Abdullah ibn Hussein I (roi de Jordanie, 1882-1951)

Image non encore disponible
Pays :Jordanie
Langue :arabe
Sexe :masculin
Naissance :1882
Mort :20-07-1951
Autres formes du nom :Abdullah ibn Hussein I (roi de Jordanie, 1882-1951)
ʿAbd Allāh ibn al-Ḥusayn I (roi de Jordanie, 1882-1951)
ʿAbd Allāh ibn al-Ḥusayn (roi de Jordanie, 1882-1951)
Voir plus
ISNI :ISNI 0000 0000 8088 0757

Ses activités

Auteur du texte1 document

  • Memoirs

    Édition : London, J. Cape , 1950. In-8°, 278 p., pl. [Acq. 310649] -VIIIf- .3168.

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb31695472k]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Abdullah ibn Hussein I (roi de Jordanie; 1882-1951)

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Al-waṯāʾiq al-Hāšimiyyaẗ : awrāq ʿAbd Allāh ibn al-Ḥusayn / iʿdād wa taḥrīr Muḥammad ʿAdnān al-Baẖīt [wa āẖarūn], 1993-2003
  • Ouvrages de reference : LC Authorities (2006-01-18)
    Al-aʿlām / H̱ayr al-Dīn al-Ziriklī, 1990
  • Catalogues de la BnF : BnF Service arabe

Autres formes du nom

  • Abdullah ibn Hussein I (roi de Jordanie, 1882-1951)
  • ʿAbd Allāh ibn al-Ḥusayn I (roi de Jordanie, 1882-1951)
  • ʿAbd Allāh ibn al-Ḥusayn (roi de Jordanie, 1882-1951)
  • Abdullah ibn Hussein (roi de Jordanie, 1882-1951)
  • ʿAbd Allāh Ibn al-Ḥusayn al-Hāšimī I (roi de Jordanie, 1882-1951)
  • ʿAbd Allāh ibn al-Ḥusayn I (roi de Jordanie, 1882-1951)
  • ʿAbd Allāh ibn al-Ḥusayn al- Hāšimī I (roi de Jordanie, 1882-1951)
  • ʿAbd Allāh ibn al-Ḥusayn al-Hāšimī I (roi de Jordanie, 1882-1951)

Biographie Wikipedia

  • Abdallah bin al-Hussein, né en février 1882 à La Mecque et mort assassiné le 20 juillet 1951 à Jérusalem, fut émir de Transjordanie de 1921 à 1946, puis roi de Transjordanie de 1946 à 1949 sous le nom d'Abdallah Ier, et enfin roi de Jordanie de 1949 jusqu'à sa mort. Il était fils de Hussein ben Ali, chérif de la Mecque et roi du Hedjaz, qui fut l'un des promoteurs de la révolte arabe de 1916 contre l'Empire ottoman. Son fils Talal lui succède.En 1921, il devient émir de la Transjordanie, alors sous mandat britannique.En 1946, il est proclamé roi lors de l'accession de ce territoire à l'indépendance. Sa politique a pour but la formation d'un grand État arabe englobant la Jordanie, la Syrie, l'Irak et une partie de la Palestine.En 1948, il participe à la coalition des États arabes pour empêcher la partition de la Palestine mais en réalité se contente de prendre le contrôle de la Cisjordanie, conformément au pacte, négocié secrètement quelques semaines plus tôt entre lui et Golda Meir, qui prévoyait que la Légion arabe ne livrerait pas de combats envers Israël au-delà de la Cisjordanie en échange de l'annexion du territoire par son royaume.En 1949, le rattachement de la Cisjordanie (littéralement « de ce côté-ci du Jourdain ») à la Transjordanie donne naissance au Royaume de Jordanie.Le 20 juillet 1951 à Jérusalem, il est assassiné par Mustapĥa Ashu, âgé de 21 ans, de deux balles dans la poitrine et une dans la tête, et ce, sur ordre probable du Grand Mufti de Jérusalem via le colonel El Tell.

Pages équivalentes