Philippe IV (roi de France, 1268-1314)

Pays :France
Langue :français ancien (842-ca.1400)
Sexe :masculin
Naissance :Fontainebleau (Seine-et-Marne), 1268
Mort :Fontainebleau (Seine-et-Marne), 29-11-1314
Note :
Roi de France (de 1285 à 1314). - Roi de Navarre par son mariage avec Jeanne I de Navarre (reine de France ; 1272?-1305)
Domaines :Histoire de la France
Autres formes du nom :Philippe Ier (roi de Navarre, 1268-1314) (français)
Felipe el Hermoso (roi de Navarre, 1268-1314) (espagnol; castillan)
Felipe I (roi de Navarre, 1268-1314) (espagnol; castillan)
Voir plus
ISNI :ISNI 0000 0001 2142 9509

Ses activités

Auteur du texte39 documents3 documents numérisés

  • Lettres inédites de Philippe le Bel (1285-1314)

    Description matérielle : 1 vol. (LI-274 p.)
    Description : Note : Les lettres sont en latin, l'appareil critique en français moderne. - A la fin : "Table chronologique des lettres de Philippe le Bel"
    Édition : Paris : H. Champion , 1887
    Préfacier : Adolphe Baudouin (1830-1911)
    Éditeur scientifique : Académie des sciences, inscriptions et belles-lettres. Toulouse, Adolphe Baudouin (1830-1911)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb33809933s]
  • Ordonnance inédite de Philippe le Bel sur la police de la pêche fluviale (17 mai 1293)

    Description : Note : Publié par P. Guilhiermoz. - Extrait de la "Bibliothèque de l'École des chartes", tome LXIII, 1902
    Édition : Nogent-le-Rotrou, imp. de Daupeley-Gouverneur , (1902). In-8°, 7 p.

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32526142k]
  • Philippe le Bel et les Tournaisiens, par Armand d'Herbomez,...

    Description matérielle : In-8°, 211 p.
    Description : Note : Actes de 1285 à 1312. - Extrait du tome III, 5e série, des "Bulletins de la Commission royale d'histoire de Belgique
    Édition : Bruxelles : F. Hayez , 1893
    Auteur du texte : France

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb338099344]
  • Anciennes ordonnances inédites sur la police de la pêche fluviale, (du 22 avril 1289, d'août 1291 et du 6 juillet 1317) (publiées par H. Duplès-Agier)

    Description matérielle : In-8°, 15 p.
    Description : Note : Extrait de la "Bibliothèque de l'École des chartes", 3e série, t. IV, novembre 1852
    Édition : Paris : Impr. de Firmin-Didot , 1852
    Auteur du texte : France, Philippe V (roi de France, 1294-1322)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb338099402]
  • Cérémonies des gages de bataille selon les constitutions du bon roi Philippe de France, représentées en onze figures ; suivies d'instructions sur la manière dont se doivent faire empereurs, rois, ducs, marquis, comtes, vicomtes, barons, chevaliers ; avec les avisemens et ordonnances de guerre

    Description matérielle : XII-88 p. et pl. en noir et enluminées
    Description : Note : Collection des anciens monumens de l'histoire et de la langue françoise, 7
    Suivi du "Discours abrégé avec l'ordonnance entière du roy saint Louis contre les duels" par M. Jean Savaron, conseiller du Roi Louis XIII (1614)
    Édition : Paris : Impr. de Crapelet , 1830
    Auteur du texte : Georges-Adrien Crapelet (1789-1842), France

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb313052881]

Autorité émettrice de monnaie7 documents7 documents numérisés

  • agnel d'or , 26 janvier 1311

    Description technique : agnel d'or , 26 janvier 1311
    Description : Technique de l'image : frappe
    Note : Royales 308
    Cote : BNF Richelieu Monnaies, médailles et antiques exemplaire unique
    agnel d'or , 26 janvier 1311
    Édition : , 26 janvier 1311

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb38639896c]
  • Chaise d'or , 22 août 1290

    Description technique : Chaise d'or , 22 août 1290
    Description : Technique de l'image : frappe
    Note : Royales 222
    Cote : BNF Richelieu Monnaies, médailles et antiques exemplaire unique
    Chaise d'or , 22 août 1290
    Édition : , 22 août 1290

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb38639839j]
  • denier d'or à la masse, 1ère émission , 10 j

    Description technique : denier d'or à la masse, 1ère émission , 10 janvier 1296
    Description : Technique de l'image : frappe
    Note : Royales 166
    Cote : BNF Richelieu Monnaies, médailles et antiques exemplaire unique
    denier d'or à la masse, 1ère émission , 10 janvier 1296
    Édition : , 10 janvier 1296

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb386398386]
  • empreinte de sceau rond

    Description technique : empreinte de sceau rond
    Description : Technique de l'image : en relief
    Note : Coll. Côte 3448
    Cote : BNF Richelieu Monnaies, médailles et antiques exemplaire unique
    Important manque à droite
    empreinte de sceau rond
    Édition : , 1285/1314
    Collectionneur : Claudius Côte (1881-1956)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb38639585w]
  • florin d'or dit "à la Reine " , 1305

    Description technique : florin d'or dit "à la Reine " , 1305
    Description : Technique de l'image : frappe
    Note : Royales 235
    Cote : BNF Richelieu Monnaies, médailles et antiques exemplaire unique
    florin d'or dit "à la Reine " , 1305
    Édition : , 1305

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb38639840r]

