Īliyā Abū Māḍī (1889-1957)

Pays :Liban
Langue :arabe
Sexe :masculin
Naissance :1889
Mort :23-11-1957
Note :
Poète dit "S̆āʿir al-mahǧar" = poète de l'immigration. - Penseur
Autres formes du nom :Elia Abou Madi (1889-1957)
Īliyā Abū Māḍī (1889-1957)
ISNI :ISNI 0000 0001 2140 3413

Ses activités

Auteur du texte2 documents

Contributeur1 document

  • Īliyā Abū Māḍī 1889-1957

    dirāsaẗ ʿanhu wa-ašʿāruhu al-maǧhūlaẗ

    Description matérielle : 1 vol. (306 p.)
    Description : Note : Recueil d'articles publiés dans Al-Nahār, al-Adīb et al-Bayān entre 1972 et 1975. - Notes bibliogr.
    Édition : Al-Qāhiraẗ : Dār al-Maʿārif , 1977. - Al-Qāhiraẗ : Dār al-Maʿārif , 1977 : دار المعارف , 1977
    Auteur du texte : George Dimitri Selim

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb409517007]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Īliyā Abū Māḍī (1889-1957)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Dīwān / Īliyā Abū Māḍī šāʿir al-mahǧar ; taqdīm Ğibrān H̲alīl Ğibrān ; taṣdīr Sāmī al-Dahhān ; al-dirāsaẗ Zuhayr Mīrzā, 1967
  • Ouvrages de reference : Liban : la mémoire culturelle, jalons et tournants / Mouvement culturel Antélias Liban, 1984
    Al-Aʿlām / Ziriglī, 1990
    Muʿǧam al-muʼallifīn / ʿUmar Riḍā Kaḥḥālah, 1957 : né en 1891
    LCNA (CD), 1996-06
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén. arabe
    BN Service arabe

Autres formes du nom

  • Elia Abou Madi (1889-1957)
  • Īliyā Abū Māḍī (1889-1957)

Biographie Wikipedia

  • Elia Abû Mâdi est un poète libanais (Bikfaya, Liban en 1889 - New York 1957).Il est né dans le village de Mouhaidatha près de Bikfaya au Liban. Il y vit jusqu'à l'âge de 11 ans avant de quitter le Liban pour Alexandrie en Égypte. Il y reste pendant dix ans et exerce le métier de commerçant dans un magasin de tabac. Pendant son temps libre, il commence à écrire des poésies et à les vendre au journaux locaux. Il rassembla toutes les poésies de cette période dans un recueil qu'il nomma Tidhkâr el Madhi (« Les souvenirs du passé » ou « Les souvenirs de Mâdhi » car Mâdhi = passé en arabe). Il émigra aux États-Unis en 1911. Il s'installe en 1916 à New York où il publie la revue, Mir'ât al-Gharb (« Miroir de l'Occident ») et le journal Assamîr (The Entertainer). S'exprimant dans une langue simple, utilisant une technique qui reste classique en dépit de certaines libertés, il décrivit le malaise des intellectuels arabes dépaysés. Il adhéra en 1920 à la « ligue de la plume » (« Arrâbita al kalamia ») créée par Gibrân Khalîl Gibrân (1883-1931). Il y publia plusieurs recueils dont: Al Jawadil et Al Khamaïl.La diversité des sociétés dans lesquels a vécu le poète (libanaise, égyptienne, américaine) et le fait qu'il ait vécu les deux guerres mondiales ont eu de mauvaises influences sur ses productions. À la fin de sa carrière, le poète s'est consacré à produire des poésies à sujet social. Il décéda en 1957 et a laissé derrière lui deux diwânes (al jadawel et al khamail).Portail de la poésie Portail de la poésie Portail du Liban Portail du Liban

Pages équivalentes