Romano Prodi

Image non encore disponible
Pays :Italie
Langue :italien
Sexe :masculin
Note :
Homme politique. - Président du Conseil (18 mai 1996-9 octobre 1998, puis 17 mai 2006-8 mai 2008). - Président de la Commission européenne de septembre 1999 à novembre 2004
Domaines :Science politique
ISNI :ISNI 0000 0001 2142 0782

Ses activités

Préfacier3 documents

  • Competitiveness and the value of intangible assets

    Description matérielle : V-335 p.
    Description : Note : Notes bibliogr. en fin de chapitre. Index. - Cet ouvrage contient des textes présentés lors de la conférence : " Intangible assets and the competitiveness of the European economy" tenue à Louvain-la-Neuve (Belgique) les 29 et 30 avril 1999
    Édition : Cheltenham : E. Elgar , 2000
    Éditeur scientifique : Pierre Buigues, Alexis Jacquemin (1938-2004), Jean-François Marchipont

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb388118475]
  • Eurodéfense

    pour une relance d'une Europe de la défense

    Description matérielle : 1 vol. (215 p.)
    Description : Note : Notice réd. d'après la couv.
    Édition : Paris : UNICOMM , impr. 2009
    Auteur du texte : France. Conseil économique de la défense

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb42007629t]
  • Paesaggio italiano

    sei nodi della storia repubblicana che segnano l'essere cittadini nel nostro paese, un vademecum per chi vorra tornare a governarlo

    Description matérielle : 1 vol. (121 p.)
    Édition : Alessandria : Edizioni dell'Orso , impr. 2004
    Éditeur scientifique : Simone Mammola, Cesare Morandini, Stefano Tarolli

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40055571m]

Auteur du texte2 documents

  • La Diffusione delle innovazioni nell'industria italiana

    Description matérielle : 129 p.
    Description : Note : Studi e ricerche. 20. - Pubblicazione del Centro di economia e politica industriale dell' Università di Bologna. - Notes bibliogr.
    Édition : Bologna : il Mulino , 1971
    Éditeur scientifique : Centro di economia e politica industriale. Bologne, Italie

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb353719718]
  • La politique du coeur

    récit

    Description matérielle : 1 vol. (317 p.-[16] p. de pl.)
    Description : Note : La couv. porte en plus : "le témoignage d'un couple en politique"
    Édition : Bruyères-le-Châtel : Nouvelle cité , impr. 2007
    Auteur du texte : Flavia Prodi
    Traducteur : Sylvie Garoche, Claire Perfumo

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb410264357]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Romano Prodi

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • La diffusione delle innovazioni nell'industria italiana / Romano Prodi, 1971
  • Who's who in Italy, 2003

Biographie Wikipedia

  • Romano Prodi, né le 9 août 1939 à Scandiano, est un économiste et homme politique italien, membre du Parti démocrate (PD). Ministre de l'Industrie entre 1978 et 1979, il dirige ensuite à deux reprises l'Institut de reconstruction industrielle (IRI), dont il assure avec succès le démantèlement. En 1995, il fonde la coalition de centre-gauche « L'Olivier », qu'il conduit à la victoire aux élections anticipées de 1996.Il est alors nommé président du Conseil des ministres, poste auquel il est contraint de renoncer au bout de deux ans seulement. Toutefois, en 1999, il est désigné président de la Commission européenne, en remplacement de Jacques Santer. Au cours de son mandat de cinq ans, il mène à bien l'élargissement de l'Union européenne de 2004, qui voit dix pays rejoindre l'UE.Un an après avoir quitté cette fonction, il remporte les premières primaires citoyennes italiennes, organisées pour choisir le chef de file L'Union, une vaste coalition de centre-gauche et de gauche. L'alliance remportant, sur le fil, les élections générales d'avril 2006, il retrouve la présidence du Conseil. La fragilité de la coalition conduit le gouvernement à être mis en minorité au Sénat en février 2007, mais Prodi finit par conserver la confiance des deux chambres.Élu président du nouveau Parti démocrate (PD) en octobre 2007, il est cependant obligé de démissionner de la présidence du Conseil, en janvier 2008, après avoir perdu un vote de confiance à la chambre haute, du fait du retrait d'un petit parti de la majorité. Pour les élections anticipées d'avril, il laisse le leadership électoral à Walter Veltroni. À l'issue du scrutin, il renonce à présider le PD et se retire de la vie politique.Bien qu'officiellement soutenu par le centre-gauche lors de l'élection présidentielle d'avril 2013, il ne parvient pas, cependant, à se faire élire président de la République ; il retire alors sa candidature au Quirinal.

Pages équivalentes