Jack the Ripper (18..-18..): pseudonyme individuel

Image non encore disponible
Pays :Grande-Bretagne
Langue :anglais
Naissance :18..
Mort :18..
Note :
Auteur d'une série de meurtres commis à Londres (1888 et 1889)
Autre forme du nom :Jack l'Éventreur
ISNI :ISNI 0000 0004 3085 0890

Ses activités

Auteur présumé du texte5 documents

  • Le journal de Jack l'Éventreur

    Description matérielle : XI-410 p.-[16] p. de pl.
    Description : Note : Titre de couv. : "Jack l'Éventreur : le journal, le dossier, la controverse". - Les éd. identifient Jack l'Éventreur, auteur supposé du journal, comme étant un certain James Maybrick
    Édition : [Paris] : Éd. de la Seine , 1994
    Éditeur scientifique : Shirley Harrison
    Traducteur : Jérôme Jacobs
    Postfacier : Robert Smith (éditeur)
    Auteur présumé du texte : James Maybrick (1838-1889)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb37608675v]
  • Le journal de Jack l'Éventreur

    Description matérielle : XI-410 p.-[16] p. de pl.
    Description : Note : Titre de couv. : "Jack l'Éventreur". - Les éd. identifient Jack l'Éventreur, auteur supposé du journal, comme étant un certain James Maybrick
    Édition : [Paris] : le Grand livre du mois , 1993
    Éditeur scientifique : Shirley Harrison
    Traducteur : Jérôme Jacobs
    Postfacier : Robert Smith (éditeur)
    Auteur présumé du texte : James Maybrick (1838-1889)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb37606582c]
  • Le journal de Jack l'Éventreur

    Description matérielle : 279 p.
    Description : Note : Titre de couv. : "Jack l'Éventreur". - Les éd. identifient Jack l'Éventreur, auteur supposé du journal, comme étant un certain James Maybrick
    Édition : [Paris] : le Grand livre du mois , 1994
    Éditeur scientifique : Shirley Harrison
    Traducteur : Jérôme Jacobs
    Postfacier : Robert Smith (éditeur)
    Auteur présumé du texte : James Maybrick (1838-1889)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb37610388n]
  • Le journal de Jack l'Éventreur

    Description matérielle : XI-410 p.-[16] p. de pl.
    Description : Note : Titre de couv. : "Jack l'Éventreur : le journal, le dossier, la controverse". - Les éd. identifient Jack l'Éventreur, auteur supposé du journal, comme étant un certain James Maybrick
    Édition : [Paris] : J.-C. Lattès , 1993
    Éditeur scientifique : Shirley Harrison
    Traducteur : Jérôme Jacobs
    Postfacier : Robert Smith (éditeur)
    Auteur présumé du texte : James Maybrick (1838-1889)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb37605721g]
  • Das Tagebuch von Jack the Ripper

    Description matérielle : 360 p.-[16] p. de pl.
    Description : Note : Les éd. identifient Jack l'Éventreur, auteur supposé du journal, comme étant un certain James Maybrick. - Bibliogr. p. 355-356. Index
    Édition : Bergisch Gladbach : Bastei, Lübbe , cop. 1994
    Éditeur scientifique : Shirley Harrison
    Postfacier : Robert Smith (éditeur)
    Auteur présumé du texte : James Maybrick (1838-1889)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb37617176s]

Auteur du texte1 document

  • Le journal de Jack l'Éventreur

    Description matérielle : 380 p.
    Description : Note : Titre de couv. : "Jack l'Éventreur : le journal, le dossier, la controverse". - Les éd. identifient Jack l'Éventreur, auteur supposé du journal, comme étant un certain James Maybrick
    Édition : Paris : Librairie générale française , 1995
    Éditeur scientifique : Shirley Harrison
    Traducteur : Jérôme Jacobs
    Postfacier : Robert Smith (éditeur)
    Auteur présumé du texte : James Maybrick (1838-1889)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb37669063p]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Jack the Ripper (18..-18..)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Le journal de Jack l'Éventreur : [1888-1889] / [attribué à James Maybrick] ; suivi du dossier de Shirley Harrison ; trad. de l'anglais par Jérôme Jacobs, 1993 : Shirley Harrison soutient l'authenticité d'un journal signé Jack the Ripper et clos le 3 mai 1889 ; elle identifie son auteur avec James Maybrick (1838-1889)
  • GDEL : voir à Éventreur

Autre forme du nom

  • Jack l'Éventreur

Biographie Wikipedia

  • Jack l'Éventreur (en anglais, Jack the Ripper) est le surnom donné à un tueur en série de prostituées ayant sévi dans les quartiers pauvres du district londonien élargi de Whitechapel en 1888, et dont l'identité demeure inconnue. L'affaire à laquelle le personnage est lié, depuis l'époque de son déroulement jusqu'à aujourd'hui, a donné lieu à maintes hypothèses et inspiré bon nombre d'œuvres en tous genres, lui conférant un statut de mythe moderne.Le nom de « Jack l'Éventreur » apparaît pour la première fois dans la lettre « Dear Boss », rédigée par une personne s'accusant des meurtres, et qui sera largement diffusée dans les journaux de l'époque. Autant la police que les journaux reçurent des lettres de gens s'accusant des meurtres. La couverture médiatique finit par être telle qu'une ampleur internationale est donnée à l'affaire, assurant à cette dernière une notoriété durable.Des enquêtes sur onze meurtres brutaux survenus dans Whitechapel entre 1888 et 1891 ne permirent pas de les relier avec certitude. En septembre et octobre 1888, des rumeurs plus persistantes laissèrent croire que plusieurs assassinats étaient reliés, mais seulement cinq parmi ceux-ci sont imputables à Jack l'Éventreur : ceux de Mary Ann Nichols, Annie Chapman, Elizabeth Stride, Catherine Eddowes et Mary Jane Kelly. Parce que ces meurtres présentent plusieurs similitudes, ils sont qualifiés de « canoniques ». Le tueur aurait surtout agressé des prostituées vivant dans les bas-fonds de Londres. Elles eurent la gorge tranchée avant de subir des mutilations abdominales. L'extirpation d'organes internes d'au moins trois victimes conduit à l'hypothèse que le meurtrier maîtrisait des notions d'anatomie ou de chirurgie. Un membre du Whitechapel Vigilance Committee (Comité des vigiles de Whitechapel) reçut la lettre « From Hell » et la moitié d'un rein conservé, peut-être de l'une des victimes. Les légendes entourant l'affaire s'inspirent d'études historiques approfondies, du folklore et de la pseudohistoire. Le terme ripperology — ce qui pourrait se traduire par « évantrologie » — fut créé pour désigner l'ensemble des études concernant Jack l'Éventreur et ses victimes.

Pages équivalentes