Vahé Katcha (1928-2003): pseudonyme individuel

Illustration de la page Vahé Katcha (1928-2003) provenant de Wikipedia
Pays :Syrie
Langue :français
Sexe :masculin
Naissance :Damas, 1928
Mort :Paris, 14-01-2003
Note :
Scénariste et romancier
ISNI :ISNI 0000 0001 1838 5840

Ses activités

Auteur du texte40 documents12 documents numérisés

Scénariste7 documents

Auteur adapté5 documents

Auteur ou responsable intellectuel4 documents

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Un Poignard dans ce jardin / Vahé Katcha, 1981
  • Ouvrages de reference : Monde, 2003-01-21
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén. 1960-1969 : Katcha (Vahé), pseud. de Vahé-Karnik Khatchadourian
    VIAF (2016-09-30)

Biographie Wikipedia

  • Vahé Katcha, de son vrai nom Vahé-Karnik Khatchadourian, (Damas, 1928 - Paris, 14 janvier 2003) est un écrivain, scénariste et journaliste français d'origine arménienne.Né en Syrie, Vahé Katcha passe son adolescence au Liban. Il le quitte à 17 ans pour la France. Il suit à Paris des études de cinéma et de mise en scène à l'IDEC et obtient le Prix Pelman en 1962 pour deux reportages journalistiques : Pas de pitié pour les aveugles et Les cancéreux.Il publie son premier livre à l'âge de 20 ans, Les mégots du dimanche (Gallimard).Son deuxième ouvrage, Œil pour œil est adapté au cinéma par André Cayatte.Vahé Katcha a écrit 25 romans (exemple : Un homme est tombé dans la rue), 2 pièces, 15 scénarios de films et un recueil de pensée sur la mort (Laissez mourir les autres).Parmi ses romans adaptés au cinéma figurent Galia qui a révélé Mireille Darc au public, À Cœur joie avec Brigitte Bardot, Le Maître-nageur avec Jean-Louis Trintignant et Jean-Claude Brialy ou La Grande Sauterelle avec Mireille Darc. La Canne de Arlen Papazian, sortie en 1972.Il a aussi travaillé pour la MGM et le film Un homme doit mourir (The Hook) (avec, entre autres, Kirk Douglas), l'adaptation de son livre L'Hameçon et participé à l'écriture des scénarios des films d'Henri Verneuil Le Casse ou Mayrig. Son roman phare reste l'épopée familiale des Dourian dans Un poignard dans ce jardin (1981), œuvre à la fois romanesque et historique d'une famille arménienne. L'histoire se situe avant, pendant et après le génocide arménien et raconte l'histoire d'une famille arménienne de Constantinople.Parmi ses autres romans, notamment publiés par les Presses de la Cité, figurent Un bateau de singes (1966), Un bruit qui court (1979), Le Chypriote (en collaboration, 1982).

Pages équivalentes