Emil Zátopek (1922-2000)

Pays :République tchèque
Langue :tchèque
Sexe :masculin
Naissance :Kopřivnice (République tchèque), 19-09-1922
Mort :Prague, 21-11-2000
Note :
Écrit aussi en français
Athlète, coureur de fond. - Obtient trois médailles d'or aux Jeux olympiques d'Helsinki (en 1952). - Colonel au ministère de la défense, Prague. - Époux de la lanceuse de javelot et championne olympique Dana Zátopková (1922-....)
Domaines :Sports et jeux
ISNI :ISNI 0000 0000 7732 0337

Ses activités

Auteur du texte1 document

  • Contenu dans : Le Sport tchécoslovaque 1945-1955. [Préface par Emil Zátopek]

    Préface.... - [1]

    Édition : Prague, Orbis , 1955. In-16, 64 p., pl., couv. ill. [Ech. int. 5169-56] -VIe-

    [catalogue]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Emil Zátopek (1922-2000)

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

Biographie Wikipedia

  • Emil Zátopek Prononciation (né le 19 septembre 1922 à Kopřivnice en Tchécoslovaquie et mort le 22 novembre 2000 à Prague) est un athlète tchécoslovaque spécialiste des courses de fond, du 5 000 mètres au marathon. Totalisant cinq médailles dont quatre titres olympiques et quatre médailles dont trois titres continentaux, il a également battu 18 records du monde sur des distances variées, devenant le seul homme à détenir simultanément 8 records du monde différents. En septembre 1951, il réalise la prouesse de battre en une seule course 4 records du monde différents. Considéré comme l'un des plus grands coureurs de tous les temps, il a marqué les esprits à la suite de son triplé historique lors des Jeux olympiques d'Helsinki où il a remporté successivement le 10 000 mètres, le 5 000 mètres et le marathon — distance qu'il courait pour la première fois —, performance qui n'a jamais été reproduite depuis. De 1948 à 1954, il dispute trente-huit 10 000 mètres sans jamais en perdre un seul.Révolutionnaire dans ses méthodes d'entrainement en inventant la course fractionnée, désormais utilisée par la très grande majorité des athlètes de haut niveau, ou en pratiquant régulièrement un entraînement en hypoventilation, Zátopek possédait un style de course atypique, grimaçant et exprimant beaucoup de souffrance lorsqu'il courait. Après la fin de sa carrière, Zátopek, héros national, est discrédité après avoir soutenu Alexander Dubček durant le Printemps de Prague. Obligé à exercer des métiers manuels pendant près de 6 ans, Zátopek est réhabilité en 1975 puis honoré par Václav Havel en 1988 qui lui décerne l'Ordre du Lion blanc. Il décède en 2000 à la suite d'une pneumonie. Il est intronisé au Panthéon de l'athlétisme de l'IAAF en 2012.

Pages équivalentes