Verner von Heidenstam (1859-1940)

Image non encore disponible
Pays :Suède
Langue :suédois
Sexe :masculin
Naissance :Olshammar (Suède), 06-07-1859
Mort :Övralid (Suède), 20-05-1940
Note :
Homme de lettres, poète. - Prix Nobel de littérature (1916)
Domaines :Littératures
Autres formes du nom :Carl Gustav Verner von Heidenstam (1859-1940)
Verner de Heidenstam (1859-1940)
ISNI :ISNI 0000 0001 0915 8582

Ses activités

Auteur du texte22 documents

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Verner von Heidenstam (1859-1940)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Une soeur du grand Frédéric : Louise Ulrique, reine de Suède / Carl Gustav Verner von Heidenstam, 1896
    Les Carolins. Chronique de Charles XII / Verner de Heidenstam, 1923
    Karolinerna / Verner von Heidenstam, 1996
  • Ouvrages de reference : Dict. of Scan. lit.
    Bibliogr., Suède, 1996
    GDEL
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén.
    BN Service scandinave

Autres formes du nom

  • Carl Gustav Verner von Heidenstam (1859-1940)
  • Verner de Heidenstam (1859-1940)

Biographie Wikipedia

  • Carl Gustaf Verner von Heidenstam, né le 6 juillet 1859, mort le 20 mai 1940, est un écrivain et poète suédois. Il fut membre de l'Académie suédoise de 1912 à 1940 et lauréat du prix Nobel de littérature en 1916.Heidenstam débute sa carrière d'écrivain en 1888 avec la publication d'un recueil de poèmes, Années de pèlerinage et de vagabondage (Vallfart och vandringsår). Cet ouvrage, qui fait la part belle au romantisme, à l'individualisme et au sensualisme, marque une rupture avec la tradition littéraire réaliste et naturaliste de l'époque. Il constitue une référence pour de nombreux écrivains suédois au cours des années 1890 et au début du XXe siècle. Heidenstam devient ainsi la figure de proue du courant fin-de-siècle en Suède. Son œuvre est traversée par des thématiques nationalistes et historiques.

Pages équivalentes