Yixuan (07..?-0867): nom en religion

Pays :Chine
Langue :chinois
Naissance :07..
Mort :867
Note :
L'un des maîtres du bouddhisme Chan
Autres formes du nom :Lin-Tsi (07..?-0867)
I-hsüan (07..?-0867)
Shih I-hsüan (07..?-0867)
Voir plus
ISNI :ISNI 0000 0001 0902 6520

Ses activités

Auteur du texte3 documents

  • Recueil de 22 prêches transcrits par les disciples de l'auteur

  • Entretiens de Lin-tsi

    Description matérielle : 256 p.
    Édition : [Paris] : Fayard , 1972
    Traducteur : Paul Demiéville (1894-1979)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb35375158t]
  • Contenu dans : Three Chan classics...

    The recorded sayings of Linji. - [1]

    Description matérielle : XI-136 p.
    Description : Note : BDK = Bukkyō Dendō Kyōkai. - Réunit : "The recorded sayings of Linji"/ transl. from the chinese by J. C. Cleary. "Wumen's gate" / transl. from the chinese by J. C. Cleary. "The faith-mind maxim" / transl. from the chinese by Yoshida Osamu. - Index
    Édition : Berkeley (Calif.) : Numata center for Buddhist translation & research , 1999

    [catalogue]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : The recorded sayings of Linji / transl. from the chinese by J. C. Cleary, in : "Three Chan classics...", 1999
  • Ouvrages de reference : CORC (2003-06-06) (Site archivé par la BnF depuis le 18/04/1999)
  • Catalogues de la BnF : BnF Service chinois

Autres formes du nom

  • Lin-Tsi (07..?-0867)
  • I-hsüan (07..?-0867)
  • Shih I-hsüan (07..?-0867)
  • Huizhaochanshi (07..?-0867)
  • Rinzai (07..?-0867)
  • Rinzai Gigen (07..?-0867)
  • Gigen (07..?-0867)
  • Linji (07..?-0867)
  • Hui-chao-chʿan-shih (07..?-0867)
  • Lin-chi (07..?-0867)
  • Lin-Chi Yi-Hsüan (07..?-0867)

Biographie Wikipedia

  • Línjì Yìxuán (臨済義玄 ; Wade-Giles: Lin-chi I-hsüan, parfois traduit en Lin-tsi ; japonais : Rinzai Gigen ; ?–866) est le fondateur de l'école Rinzai du bouddhisme Chan durant la dynastie Tang en Chine.

Pages équivalentes