Adolf Schärf (1890-1965)

Image non encore disponible
Pays :Autriche
Langue :allemand
Naissance :20-04-1890
Mort :28-02-1965
Note :
Homme politique. - Vice-chancelier du Sozialdemokratische Partei Österreichs (1957-1965). - Président de la République de 1957 à 1965
ISNI :ISNI 0000 0001 2095 4379

Ses activités

Auteur du texte2 documents

  • Erinnerungen aus meinem Leben

    Description matérielle : 176 p.-pl.
    Édition : Wien : Verl. der Wiener Volksbuchhandlung , cop. 1963

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb355861578]
  • Österreichs Erneuerung, 1945-1955

    das erste Jahrzehnt der Zweiten Republik

    Description matérielle : 420 p.- pl.
    Édition : Wien : Verl. der Wiener Volksbuchhandlung , cop. 1955

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb35552993r]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Adolf Schärf (1890-1965)

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Erinnerungen aus meinem Leben / A. Schärf, 1963
  • Brockhaus, 17. Aufl.

Biographie Wikipedia

  • Adolf Schärf , né le 20 avril 1890 à Mikulov (qui s'appelait alors Nikolsburg) et décédé le 28 février 1965 à Vienne, était un homme politique autrichien. Il fut le sixième président de la République de 1957 jusqu'à sa mort.Né dans une famille pauvre de la classe ouvrière, il réussit à étudier le droit grâce à une bourse qu'il complétait en travaillant à mi-temps et obtint ainsi son doctorat en droit à l'Université de Vienne en 1914 ; la même année il se porta volontaire pour servir dans les Forces armées austro-hongroise. À la fin de la Première Guerre mondiale, il fut démobilisé avec le grade de sous-lieutenant. Il entra en politique et travailla comme secrétaire du président social-démocrate du Conseil national pendant les années de la Première République (1918-1934) et siégea au Conseil fédéral en 1933-1934. Après la chute de la République en 1934 et deux fois pendant l'occupation nazie, il fut emprisonné comme prisonnier politique. Sans emploi après la dissolution du Parti socialiste, il passa l'examen du barreau autrichien en 1934 et travailla comme associé dans un cabinet d'avocat., En 1938, toutefois, il participa à l'aryanisation du cabinet d'Arnold Eisler, un avocat juif qui avait dû quitter l'Autriche. Il lui reprit son cabinet qui ne fut jamais restitué. Plus tard, il contribua également au processus d'aryanisation d'immeubles à Vienne. Après la Seconde Guerre mondiale, il devint président du Parti social-démocrate d'Autriche qui s'était reconstitué et membre du nouveau Conseil national. En 1955, il prit part également aux négociations de Moscou qui aboutirent au traité rendant son indépendance à l'Autriche. Il devint vice-chancelier en 1956, avant d'être élu président en 1957 puis en 1963.

Pages équivalentes