Louis Nicolas Davout (1770-1823)

Image non encore disponible
Pays :France
Langue :français
Sexe :masculin
Naissance :Annoux (Yonne), 10-05-1770
Mort :Paris (France), 01-06-1823
Note :
Maréchal de France et pair de France
Domaines :Art et science militaires
Histoire de la France
Autres formes du nom :Maréchal Davout (1770-1823)
Louis Nicolas Davout Eckmühl (prince d', 1770-1823)
Maréchal prince Eckmühl (1770-1823)
Voir plus
ISNI :ISNI 0000 0001 1070 8414

Ses activités

Auteur du texte16 documents6 documents numérisés

  • Correspondance du maréchal Davout, prince d'Eckmühl

    ses commandements, son ministère, 1801-1815

    Description matérielle : 4 vol.
    Édition : Paris : E. Plon, Nourrit , 1885
    Annotateur : Charles de Mazade (1820-1893)
    Préfacier : Charles de Mazade (1820-1893)

    4 documents numérisés : 1 - 2 - 3 - 4
    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb303056718]
  • Contenu dans : 13e division militaire. Ordre du jour. Nouvelles officielles. [Attitude à observer au 8 juillet 1815. Signé : Tarayre. - Lettre du prince d'Eckmühl au général Lamarque, pour transmission de la convention d'armistice. 4 juillet 1815. - Convention pour la cessation des hostilités, du 3 juillet 1815. Signé : Eckmühl.]

    Lettre au général Lamarque... Convention pour la cessation des hostilités.... - [1]

    Description matérielle : In-8° , 4 p.
    Édition : Brest : impr. de Michel , (s. d.)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica]
  • Le maréchal Davout, prince d'Eckmüh, correspondance inédite, 1790-1815

    Pologne, Russie, Hambourg

    Description matérielle : 1 vol. (320 p.)
    Édition : Paris : Perrin , 1887
    Autre auteur du texte : Adélaïde-Louise d'Eckmühl Blocqueville (marquise de, 1815-1892)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica, table des matières][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb341594263]
  • Mémoire de M. le maréchal Davout, prince d'Eckmühl, au roi

    Description matérielle : In-8° , 161 p.
    Édition : Paris : G. Warée , 1814

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30305673z]
  • Opérations du 3e corps, 1806-1807

    Description matérielle : In-8°
    Édition : Paris : C. Lévy , 1896

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb34083299r]

Autre1 document

  • Mémoire de M. le maréchal Davout, prince d'Eckmuhl, au roi

    Description matérielle : In-8 °
    Édition : Paris : G. Warée , 1814

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb36312353t]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Louis Nicolas Davout (1770-1823)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Correspondance du maréchal Davout, prince d'Eckmühl : ses commandements, son ministère : 1801-1815. 1 / avec introd. et notes par Ch. de Mazade, 1885
  • Ouvrages de reference : DBF
    GLU : Davout ou D'Avout (Louis Nicolas), duc d'Auerstaedt et prince d'Eckmühl
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén. : Davout (Maréchal Louis-Nicolas), duc d'Auerstaedt, puis prince d'Eckmühl

Autres formes du nom

  • Maréchal Davout (1770-1823)
  • Louis Nicolas Davout Eckmühl (prince d', 1770-1823)
  • Maréchal prince Eckmühl (1770-1823)
  • Prince Eckmühl (1770-1823)
  • Louis Nicolas Davoust (1770-1823)

Biographie Wikipedia

  • Louis Nicolas d’Avout puis Davout, né le 10 mai 1770 à Annoux (Yonne) et mort le 1er juin 1823 à Paris, est un militaire français ayant tout d'abord servi comme sous-lieutenant dans les armées de l'Ancien Régime. En 1791, il devient chef de bataillon des volontaires de l'Yonne, et son ascension s'accélère : colonel en mars 1793, puis général de brigade en juillet de la même année. Il démissionne, pour finalement réintégrer la vie militaire en 1794 et d'être affecté à l'armée de la Moselle au sein de laquelle il combat à Neerwinden. Il passe ensuite sous le commandement de Napoléon Bonaparte qu'il suit durant la campagne d'Égypte et se signale notamment à la seconde bataille d'Aboukir. En 1800, il regagne la France et est fait général de division en juillet, commandement qu'il inaugure en prenant la tête de la cavalerie de l'armée d'Italie. Le 18 mai 1804, il se voit offrir lors de l'instauration de l'Empire le poste honorifique de colonel-général des grenadiers à pied de la Garde impériale. Le 19, Davout est élevé à la dignité de maréchal d'Empire.Napoléon lui donne le commandement du 3e corps de la Grande Armée lors de la campagne d'Autriche de 1805 avec lequel le maréchal se distingue à Austerlitz en se maintenant sur les villages de Telnitz et Sokolnitz face aux assauts des Coalisés. L'année suivante, pendant la campagne de Prusse, il bat le principal corps d'armée du maréchal de Brunswick à Auerstaedt ; cette victoire, combinée avec celle d'Iéna, permet d'anéantir les troupes prussiennes en un seul jour. Après sa participation à la bataille d'Eylau, Davout occupe le poste de gouverneur du Grand-duché de Varsovie, puis repart en campagne aux côtés de l'Empereur au cours de la campagne de Russie où il commande le Ier corps d'armée. Il prend part aux affrontements de la Moskova et de Krasnoïe en assurant l'arrière-garde des troupes où lui succédera Ney. En 1813, en Allemagne, il s'enferme avec ses troupes dans Hambourg et résiste aux attaques des armées alliées jusqu'à la chute du régime impérial.Passif sous la Première Restauration, le maréchal se rallie pendant les Cent-Jours à Napoléon Ier qui le fait ministre de la Guerre. Après la défaite de Waterloo, il se retire à Savigny-sur-Orge et est nommé maire de cette ville en 1822. Malade, Davout meurt le 1er juin 1823 à Paris, à l'âge de 53 ans.Seul maréchal de Napoléon à n'avoir jamais été vaincu, Davout est sévèrement critiqué par l'Empereur à Sainte-Hélène :

Pages équivalentes