Yu Guan (0160-0220)

Pays :Chine
Langue :chinois
Sexe :masculin
Naissance :160
Mort :220
Note :
Général de la période des Trois royaumes. - Divinité chinoise
Domaines :Religion
Autres formes du nom :羽 關 (0160-0220)
Guan Yu (0160-0220)
Guanyu (0160-0220)
Voir plus
ISNI :ISNI 0000 0001 2118 3166

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Yu Guan (0160-0220)

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Guan Yu, Guan di / Édith Wong Hee Kam, impr. 2008
  • Ci hai, 1999 : forme retenue
  • LC authorities (2009-01-20)
  • LCNA (CD), 1996-03 : Kuan, Yü, 160-220
  • GLU : Guandi ou Kouan-ti ou Guanyu ou Kouan-yu
  • BN Service chinois

Autres formes du nom

  • 羽 關 (0160-0220)
  • Guan Yu (0160-0220)
  • Guanyu (0160-0220)
  • Guan Gong (0160-0220)
  • Guangong (0160-0220)
  • Guan Di (0160-0220)
  • Guandi (0160-0220)
  • Guan sheng di jun (0160-0220)
  • Yun chang Guan (0160-0220)
  • Chang sheng Guan (0160-0220)
  • Yü Kuan (0160-0220)
  • Kuan Yü (0160-0220)
  • Kouan Yu (0160-0220)
  • Kuan kung (0160-0220)
  • Yün Chang Kuan (0160-0220)
  • Chang-sheng Kuan (0160-0220)
  • Kouan-ti (0160-0220)
  • Gwanu Unjang (0160-0220) (cornique)
  • Unchō Kan (0160-0220) (japonais)
  • Kan'u Unchō (0160-0220) (japonais)

Biographie Wikipedia

  • Guan Yu (160/162 - Octobre 219/220), ou Kouan Yu (EFEO ; traditionnel : 關羽, simplifié : 关羽), qui avait pris comme prénom usuel Yunchang (traditionnel : 雲長, simplifié : 云长), était un général chinois de la fin de la dynastie Han et du début de la période des Trois Royaumes.Il servit sous les ordres de Liu Bei, le fondateur du royaume de Shu, dont il est le frère d'arme avec Zhang Fei, et aurait été un des cinq « généraux tigres », avec Huang Zhong, Ma Chao, Zhang Fei et Zhao Yun, bien qu’on ignore s’il a effectivement porté ce titre. Réputé de son vivant guerrier invincible, il a été capturé et exécuté, avec son fils Guan Ping par les troupes de Sun Quan, par Lu Meng lors du siège de Fan. Il a été divinisé quelques siècles après sa mort sous le nom de Guanshengdijun (關聖帝君) ou Guandi, « Saint empereur Guan ». Il est toujours révéré de nos jours en Chine, aussi bien par les taoïstes que par les bouddhistes. Il est particulièrement populaire à Hong-Kong comme dieu de la guerre, des hommes d’affaires et des policiers. On le représente traditionnellement comme un géant à face rouge (symbolisant la loyauté et la droiture) avec une très longue barbe et portant un guandao (une arme d’hast à hampe moyenne de l’époque des Song) qui pesait, selon la légende, plus de 80 jins (environ 40 kg). Il a été immortalisé dans le roman des Trois Royaumes, où il est dépeint comme un guerrier loyal et honorable capable d'exploits surhumains.Il est le père de Guan Ping, Guan Xing, Guan Suo et Guan Yinping.Au Japon, il est connu sous le nom de Kan'u Unchō, en Corée, sous le nom de Gwanu Unjang, et au Viêt Nam, sous celui de Quan Vũ Vân Trường.

Pages équivalentes