Johannes Hudde (1628-1704)

Image non encore disponible
Pays :Pays-Bas avant 1830
Langue :latin
Naissance :23-04-1628
Mort :15-04-1704
Note :
Mathématicien, élève de Frans Van Schooten. - Bourgmestre de la ville d'Amsterdam
Autres formes du nom :Johannes Huddenius
Jean Hudde
Johan Hudde
Voir plus
ISNI :ISNI 0000 0000 0198 8373

Ses activités

Auteur du texte6 documents1 document numérisé

  • Contenu dans : Renati Des Cartes Geometria

    Johannis Huddenii Epistolae duae, quarum altera de aequationum reductione, altera de maximis et minimis agit. - [1]

    [Reprod.]
    Description matérielle : 1 microfilm
    Description : Note : Date d'éd. du microfilm provenant d'un catalogue d'éditeur. - Cette éd. réunit deux volumes
    Édition : Cambridge (Mass.) : Omnisys , [ca 1990]

    [catalogue, Visualiser dans Gallica]
  • Contenu dans : Geometria a Renato Des Cartes anno 1637 gallice edita, postea autem una cum notis Florimondi de Beaune,... gallice conscriptis, in latinam linguam versa et commentariis illustrata opera et studio Francisci a Schooten,... [Editio secunda.] Nunc demum ab eodem diligenter recognita, locupletioribus commentariis instructa, multisque egregiis accessionibus... [Johannis Huddenii epistolae duae, quarum altera de aequationum reductione, altera de maximis et minimis agit. Henrici Van Heuraet epistola de curvarum linearum in rectas transmutatione. Francisci a Schooten principia matheseos universalis, seu introductio ad Cartesianae geometriae methodum conscripta ab Er. Bartholino,... editio secunda. Florimondi de Beaune duo tractatus posthumi, alter de natura et constitutione, alter de limitibus aequationum, ab Erasmio Bartholino edita. Johannis de Witt de elementis curvarum linearum libri duo, opera Francisci a Schooten editi. Francisci a Schooten tractatus de concinnandis demonstrationibus geometricis ex calculo a...

    Epistolae duae, quarum altera de aequationum reductione, altera de maximis et minimis agit. - [2]

    Description matérielle : 2 vol. in-4° , portr. et fig.
    Description : Note : Les "Principia mathesos universalis" et les autres ouvrages contenus dans le 2e volume ont un titre particulier. - Dans cette édition et dans les suivantes, les annotations de Van Schooten se trouvent dans la 1re partie. La 2e partie contient deux traités du même auteur, annoncés au v° du titre de la 1re partie, qui sont catalogués séparément
    Édition : Amstelaedami : apud L. et D. Elzevirios , 1659-1661

    [catalogue]
  • Contenu dans : Renati Des Cartes geometria

    Epistola prima de reductione æquationum. - [2]

