Ramalho Eanes

Image non encore disponible
Pays :Portugal
Langue :portugais
Note :
Écrit aussi en anglais
Chef d'État. - Général de l'armée portugaise. - Président du Portugal, 1976-1986
Domaines :Art et science militaires
Autres formes du nom :António dos Santos Ramalho Eanes
António Ramalho Eanes
ISNI :ISNI 0000 0000 7836 5449

Ses activités

Auteur du texte1 document

  • Olhar o futuro

    textos escolhidos, desde 1986

    Description matérielle : 554 pages
    Description : Note : Includes bibliographical references
    Édition : Lisboa : Alethêia , 2015
    Éditeur scientifique : Maria Eugénia Leitão

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb450891217]

Préfacier1 document

  • East Timor at the crossroads

    the forging of a nation

    Description matérielle : XIX-259 p.-[1] f. de front.
    Description : Note : SSRC = Social science research council. - Bibliogr. p. 197-237. Chronol. Index
    Édition : New York : SSRC ; London : Cassell , 1995
    Éditeur scientifique : Peter B. R. Carey

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb37173162h]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Ramalho Eanes

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • East Timor at the crossroads : the forging of a nation / ed. by Peter Carey and G. Carter Bentley ; foreword by general António dos Santos Ramalho Eanes, 1995
  • Bibliogr., Portugal (en ligne - Internet), 1998-06-26 : Eanes, Ramalho, 1935-
    GLU

Autres formes du nom

  • António dos Santos Ramalho Eanes
  • António Ramalho Eanes

Biographie Wikipedia

  • António dos Santos Ramalho Eanes, (né à Alcains le 25 janvier 1935), est un général et homme politique portugais. Il fut le 1er président de la République élu démocratiquement après la Révolution des Œillets, ses deux mandats allant du 14 juillet 1976 au 9 mars 1986.Né à Alcains (district de Castelo Branco), Antonio dos Santos Ramalho Eanes devient militaire en 1953. Sa carrière s’effectue dans les territoires portugais d’outre-mer, Goa, Macao et au Mozambique, où la guérilla lutte pour l’indépendance à partir des années soixante. Le 25 juillet 1974, il fait partie du « Mouvement des capitaines » (Movimento dos Capitães) qui par la révolution des Œillets renverse le régime hérité de António de Oliveira Salazar et le gouvernement de Marcello Caetano. Après la Révolution des Œillets, deux courants opposent les militaires : le courant réformiste ou gradualiste et le courant dogmatique ou révolutionnaire. L’hostilité entre ces deux courants aboutit à une tentative de putsch mené par les officiers d‘extrême gauche, le 25 novembre 1975, repoussée par Ramalho Eanes, qui affirme ainsi les fondations démocratiques du régime issu de la révolution. Il devient alors chef d’état-major de l’armée. En juin 1976, il est élu président de la République avec 61 p. 100 des voix. Sa présidence reçoit le soutien des trois partis défenseurs d’une démocratie pluraliste (le Parti socialiste, le Parti social-démocrate et le Centre démocratique social) en raison de l’attitude qu’il a adoptée lors des événements du 25 novembre 1975 et du prestige dont il jouit dans les milieux militaires. Bien qu’entretenant parfois des relations polémiques avec les chefs de gouvernement qu’il désigne, sa popularité à travers le pays reste très grande. Il joue un rôle déterminant dans la politique extérieure, en particulier dans la normalisation des relations avec les anciennes colonies d’Afrique (Angola, Guinée-Bissau, Mozambique) de langue officielle portugaise. En décembre 1980, il est réélu président de la République avec 56 p. 100 des voix, pour un mandat de cinq ansDésirant continuer à jouer un rôle dans la vie politique après ses deux mandats, il organise la création du Parti rénovateur démocratique (PRD, centriste) en février 1985. Le parti obtient 18 % des voix aux législatives du 6 octobre 1985. Il devient officiellement le chef de ce parti le 19 octobre 1985. Portail de l’histoire militaire Portail de l’histoire militaire Portail de la politique Portail de la politique Portail du Portugal Portail du Portugal

Pages équivalentes