectuel3 documents

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Habib Bourguiba (1903-2000)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Ma vie, mon œuvre / Habib Bourguiba, 1986
  • Ouvrages de reference : Monde, 2000-04-08
  • Catalogues de la BnF : BN Service arabe
    BN Cat. gén. suppl.
    BN Cat. gén. 1960-1969
    BN Cat. gén. 1970-1979, arabe

Autres formes du nom

  • al-Ḥabīb Bourguiba (1903-2000)
  • al-Ḥabīb Bū Rqībah (1903-2000)

Biographie Wikipedia

  • Habib Bourguiba (الحبيب بورقيبة), de son nom complet Habib Ben Ali Bourguiba, né probablement le 3 août 1903 à Monastir et mort le 6 avril 2000 à Monastir, est un homme d’État tunisien, président de la République tunisienne entre 1957 et 1987.Avocat formé en France dans les années 1920, il revient au pays et commence à militer dans les milieux nationalistes. En 1934, à l’âge de 31 ans, il fonde le Néo-Destour, fer-de-lance du mouvement pour l’indépendance de la Tunisie. Plusieurs fois arrêté et exilé par les autorités du protectorat français, il choisit de négocier avec la Quatrième République, tout en faisant pression sur elle, pour atteindre son objectif. Une fois l’indépendance obtenue le 20 mars 1956, il s’emploie à mettre sur pied un État moderne en mettant fin à la monarchie et en proclamant la République dont il devient le premier président le 25 juillet 1957.Parmi les priorités de son action politique figurent le développement de l’éducation, la réduction des inégalités entre hommes et femmes, le développement économique et une politique étrangère équilibrée, ce qui en fait une exception parmi les dirigeants arabes. Ceci n’empêche pas le développement d’un culte de la personnalité autour de sa personne — il porte alors le titre de « Combattant suprême » — et l’instauration d’un régime de parti unique pendant une vingtaine d’années. La fin de sa présidence, marquée par sa santé déclinante, la montée du clientélisme et de l’islamisme, se conclut par sa destitution, le 7 novembre 1987, à l’initiative de son Premier ministre Zine el-Abidine Ben Ali.Installé après sa destitution dans une résidence à Monastir, il meurt le 6 avril 2000 et repose dans le mausolée qu’il s’était fait construire.

Pages équivalentes