Silvio Berlusconi

Image non encore disponible
Pays :Italie
Langue :italien
Note :
Entrepreneur de télévision et homme politique italien. - Fondateur de "Forza Italia" ; président du Conseil de mars à décembre 1994 (démission le 22-12)
ISNI :ISNI 0000 0001 2141 709X

Ses activités

Auteur du texte2 documents

  • Berlusconneries

    les joies du camping et du bronzage

    Description matérielle : 1 vol. (125 p.)
    Édition : Paris : le Cherche midi , DL 2009
    Éditeur scientifique : Michel Musolino

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb42098256q]
  • My way

    Silvio Berlusconi se raconte à Alan Friedman

    Description matérielle : 1 vol. (394 p.-[8] p. de pl.)
    Édition : Neuilly-sur-Seine : Michel Lafon , DL 2015
    Auteur du texte : Alan Friedman
    Traducteur : Joseph Antoine, Yves Forget-Menot

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb444348177]

Préfacier1 document

  • L'Aquila i monumenti da salvare

    Description matérielle : 1 vol. (176 p.)
    Édition : Villanova di Castenaso (Bologna) : FMR-Arte , cop. 2009

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb45054581c]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Silvio Berlusconi

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • WW Italy, 1992
  • Monde, 1994-12-22 à 26

Biographie Wikipedia

  • Silvio Berlusconi , autrefois surnommé il Cavaliere, né le 29 septembre 1936 à Milan, est un homme d'affaires et homme politique italien, président de Forza Italia.Fondateur et dirigeant de la holding financière Fininvest, puis du groupe de communication Mediaset, Silvio Berlusconi est, en 2012, selon le magazine Forbes, le sixième homme le plus riche d'Italie et le 169e plus riche au monde, avec des actifs estimés à 5,9 milliards de dollars américains.Après avoir créé le mouvement politique de centre-droit Forza Italia, il est nommé président du Conseil des ministres en mai 1994, à la suite de la victoire de son parti aux élections générales. Huit mois plus tard, du fait du retrait de la Ligue du Nord de sa coalition gouvernementale, Silvio Berlusconi quitte ses fonctions. En juin 2001, après la victoire de sa coalition de centre-droit aux élections générales, il est à nouveau appelé à la tête du gouvernement ; il dirige deux gouvernements successifs jusqu'en avril 2006, lorsqu'il est défait de justesse par la coalition de centre-gauche menée par Romano Prodi. Deux ans plus tard, le 8 mai 2008, des élections générales anticipées lui permettent de retrouver la présidence du Conseil des ministres pour la troisième fois. Il quitte son poste en novembre 2011, en pleine crise économique nationale et européenne. À l'issue des élections générales de 2013, Berlusconi est élu sénateur pour la première fois et la coalition de centre-droit qu'il conduit lors de la campagne talonne le centre-gauche, cette situation compliquant la formation d'un gouvernement. Il est déchu de son mandat le 27 novembre 2013, alors qu'il était parlementaire sans discontinuer depuis 1994, à la suite de sa condamnation définitive pour fraude fiscale ; il se place alors dans l'opposition au gouvernement Letta avec une reprise de Forza Italia.Troisième chef de gouvernement à la plus grande longévité depuis la réunification de l'Italie, en 1861, il détient le record de longévité à la présidence du Conseil sous la République italienne (plus de neuf ans). Il a profondément marqué la vie politique italienne, que ce soit par son style de gouvernement ou par les scandales et mises en cause judiciaires qui ont émaillé sa vie politique.

Pages équivalentes