Monzaemon Chikamatsu (1653-1724): pseudonyme individuel

Image non encore disponible
Pays :Japon
Langue :japonais
Sexe :masculin
Naissance :1653
Mort :1724
Note :
Dramaturge de l'ère Genroku, époque d'Edo. - Auteur de nombreuses pièces de jōruri et de kabuki, il écrit pour le théâtre dès l'âge de 25-26 ans jusqu'à sa mort. - On connaît de lui plus de 20 pièces de kabuki, écrites pour l'acteur Sakata Tōjūrō avec qui il s'était associé. - Il cesse d'écrire pour le kabuki vers l'âge de 50 ans. - Auteur de pièces de jōruri innové ("shin jōruri") comprenant des "jidai mono" (pièces historiques) et des "sewa mono" (drames décrivant les moeurs de la société bourgeoise de l'époque). - Surnommé par les Japonais : "Divinité tutélaire des auteurs dramatiques". - Monzaemon a grandement contribué à la formation et au développement du théâtre populaire de l'époque d'Edo. - Nom d'état civil : Sugimori Nobumori
Autres formes du nom :門左衛門 近松 (1653-1724) (japonais)
Chikamatsu (1653-1724) (japonais)
近松 (1653-1724) (japonais)
Voir plus
ISNI :ISNI 0000 0001 0907 2113

Ses activités

Auteur du texte25 documents1 document numérisé

  • Keisei hangonkō [Parfum pour faire apparaître les âmes : drame]

    Description matérielle : 3 vol.
    Édition : Osaka : Shohonya Kyoubeï , [s.d.]
    Ancien possesseur : Théodore Duret (1838-1927)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb403452535]
  • Contenu dans : Le Mythe des quarante sept rônins

    Gaban Taïheiki. - [4]

    Description matérielle : 442 p.
    Édition : Paris : Publications orientalistes de France , 1981

    [catalogue]
  • Contenu dans : Le Mythe des quarante sept rônins

    Kenkô-Hôshi Monomi-Guruma. - [3]

    Description matérielle : 442 p.
    Édition : Paris : Publications orientalistes de France , 1981

    [catalogue]
  • Le Mythe des quarante sept rônins

    Description matérielle : 442 p.
    Édition : Paris : Publications orientalistes de France , 1981
    Traducteur : René Sieffert (1923-2004), Michel Wasserman

    disponible en Haut de Jardin

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb346624672]
  • Les tragédies bourgeoises Tome III

    Description matérielle : 290 p.-[6] p. de pl. en coul.
    Description : Note : Réunit : "Le messager des enfers" ; "Double suicide à Imamiya" ; "Brouillard du soir sur la Passe Hurlante d'Awa" ; "Une femme s'ouvre le ventre dans la Rue Longue" ; "Un almanach des anciens temps" ; "Double suicide à Ikudama"
    Édition : [Cergy] : Publications orientalistes de France , 1992
    Éditeur scientifique : René Sieffert (1923-2004)

    disponible en Haut de Jardin

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb355199374]

Auteur adapté7 documents

Auteur présumé du texte1 document

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Monzaemon Chikamatsu (1653-1724)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Les Tragédies bourgeoises : t. 1 / Chikamatsu ; trad. du japonais par René Sieffert, 1991
  • Ouvrages de reference : NDL Authority File, 2008
    JAJ
    Dictionnaire historique du Japon, Fasc. III : Lettre C
    LCNA, 1986B
  • Catalogues de la BnF : BnF Service japonais

Autres formes du nom

  • 門左衛門 近松 (1653-1724) (japonais)
  • Chikamatsu (1653-1724) (japonais)
  • 近松 (1653-1724) (japonais)
  • Nobumori Sugimori (1653-1724) (japonais)
  • 信盛 杉森 (1653-1724) (japonais)
  • Tchikamatsou (1653-1724)
  • Monzaemon Tchikamatsou (1653-1724)

Biographie Wikipedia

  • Chikamatsu Monzaemon (近松門左衛門, Chikamatsu Monzaemon?), de son vrai nom Sugimori Nobumori (杉森信盛, Sugimori Nobumori?), né en 1653 et mort le 6 janvier 1725, est un dramaturge et poète japonais de jôruri, une forme de théâtre de marionnettes qui deviendra par la suite le bunraku. Il est également acteur de kabuki, forme de théâtre pour laquelle, au début de sa carrière, il écrit également des œuvres dramatiques.Chikamatsu est qualifié de pour ses pièces mettant en scène des marionnettes, aux tout débuts du théâtre bunraku. Selon l'Encyclopædia Britannica, il est Il a principalement écrit des pièces pour les théâtres de Kyōto et Ōsaka, la plupart d'entre elles se distinguant par leur doubles suicides.

Pages équivalentes