Sergej Iosifovič Paradžanov (1924-1990)

Pays :URSS
Langue :russe
Sexe :masculin
Naissance :Tbilissi, 09-01-1924
Mort :Erevan, 20-07-1990
Note :
A aussi écrit en arménien
Réalisateur, scénariste
Domaines :Audiovisuel
Autres formes du nom :Сергей Иосифович Параджанов (1924-1990)
Sergueï Iosifovitch Paradjanov (1924-1990)
Sarkis Paradjanian (1924-1990)
ISNI :ISNI 0000 0001 2024 8837

Ses activités

Réalisateur8 documents

Scénariste4 documents

Auteur du texte1 document

  • Sept visions

    Description matérielle : 217 p.-[8] p. de pl. en coul.
    Description : Note : Recueil de scenarii de films de l'auteur
    Édition : Paris : Seuil , 1992
    Éditeur scientifique : Galia Ackerman
    Traducteur : Pierre Lorrain

    disponible en Haut de Jardin

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb355093378]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Sergej Iosifovič Paradžanov (1924-1990)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Sept visions / Sergueï Paradjanov ; trad. du russe par Galia Ackerman et Pierre Lorrain,1992
  • Ouvrages de reference : Kratkaâ Rossijskaâ ènciklopediâ, T.2, 2003
    IMDB (Internet movie database) (1924-1990)
  • Catalogues de la BnF : BnF Service russe

Autres formes du nom

  • Сергей Иосифович Параджанов (1924-1990)
  • Sergueï Iosifovitch Paradjanov (1924-1990)
  • Sarkis Paradjanian (1924-1990)

Biographie Wikipedia

  • Sergueï Iossifovitch Paradjanov (en cyrillique russe : Сергей Иосифович Параджанов, en arménien : Սարգիս Հովսեպի Պարաջանյան Sarkis Paradjanian) né le 9 janvier 1924 à Tbilissi en RSS de Géorgie, mort le 20 juillet 1990 à Erevan en RSS d'Arménie, est un réalisateur qui fut controversé en Union soviétique, (astreint en 1973 aux travaux forcés pendant quatre ans, puis incarcéré à différentes reprises jusqu'en 1982), mais très défendu et apprécié par les cinéphiles occidentaux. Un musée lui est consacré à Erevan, en Arménie, où il est considéré comme le grand cinéaste national.

Pages équivalentes