Oskar Klein (1894-1977)

Image non encore disponible
Pays :Suède
Langue :suédois
Sexe :masculin
Naissance :Morbÿ, Suède, 15-09-1894
Mort :Stockholm, 05-02-1977
Note :
A aussi écrit aussi en allemand
Physicien. - Professeur de physique théorique à l'Université de Stockholm (1931-1962)
ISNI :ISNI 0000 0001 1069 2395

Ses activités

Auteur du texte3 documents

Contributeur1 document

  • Matematisk-fysiske meddelelser 39,2

    Le Principe d'équivalence d'Einstein utilisé pour une alternative de la cosmologie relativiste en regardant le système des galaxies comme limité et non comme l'univers

    Description matérielle : 18 p.
    Édition : København : E. Munksgaard , 1974
    Auteur du texte : Kongelige danske videnskabernes selskab

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb353682291]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Oskar Klein (1894-1977)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Entretiens sur les idées fondamentales de la physique moderne / Oskar Klein ; trad. du suédois par L. Rosenfeld, 1938
    Matematisk-fysiske meddelelser : udgivet af det Kongelige Danske videnskabernes selskab.. 39,2, Le Principe d'équivalence d'Einstein utilisé pour une alternative de la cosmologie relativiste en regardant le système des galaxies comme limité et non comme l'univers / Oskar Klein, 1974
    The Oskar Klein memorial lectures. Vol 1 / lectures by C. N. Yang and S. Weinberg ; with transl. reprints by O. Klein, 1991 [contient des traductions du suédois, de l'allemand et du français]
  • Ouvrages de reference : LCNA (CD OCLC), 1993-12
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén. suppl.

Biographie Wikipedia

  • Oskar Klein (né le 15 septembre 1894 à Danderyd, et mort le 5 février 1977 à Stockholm) est un physicien théoricien suédois. Il est notamment connu pour avoir été codécouvreur en 1926 de l'équation appelée aujourd'hui équation de Klein-Gordon. On lui attribue l'invention de l'idée que les dimensions supplémentaires peuvent exister physiquement mais sont enroulées et très petites.

Pages équivalentes