Grace Chisholm Young (1868-1944): nom d'alliance

Pays :Grande-Bretagne
Langue :anglais
Naissance :15-03-1868
Mort :1944
Note :
Mathématicienne. - A été en poste au Girton college, Cambridge, GB. - Épouse de William Henry Young

Ses activités

Auteur du texte2 documents

  • Selected papers

    Description matérielle : IX-870 p.
    Description : Note : Textes en anglais, en français ou en allemand. - Contient la biographie de G. C. Young et de W. H. Young en anglais. - Préf. en anglais
    Édition : Lausanne : Presses polytechniques et universitaires romandes , cop. 2000
    Auteur du texte : William Henry Young (1863-1942)
    Éditeur scientifique : Shrishti Dhar Chatterji, Heinrich Wefelscheid

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb376227366]
  • The theory of sets of points

    2nd ed.
    Description matérielle : XVI-326 p.
    Description : Note : Bibliogr. p. 305-319. Index
    Édition : New York : Chelsea , cop. 1972
    Auteur du texte : William Henry Young (1863-1942)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb373793260]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : The theory of sets of points / by W. H. Young and Grace Chisholm Young, 1972
  • Ouvrages de reference : Internet,http://www.group.dcs.st.andrews.ac.uk, 1998-11-12
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén.

Biographie Wikipedia

  • Grace Chisholm est une mathématicienne anglaise née près de Londres en 1868, morte en 1944 et épouse de William Henry Young.Elle travailla à l'université de Göttingen, sous la direction de Felix Klein. Elle passe un doctorat en 1895. Son mémoire concerne les groupes algébriques de trigonométrie sphérique.Elle épouse en 1886 William Henry Young et entame une longue période de travail collaboratif avec celui-ci qui les conduit à publier de nombreux ouvrages parmi lesquels en 1905, un traité de géométrie en 1906, un livre sur la théorie des ensembles.Elle poursuit aussi des recherches personnelles et publie, sous son propre nom, entre 1914 et 1916, des travaux concernant les fondements du calcul. En 1915, elle reçoit le prix Gamble de Cambridge pour ses travaux sur la dérivation.La mort de son fils aîné, durant la première guerre mondiale, mettra définitivement fin à ses recherches mathématiques.À côté de ses recherches en mathématiques, elle a poursuivi des études en médecine et écrit un des premiers livres pour enfants (elle en eut six, dont les mathématiciens Laurence Chisholm Young (en) et Rosalind Tanner (en)) sur la reproduction : Bimbo and the Frogs.

Pages équivalentes