Louis IX (roi de France, 1214-1270)

Illustration de la page Louis IX (roi de France, 1214-1270) provenant de Wikipedia
Pays :France
Langue :latin
Sexe :masculin
Naissance :Poissy (Yvelines), 25-04-1214
Mort :Tunis, 25-08-1270
Note :
Roi de France (de 1226 à 1270), fils et successeur de Louis VIII (roi de France ; 1187-1226). - Canonisé (en 1297) par le pape Boniface VIII (pape ; 1235?-1303)
Domaines :Histoire de la France
Autres formes du nom :Louis IX (roi de France, 1214-1270) (français)
Louis (saint, 1214-1270) (français)
Louys (saint, 1214-1270) (français)
Voir plus
ISNI :ISNI 0000 0001 2142 9736

Ses activités

A promulgué prétendument : 1 document

  • Faux forgé dans l'entourage du roi de France Charles VII entre 1438 et 1452, ordonnance attribuée au roi saint Louis et datée de mars 1269, pour donner un précédent à la Pragmatique sanction de Bourges de 1438. - Proclamait que la France relevait de Dieu seul et soutenait notamment la liberté des élections des prélats

Auteur du texte38 documents3 documents numérisés

  • Contenu dans : Godefridi Bullonii Lotharingiae Ducis, postmodum Hierosolymorum Regis Primi Epistolae et Diplomata

    B. Ludovici, Francorum regis, Epistola ad subditos suos in regno Franciae constitutos, de captione et liberatione sua, scripta in Acon, anno Domini 1250. - [1]

    Description matérielle : 2132 col.
    Description : Note : Patrologiae cursus completus. Patrologiae latinae tomus CLV
    Édition : Lutetiae Parisiorum : J.-P. Migne , 1854

    [catalogue, Visualiser dans Gallica, table des matières]
  • Instructions de saint Louis,... à sa famille royale, aux personnes de sa cour et autres, extraites du Recueil des historiens contemporains de sa vie, imprimé par les soins de MM. de la Bibliothèque du Roi en 1761, par M. l'abbé de Villiers

    Description matérielle : In-12, XVI-147 p., frontisp.
    Édition : Paris : A.-M. Lottin l'aîné , 1766

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb308366819]
  • Instructions d'un ambassadeur envoyé par saint Louis à Alexandre IV, à l'occasion du traité de Paris (1258) ; (publiées par H.-François Delaborde)

    Description matérielle : In-8°, 5 p.
    Description : Note : Extrait de la "Bibliothèque de l'École des chartes", t. XLIX, 1888. - 1258, après le 28 mai
    Édition : (Paris : A. Picard , 1888)
    Auteur du texte : France

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb338099166]
  • Les Propos de saint Louis

    Description matérielle : 201 p.
    Description : Note : Recueil de textes de saint Louis et d'extraits de chroniques et de vies de saint Louis par divers auteurs. Bibliogr. p. 199-201
    Édition : [Paris] : Gallimard : Julliard , 1974
    Préfacier : Jacques Le Goff (1924-2014), David O'Connell

    disponible en Haut de Jardin

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb35167447x]
  • Le Bon petit livre, ou Enseignements de saint Louis,... roi de France, à sa fille

    Description matérielle : In-64, 32 p.
    Édition : Nîmes : impr. de Lafare et Attenoux , (1867)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30836675c]

Ancien possesseur2 documents2 documents numérisés

Compositeur présumé2 documents

  • Contenu dans : Musica cathedralis

    Estampie, d'après "L'aultrier matin". - attribuée à Saint Louis. - [2]

    Description matérielle : 2 disques compacts (51 min 48 s, 42 min 07 s) : DDD
    Description : Note : Détail des interprètes
    Texte des oeuvres chantées avec trad.
    Indication des sources
    Les instruments joués ont été copiés à partir des sculptures de la cathédrale de Chartres
    Paris : prod. Arion, P 1998
    Note sur l'enregistrement : 19980100
    Édition : Paris : Arion ; Paris : distrib. Arion , 1998 (P)
    Enregistrement : 1998-01-01
    Ensemble instrumental : La Maurache

    [catalogue]
  • Contenu dans : Trouvère lyrics with melodies Vol. VIII

    Gent de France, mult estes esbahie !. - [68]

    Description matérielle : Non paginé : 35 cm
    Description : Note : Réunit des oeuvres anonymes et de : Adam de Givenci, Adam de la Bassée, Adam de la Halle, Andrieu Contredit, Aubuin, Audefroi le Bastart, Baude au Grenon, Blondel de Nesle, Carasaus, Colin Muset, Eustache le Peintre, Gace Brulé, Gautier de Coinci, Gautier de Dargies, Gautier d'Espinal, Gillebert de Berneville, Gilles de Viés Maisons, Gilles le Vinier, Gobin de Rains, Gontier de Soignies, Gui, Guillaume, Guillaume de Béthune, Guillaume le Vinier, Guiot de Dijon, Hughes de Berzé, Jaque d'Amiens, Jaque de Cysoing, Jaque Dosti, Jaque de Hesdin, Jaque de La Vente, Jaque le Vinier, Jehan Bretel, Jehan de Grieviler, Jehan Erart, Jehan le Petit, Jehan II le Roux, Jehannot Paon, Lambert Ferri, Maheut de Gant, Martin le Begin, Moniot d'Arras, Moniot de Paris, Pedro II, roi d'Aragon, Perrin d'Angicourt, Perron, Phelippot Paon, Pierre de Beaumarchais, Raoul de Soissons, Renaut de Sableuil, Richart de Fournival, Robert de Rains, Robert du Chastel, Thibaut de Navarre, Thierri de Soissons, Thomas Erïer. - Chansons en français et en latin. - Index des incipits et des trouvères
    Édition : [S.l] : American institute of musicology ; Neuhausen : Hänssler-Verl. , 1997

