Hajime Kawakami (1879-1946)

Image non encore disponible
Pays :Japon
Langue :japonais
Sexe :masculin
Naissance :1879
Mort :1946
Note :
Economiste et essayiste marxiste, propagateur de la doctrine communiste au Japon. - Traducteur en japonais de l'oeuvre de Karl Marx. - Professeur à l'Université de Kyoto d'où il sera expulsé pour subversion (en 1928)
Autres formes du nom :肇 河上 (1879-1946) (japonais)
Kawakami Hajime (1879-1946) (japonais)
河上 肇 (1879-1946) (japonais)
Voir plus
ISNI :ISNI 0000 0001 2124 0853

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Hajime Kawakami (1879-1946)

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Japanese Marxist : a portrait of Kawakami Hajime, 1879-1946 / G. Lee Bernstein, 1990
  • Ouvrages de reference : Web NDL Authorities, 2013
    LCNA (CD OCLC), 1994-03
  • Catalogues de la BnF : BnF Service japonais, 2013-02-13

Autres formes du nom

  • 肇 河上 (1879-1946) (japonais)
  • Kawakami Hajime (1879-1946) (japonais)
  • 河上 肇 (1879-1946) (japonais)
  • Hajime Kawakami (1879-1946)
  • Chao Ho-shang (1879-1946)

Biographie Wikipedia

  • Hajime Kawakami (河上 肇, Kawakami Hajime?, 20 octobre 1879 – 30 janvier 1946) est un économiste marxiste japonais des périodes Taishō et Shōwa.Originaire de la préfecture de Yamaguchi, il est diplômé de l'université impériale de Tokyo. Après avoir écrit pour le Yomiuri shinbun, il est professeur d'économie à l'université impériale de Kyoto. Se rapprochant progressivement du marxisme, il prend part à l'incident du 15 mars 1928, ce qui entraîne son expulsion de l'université en tant qu'élément subversif. L'année suivante, il rejoint un parti politique en formation, le Shinrōtō. Kawakami publie ensuite une revue économique d'orientation marxiste Studies of Social Problems. Après avoir adhéré au parti communiste japonais alors interdit, il est arrêté en 1933 et emprisonné. Après sa libération en 1937, il traduit Das Kapital de allemand en japonais. Kawakami consacre ses dernières années à écrire des essais, des romans, de la poésie et son autobiographie, Jijoden. Écrit secrètement entre 1943 et 1945 puis publié sous forme de feuilleton en 1946, Jijoden devient une meilleure vente, « saluée de façon extravagante comme étant sans précédent dans les lettres japonaises », (Embracing Defeat, John W. Dower, p. 191)

Pages équivalentes