Autre7 documents

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Philippe IV (roi de France; 1268-1314)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Lettres de Philippe-le-Bel relatives au pays de Gévaudan / publ. avec une introd. et des notes par Jean Roucaute, Marc Saché, 1897
  • Ouvrages de reference : GDEL et Mourre, 1986 : Philippe IV le Bel
    Larousse 19e s.
    Dic. de historia de España / dir. por Germán Bleiberg, 1981 : Felipe I el Hermoso, rey de Navarra y [IV] de Francia
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén. actes royaux
    BN Cat. gén. : Philippe IV, le Bel
    BN Cat. gén. suppl. : Philippe le Bel et Philippe IV, roi de France

Autres formes du nom

  • Philippe Ier (roi de Navarre, 1268-1314) (français)
  • Felipe el Hermoso (roi de Navarre, 1268-1314) (espagnol; castillan)
  • Felipe I (roi de Navarre, 1268-1314) (espagnol; castillan)
  • Philippe IV (roi de France, 1268-1314) (français)
  • Philippe le Bel (roi de France, 1268-1314) (français)
  • Philippe I (roi de Navarre, 1268-1314) (français)
  • Felipe I (roi de Navarre, 1268-1314) (espagnol; castillan)

Expositions virtuelles et ressources multimedia

  • L'hommage du roi d'Angleterre au roi de France : Ressource du site Fouquet, ou le Moyen Âge en images

    exploration de document

    Le 5 juin 1286, Philippe IV, dit Philippe le Bel, reçut l'hommage du roi d'Angleterre. En illustrant cette rencontre qui met en scène les relations avec l’Angleterre, Fouquet s'attache à une question toujours brûlante au milieu du XV e siècle : Édouard II, roi d'Angleterre, à la mort de son père Édouard I er , a épousé en janvier 1308 Isabelle, fille de Philippe le Bel. À la mort de ce dernier, son petit-fils, Édouard III, peut faire valoir ses droits à la couronne de France. Les prétentions d'un monarque étranger sont ici clairement contestées par Fouquet dans cette interprétation d'une rencontre datant du XIII e  siècle.

    [Voir la ressource]

Biographie Wikipedia

  • Philippe IV, dit « Philippe le Bel » ou le roi de fer (né à Fontainebleau en avril/juin 1268 – mort à Fontainebleau le 29 novembre 1314), fils de Philippe III le Hardi (1245-1285) et de sa première épouse Isabelle d'Aragon, fut roi de France de 1285 à 1314, onzième roi de la dynastie des Capétiens directs. Devenu roi à l'âge de dix-sept ans, à la mort de son père en octobre 1285, Philippe le Bel est considéré comme un monarque important par les historiens.Sous son règne, le royaume de France atteignit l'apogée de sa puissance médiévale. Il était, avec plus de treize millions d'habitants, l'État le plus peuplé de la Chrétienté ; il connaît une grande prospérité économique ; le pouvoir royal accomplit de nombreux progrès, si bien qu'on voit dans Philippe IV, entouré de ses « légistes », le premier souverain « moderne » d'un État puissant et centralisé.Et pourtant, d'autres constatations modifient cette vision de Philippe le Bel. De nombreuses mutations monétaires (dévaluations ou même, plus rarement, réévaluations) manifestent un profond malaise économique ; à la fin du règne, le déclin des foires champenoises concurrencées par le commerce maritime direct de l'Europe du Nord avec l'Italie, et, peu de temps après la mort du roi, la grande famine de 1315-1317, contribuent à entretenir une impression d’instabilité économique. Plusieurs procès et scandales, privés ou politiques, entourent la figure de Philippe IV d'une aura douteuse. Sont souvent cités le procès de l’évêque de Troyes, Guichard, accusé d'avoir tué la reine par sorcellerie, le procès de l'évêque de Pamiers, Bernard Saisset, qui ne fit qu'aggraver les démêlés du roi avec le Saint-Siège, ou encore l'emprisonnement des brus du roi et l'exécution de leurs amants, mais surtout le célèbre procès des Templiers.Enfin, Philippe IV reste un roi énigmatique, et les opinions à son sujet sont partagées. A-t-il été lui-même l'instigateur de la politique royale française de l'époque ou un roi indécis dirigé par ses conseillers et ministres ? Les chroniqueurs contemporains, pour la plupart hostiles aux aspects économiques et centralisateurs de la politique royale de Philippe le Bel, penchèrent pour la seconde hypothèse et firent du « roi de fer » un souverain mal conseillé. Selon d'autres avis, Philippe IV était un roi connaissant mal son royaume et incapable d'en maîtriser l'étendue. Hormis ces incertitudes, Philippe le Bel est souvent entrevu comme un roi qui n'est plus celui du Moyen Âge « classique ». Bien qu'il ait été reconnu comme un souverain pieux et que son gouvernement ait continué l'évolution vers la centralisation de l'État amorcée un siècle plus tôt, bien qu'il ait eu une vénération spéciale pour son grand-père Louis IX dont il obtint la canonisation en 1297, Philippe IV apparaît comme un roi symbole d'une rupture avec le passé. Ses contemporains déplorèrent les détériorations survenues depuis « le temps de monseigneur Saint-Louis », considéré comme le bon temps ; on pressentit ainsi qu'avec ce roi d'un nouveau type, annonciateur d'une autre époque. Il ne faut pas cependant exagérer la « modernité » de Philippe le Bel.

Pages équivalentes