Marguerite Tudor (reine d'Écosse, 1489-1541)

Pays :Grande-Bretagne
Langue :anglais
Sexe :féminin
Naissance :1489
Mort :1541
Note :
Fille d'Henri VII d'Angleterre, épouse de Jacques IV d'Écosse. - Soeur d'Henri VIII, roi d'Angleterre
Autres formes du nom :Marguerite Tudor (reine d'Écosse, 1489-1541)
Margaret Tudor (reine d'Écosse, 1489-1541)
ISNI :ISNI 0000 0000 2426 9750

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Marguerite Tudor (reine d'Écosse; 1489-1541)

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • GDEL

Autres formes du nom

  • Marguerite Tudor (reine d'Écosse, 1489-1541)
  • Margaret Tudor (reine d'Écosse, 1489-1541)

Biographie Wikipedia

  • Marguerite Tudor (28 novembre 1489 au palais de Westminster – 18 octobre 1541 au château de Methven, Perthshire), était l'aînée des deux filles survivantes de Henri VII d'Angleterre et d'Élisabeth d'York, et la sœur aînée de Henri VIII. En 1503, elle fut mariée à Jacques IV, roi d'Écosse, ce qui devait faire d'elle la mère de Jacques V et la grand-mère de Marie Stuart. Et surtout, ce mariage fut indirectement à l'origine de l'Union des deux royaumes. C'est le destin, a-t-on dit, qui avait prédestiné Marguerite à devenir reine d'Écosse, puisque née le 29 novembre 1489, elle fut baptisée le 30 - jour de saint André, le patron de l'Écosse — dans l'église de Sainte-Marguerite à Westminster, dédiée au seul personnage royal d'Écosse à avoir été canonisé. En tout Marguerite devait être mariée trois fois et on pourrait tracer un parallèle entre son histoire et celle de sa petite-fille, Marie Stuart, avec leur mélange haut en couleur de tragédie, d'intrigue, de duplicité… et de simple comédie.

Pages équivalentes