Kurt Eisner (1867-1919)

Image non encore disponible
Pays :Allemagne avant 1945
Langue :allemand
Sexe :masculin
Naissance :Berlin, 24-05-1867
Mort :Munich (Allemagne), 21-02-1919
Note :
Homme politique. - Poète et critique théâtral
Domaines :Littératures
Histoire de l'Europe
ISNI :ISNI 0000 0001 0900 4401

Ses activités

Auteur du texte14 documents

  • Das Ende des Reichs. Deutschland und Preussen im Zeitalter der grossen Revolution, von Kurt Eisner. 2. Auflage

    Édition : Berlin, H. Weber , 1907. In-8°, VII-384 p.

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb320732471]
  • Gesammelte Schriften, von Kurt Eisner...

    Édition : Berlin, P. Cassirer , 1919. 2 vol. in-8°

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32073246p]
  • Die neue Zeit, von Kurt Eisner

    Édition : München, G. Müller , 1919. In-8°, 125 p., portrait

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32073248c]
  • Die neue Zeit, von Kurt Eisner

    Édition : München, G. Müller , 1919. In-16, 125 p., portrait à la couv. [Don 345685] -VIIId-

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32073250x]
  • Die neue Zeit. Zweite Folge

    Édition : München, G. Müller , 1919

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32073249q]

Éditeur scientifique2 documents

  • Der Geheimbund des Zaren

    der Königsberger Prozess wegen Geheimbündelei Hochverrat gegen Russland und Zarenbeleidigung vom 12. bis 25. Juli 1904, nach den Akten und stenographischen Aufzeichnungen mit Einleitungen und Erläuterungen

    Description matérielle : 534 p.
    Description : Note : Notes bibliogr.
    Édition : Berlin : Verlag der Expedition der Buchhandlung Vorwärts , 1904

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb353296375]
  • Der Geheimbund des Zaren : der Königsberger Prozess wegen Geheimbündelei Hochverrat gegen Russland und Zarenbeleidigung vom 12. bis 25. Juli 1904 : nach den Akten und stenographischen Aufzeichnungen mit Einleitungen und Erläuterungen/herausgegeben von Kurt Eisner

    Description : Note : Notes bibliogr. - Ech. int. 86-77
    Édition : Berlin : Verlag der Expedition der Buchhandlung Vorwärts , 1904. - 534 p. : ill., couv. ill. ; 22 cm.

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb320732549]

Autre1 document

  • Le Sultan de la guerre mondiale. La Diplomatic politique de l'Allemagne et les moeurs marocaines. Extrait et traduit de l'allemand [de Kurt Eisner]

    Édition : Châtellerault. Impr. de la Pensée latine ; Paris , 1926. In-8, 24 p. [14879]

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32073255n]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Kurt Eisner (1867-1919)

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

Biographie Wikipedia

  • Kurt Eisner, né le 14 mai 1867 à Berlin et assassiné le 21 février 1919 à Munich, était un homme politique socialiste (d’abord membre du SPD, puis, après 1917, de l’USPD), écrivain et philosophe allemand qui eut un rôle important en 1918 au cours de la révolution de Novembre, participant au renversement de la monarchie en Bavière.Sous l’ère wilhelmienne de l’Empire allemand, il se fit un nom en tant que journaliste et écrivain républicain. Il publia une étude sur Friedrich Nietzsche, puis fut journaliste à la Frankfurter Zeitung, et enfin devint éditeur en 1898 au Vorwärts, le journal central du Parti social-démocrate (SPD). Berlinois de confession juive, il prit la nationalité bavaroise.Il s’opposa au soutien de l’Empire allemand à l’Autriche-Hongrie contre la Serbie, mais cependant il soutint le gouvernement au début de la Première Guerre mondiale. En 1917, il adopta les thèses pacifistes et rejoignit le Parti social-démocrate indépendant (USPD) dont il devint rapidement un des dirigeants. Arrêté en 1918, il fut libéré peu après.En novembre 1918, dans le contexte de la révolution allemande il contribua au renversement de la monarchie bavaroise et proclama la république, dont il fut le premier ministre-président et le ministre des Affaires étrangères. Il mourut assassiné par un lieutenant de la garde, le comte Arco Valley, le 21 février 1919. Quelques semaines plus tard fut proclamée l’éphémère République des conseils de Bavière.

Pages équivalentes