    [catalogue]

Auteur présumé du texte1 document

  • Etat préparatoire d'un acte de Saint Louis

    diplôme pour la Maison-Dieu de Compiègne, juillet 1260

    Description matérielle : P. 251-261
    Description : Note : Extr. de : "Bibliothèque de l'Ecole des Chartes", tome 159.
    Édition : Paris ; Genève : Droz , 2001
    Auteur du texte : Michel Nortier (1923-2007)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb38914905d]

Autorité émettrice de monnaie1 document1 document numérisé

  • écu d'or , 1270

    Description technique : écu d'or , 1270
    Description : Technique de l'image : frappe
    Note : Beistegui 243
    Cote : BNF Richelieu Monnaies, médailles et antiques exemplaire unique
    écu d'or , 1270
    Édition : , 1270

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb38639951p]

Autre2 documents

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Louis IX (roi de France; 1214-1270)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Les Propos de saint Louis / présentés par David O'Connell et préfacés par Jacques Le Goff, 1974
    Les dernieres paroles de S. Louys, roy de France, à Philipe son fils aisné, & successeur à la couronne, [s. d.]
    Documenti di S. Lodovico, re di Francia, a Filippo suo figlio, raccolti da F. Lorenzo Surio, 1650
  • Ouvrages de reference : Saint Louis à Chypre / Georges Duby, 1990
    Mourre, 1986 : Louis IX ou Saint Louis
    GLU : Louis IX ou Saint Louis : né en 1214 ou 1215
    Clavis SGL : Ludovicus Franciae rex IX sanctus
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén. : Louis IX (Saint), roi de France

Autres formes du nom

  • Louis IX (roi de France, 1214-1270) (français)
  • Louis (saint, 1214-1270) (français)
  • Louys (saint, 1214-1270) (français)
  • Lodovico (saint, 1214-1270) (italien)
  • Ludovicus IX (roi de France, 1214-1270) (latin)

Biographie Wikipedia

  • Louis IX, dit , plus connu sous le nom de Saint Louis depuis sa canonisation par l'Église catholique en 1297, est très probablement né à Poissy, le 25 avril 1214, et mort à Tunis le 25 août 1270. Considéré comme un saint de son vivant, il est le 44e roi de France, pays sur lequel il règne pendant plus de 43 ans. Neuvième roi de France issu de la dynastie des Capétiens directs, il est le énième enfant et quatrième fils connu du roi Louis VIII, dit « Louis le Lion » et de la reine Blanche de Castille, de laquelle il reçoit une éducation très stricte et très pieuse durant toute son enfance. Aîné des membres survivants de sa fratrie, il hérite de la couronne à la mort de son père, alors qu'il n'est âgé que de douze ans. Il est alors sacré le 29 novembre 1226 en la cathédrale de Reims, mais c'est la reine mère qui, conformément au testament de Louis VIII, exerce la régence du royaume jusqu'à la majorité du nouveau monarque.Devenu adulte, Louis IX se soucie de l'extension du domaine royal, auquel il rattache les comtés de Blois, de Chartres et de Sancerre, ou encore la Normandie, le Maine, la Provence et le Languedoc. Mais il ne se contente pas de régler les affaires intérieures : réputé juste et diplomate, il est régulièrement sollicité par les différentes monarchies d'Europe qui font appel à lui en tant que juge. Il mène un règne inspiré des valeurs du christianisme qui contribue à fonder l’idée que les pouvoirs spirituel et politique peuvent être incarnés par un seul homme. Il atténue les excès de la féodalité au profit de la notion de bien commun et développe la justice royale où le souverain apparaît comme « le justicier suprême».Louis IX est un roi réformateur qui veut léguer un royaume dont les sujets seront soumis à un pouvoir juste ; il renouvelle la « Quarantaine-le-roi », introduit dans le pays des baillis et des prévôts, ordonne la présomption d'innocence, interdit l'ordalie et institue la supplicatio, consistant à pouvoir faire appel au roi afin de solliciter l'amendement d'un jugement. Offrant aux Français une monnaie unique, il est l'instigateur des institutions qui deviendront le Parlement et la Cour des Comptes. Très pieux et souhaitant conduire ses sujets vers le Salut, il décide de punir le blasphème, les jeux d'argent, les prêts à intérêts et la prostitution ; il se procure des reliques du Christ pour lesquelles il fait construire la Sainte-Chapelle ; il tente également de convertir de gré ou de force les Juifs de France. À cette fin il finit par leur imposer diverses mesures, dont le port de la rouelle et le brûlement du Talmud.Conformément à son vœu prononcé à la suite d'une grave maladie, puis confirmé à la suite d'une guérison qu'il considère comme miraculeuse, Saint Louis part se battre avec ses frères Robert d'Artois, Alphonse de Poitiers et Charles d'Anjou, tout d'abord en Égypte lors de la septième croisade, puis en Tunisie lors de la huitième croisade, au cours de laquelle il meurt de la dysenterie. Aujourd'hui vu comme un monarque ayant offert à la France un renouveau économique, intellectuel et artistique, il est considéré comme l'un des trois grands Capétiens directs avec son grand-père Philippe Auguste et son petit-fils Philippe IV le Bel.Canonisé le 11 août 1297 sous le nom de saint Louis de France par le pape Boniface VIII, sa fête liturgique est fixée au jour anniversaire de sa mort, c'est-à-dire le 25 août.

Pages équivalentes