Jean Améry (1912-1978): pseudonyme individuel

Pays :Autriche
Langue :allemand
Sexe :masculin
Naissance :Vienne, Autriche, 31-10-1912
Mort :Salzbourg, Autriche, 07-10-1978
Note :
Publiciste. - Essayiste. - Spécialiste de philosophie et de littérature. - A vécu en France et en Belgique
Autres formes du nom :Johann Mayer (1912-1978)
Hans Mayer (1912-1978)
Hanns Mayer (1912-1978)
ISNI :ISNI 0000 0001 2279 0881

Ses activités

Auteur du texte29 documents

Contributeur2 documents

  • Améry

    Unterwegs nach Oudenaarde

    Description matérielle : 79 p.
    Description : Note : Paru à l'occasion de l'exposition du Schiller-Nationalmuseum à Marbach am Neckar sur Jean Améry d'octobre 1982 à janvier 1983. - Contient des textes de Jean Améry. - Bibliogr. des œuvres de J. Améry p. 60-72
    Édition : Marbach am Neckar : Deutsche Schillergesellschaft , cop. 1982
    Contributeur : Friedrich Pfäfflin

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb36671745t]
  • Gutachten über die Künftige Behandlung des Waldes im Alpenpark Berchtesgardener Land

    Description matérielle : 42 p. [4] pl.
    Édition : München : Hanno-Seidel-Stiftung , 1974

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb433795681]

Postfacier2 documents

Préfacier1 document

  • Politische Gefangene in der Sowjetunion

    Dokumente

    [Übersetzung aus dem Russischen und Ukrainischen von Anna-Halja und Katerina Horbatsch.]
    Description matérielle : 211 p.
    Description : Note : Bibliogr. p. 207-211
    Édition : München : R. Piper , cop. 1976
    Éditeur scientifique : Anna-Halja Horbatsch

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb35226074t]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Jean Améry (1912-1978)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Der Integrale Humanismus : zwischen Philosophie und Literatur : Aufsätze und Kritiken eines Lesers, 1966-1978 / Jean Améry ; hrsg. und mit einem Nachwort versehen von Helmut Heissenbüttel, 1985
    Unmeisterliche Wanderjahre : Aufsätze / Jean Améry, 1985
  • Lennartz
    Lexikon der deutschsprachigen Gegenwartsliteratur, 1987

Autres formes du nom

  • Johann Mayer (1912-1978)
  • Hans Mayer (1912-1978)
  • Hanns Mayer (1912-1978)

Biographie Wikipedia

  • Hans Mayer, alias Jean Améry, est un écrivain et essayiste autrichien né à Vienne le 31 octobre 1912 et mort à Salzbourg (suicide) le 17 octobre 1978.Hans Mayer est né de père Juif et de mère catholique avec des origines juives; son père est mort lors de la Première Guerre mondiale. Il est éduqué en catholique par sa mère. Il retourne à Vienne en 1926 et commence des études qu'il ne finira jamais. En 1930, il commence à travailler sous la direction de Léopold Langhammer comme bibliothécaire dans une université populaire. À ce moment-là, Hans Mayer, élevé dans la religion catholique, est pétri des valeurs traditionnelles autrichiennes. Il ignore les créations avant-gardistes et de gauche pourtant abondante dans Vienne à cette époque. Élevé en province, il aime la littérature de terroir populaire. Il parle d'ailleurs le patois tyrolien. Il commence à écrire des romans (Le pont, Les Naufragés).Opposant au régime nazi, il émigre en 1938 en Belgique où il milite et se fait arrêter et enfermer à deux reprises. Il est arrêté par la Gestapo en juillet 1943 pour son activité dans la Résistance belge. Torturé au fort de Breendonk, il est ensuite déporté à Auschwitz en raison de ses origines juives.Après la guerre, il gagne sa vie en écrivant des articles pour une agence de presse suisse. Il lui est très difficile de parler de la Shoah. Mais le procès pour crime contre l'humanité des SS ayant sévi à Auschwitz qui a lieu à Francfort entre 1963 et 1965 lui permet de rompre « l'obscur envoûtement qui le paralysait ». Il couche par écrit son témoignage et ses réflexions dans un célèbre essai paru en 1966 en Allemagne: Par delà le crime et le châtiment. L'intellectuel juif de langue allemande exilé devient une référence morale. Les essais Du vieillissement (1968) et Porter la main sur soi (1976) sont aussi de grands succès.Il se suicide en 1978 dans un hôtel de Salzbourg.Bien qu'esprit solitaire, il fut très proche de la poétesse, romancière et essayiste autrichienne Ingeborg Bachmann.

Pages équivalentes