Richard Bowdler Sharpe (1847-1909)

Image non encore disponible
Pays :Grande-Bretagne
Langue :anglais
Naissance :1847
Mort :1909
Note :
Zoologue
Autre forme du nom :Richard Bowdler Sharpe
ISNI :ISNI 0000 0000 8383 5302

Ses activités

Éditeur scientifique1 document

  • Proceedings

    Description matérielle : 1 vol. ( 696 p., 18 pl.)
    Description : Note : Forming vol. XIV of the "Ornis, internationale Zeitschrift für die gesammte Ornithologie"
    Édition : London : Dulau and Co , 1907
    Auteur du texte : Congrès ornithologique international (04 ; 1905 ; Londres)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb329670035]

Continuateur1 document1 document numérisé

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : The birds of Asia. Volume I / by John Gould ; [introd. R. Bowdler Sharpe], 1995 [document électronique : reprod. de l'éd. de 1845-1883]
  • Ouvrages de reference : BBA
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén.

Autre forme du nom

  • Richard Bowdler Sharpe

Biographie Wikipedia

  • Richard Bowdler Sharpe est un zoologiste britannique, né le 22 novembre 1847 à Londres et mort le 25 décembre 1909 dans cette même ville des suites d’une pneumonie.Il est le fils aîné de Thomas Bowdler Sharpe, éditeur, et petit-fils du révérend Lancelot Sharpe, recteur d’All Hallows Staining de Londres. À six ans, il est placé auprès d’un oncle qui dirige une école à Brighton. Trois ans plus tard, il part dans la classe de son cousin, le révérend James Wallace, à Peterborough. Son cousin obtient la direction d’une école à Loughborough et le jeune Sharpe le suit. Brillant élève, Sharpe reçoit direct prix scolaires. Il commence à travailler comme employé chez l’éditeur britannique W.H. Smith & Son à 16 ans. À 18, il entre chez B. Quartich.À 19 ans, il obtient le poste de bibliothécaire à la Zoological Society of London grâce à Philip Lutley Sclater (1829-1913). En 1872, il obtient un poste d’assistant au département de zoologie du British Museum après la mort de George Robert Gray (1808-1872). Il s’occupe principalement des collections ornithologiques. Il devient, en novembre 1895, assistant-conservateur de la collection de vertébrés, fonction qu’il conserve jusqu’à sa mort.Sharpe se passionne très tôt pour la nature, principalement les oiseaux et les insectes. Il publie en 1869 une monographie sur la famille des Alcedinidae sur laquelle il travaillé depuis qu’il avait 17 ans : Monograph of the Alcedinidæ, or Family of Kingfishers, une volume de près de 400 pages et de 121 planches illustrées. En 1871, il commence à travailler, avec Henry Eeles Dresser (1838-1915), sur A History of Birds of Europe mais doit abandonner l’année suivante ce projet à cause de sa prise de fonction au British Museum.Il commence alors à rédiger le Catalogue of the Birds in the British Museum dont le premier volume paraît en 1874 et le vingt-septième en 1898, la moitié d’entre eux étant de lui. Plus de 11 000 espèces d’oiseaux y sont décrites. Il commence immédiatement la publication des cinq volumes de sa Handlist of the Genera and Species of Birds (1899 à 1909). Parallèlement à ses importantes publications, il s’attache à achever et à faire paraître Birds of New Guinea et Monograph of Trochilidae de John Gould (1804-1881), laissés inachevés par la mort de ce dernier. Il complète de même Eggs of British Birds et Monograph of the Turdidae d’Henry Seebohm (1832-1895). Il assiste Frederick DuCane Godman (1834-1919) pour achever la partie consacrée aux oiseaux dans Biologia Centrali-Americana d’Osbert Salvin (1835-1898).Sharpe étudie les spécimens ornithologiques rapportés par plusieurs expéditions comme celui de l’Erebus et de Terror (parution en 1875), de l’Alert (parution en 1884), la seconde mission Yarkand (parution en 1891), celui d’Eugene William Oates (1845-1911) dans les terres Matabele et des chutes Victoria (parution en 1881 et en 1889)... Il supervise une édition du célèbre The natural history & antiquities of Selborne de Gilbert White (1720-1793) en 1900.Il s’intéresse particulièrement à la taxinomie et à ses relations avec la phylogénie. Il est l’auteur de près de 400 publications et décrit plus de 200 espèces nouvelles. Sous sa direction, les collections du département ornithologique du British Museum passent de 35 000 spécimens en 1872 à environ 500 000 en 1909. Il fait acquérir par le muséum les grandes collections d’Allan Octavian Hume (1829-1912) et d’Arthur Hay, neuvième marquis de Tweeddale (1824-1878). Il fonde en 1892 le British Ornithologists' Club. Il participe à différents Congrès ornithologiques internationaux et préside notamment celui de Londres en 1905. Marié en 1867, il laisse à sa mort dix filles.

Pages équivalentes