    Description matérielle : 3 parties en 2 vol. ([16]-520 ; [8]-420-[2] p., [2] p., p. 423-468, [1] p. ; 48 p.)
    Description : Note : 4e éd. Reprend le texte de la 3e éd. (sans l'opuscule de Gillet) corrigé et annoté par Jacob Bernoulli (désigné dans l'ouvrage par "virus clarissimus"), et augmenté du "Musicæ compendium" par Descartes formant 3e partie ; les annotations de Jacob Bernoulli sont regroupées à la fin de la 2e partie sous le titre : "Notæ et animadversiones tumultuariæ in universum opus". - Chacune des 3 parties a une pagination propre. Le 1er traité de la 2e partie et la 3e partie ont une p. de titre propre portant même adresse, même date et même marque d'imprimeur-libraire ; les trois autres traités de la 2e partie ont une p. de titre propre portant : "Francofurti, apud Johannem Fridericum Knoch. M DC XCV" avec une marque différente. - Marques avec devise aux titres ; fig. géométriques, bandeaux, lettrines et culs-de-lampes gr. sur bois. - En 1697, ces 2 vol. ont été réunis par F. Knoch aux autres livres de Descartes qu'il avait publiés depuis 1692 dans un recueil en 6 vol. intitulé "Opera philosophica omnia" pour lequel F. Knoch a imprimé une p. de titre générale et dans lequel ces 2 vol. constituent le 3e t.
    Comprend, en 1re partie : "Renati Des Cartes geometria" suivi de "Florimondi de Beaune in geometriam Renati Des Cartes notæ breves" ; "Francisci à Schooten in geometriam Renati Des Cartes commentarii" ; "Johannis Huddenii epistola prima de reductione æquationum" ; "Johannis Huddenii epistola secunda, de maximis et minimis" ; "Henrici van Heuraet epistola de transmutatione curvarum linearum in rectas". En 2e partie : "Renati Des Cartes principia matheseos universalis, seu Introductio ad geometriæ methodum conscripta ab Er. Bartholino, ..." ; "De æquationum natura, constitutione, & limitibus opuscula duo. Incepta à Florimondo de Beaune, ... Absoluta verò, & post mortem ejus edita ad Erasmio Bartholino, ..." ; "Johannis de Witt elementa curvarum linearum. Edita operâ Francisci à Schooten, ..." ; "Francisci à Schooten, ... tractatus de concinnandis demonstrationibus geometricis ex calculo algebraïco. In lucem editus à Petro à Schooten, ..." ; "Notæ et animadversiones tumultuariæ in universum opus" dû à Jacob Bernoulli. En 3e partie : "Renati Des-Cartes musicæ compendium"
    Sources : CG, XXXVIII, 1202-1203
    Édition : , 1695

    [catalogue]
  • Contenu dans : Geometria, à Renato Des Cartes anno 1637 gallicè edita

    Epistola prima de reductione æquationum. - [2]

    Description matérielle : 2 parties en 2 vol. ([16]-520 ; [16]-420-[4]-8 p.)
    Description : Note : Faux titre de la 1re partie : "Renati Des-Cartes geometria. Editio tertia. Multis accessionibus exornata, & plus alterâ sui parte adaucta". Faux titre de la 2e partie : "Renati Des-Cartes geometriæ pars secunda...". - Après la p. 420 de la 2e partie, on a deux cahiers : le premier, non signé, comprend les pages liminaires, c'est-à-dire le faux titre de la 2e partie, une table des matières, un avis au lecteur de J. Hudden, une pièce de vers ainsi qu'un petit texte en grec ; le second, signé *4 et paginé de 1 à 8, contient un opuscule de É. Gillet. Cet opuscule a peut-être été vendu séparément. - La 1re partie ainsi que chacun des traités qui composent la 2e partie ont une p. de titre propre portant même adresse et même date. Chacune des deux parties a une pagination propre. - Marques avec devise aux titres ; titre de la 1re partie et du 1er traité de la 2e partie en rouge et noir ; portrait de Descartes dessiné de son vivant et gr. sur cuivre par F. Van Schooten daté 1644 ; fig. géométriques, lettrines et culs-de-lampes gr. sur bois
    Comprend, en 1re partie : "Geometria à Renato Des Cartes" suivi de "Florimondi de Beaune in geometriam Renati Des Cartes notæ breves" ; "Francisci à Schooten in geometriam Renati Des Cartes commentarii" ; "Johannis Huddenii epistola prima de reductione æquationum" ; "Johannis Huddenii epistola secunda, de maximis et minimis" ; "Henrici van Heuraet epistola de transmutatione curvarum linearum in rectas". En 2e partie : "Principia matheseos universalis, introductio ad geometriæ methodum Renati Des Cartes, conscripta ab Er. Bartholino, Casp. fil. Editio tertia, priore correctior" ; "De æquationum natura, constitutione, & limitibus opuscula duo. Incepta à Florimondo de Beaune, ... Absoluta veró, & post mortem ejus edita ab Erasmio Bartholino, ..." ; "Johannis de Witt elementa curvarum linearum. Edita operâ Francisci à Schooten, ..." ; "Francisci à Schooten, ... tractatus de concinnadis demonstrationibus geometricis ex calculo algebraïco. In lucem editus à Petro à Schooten, ..." ; "Celeberrimi de centro oscillationis problematis solutio. Viro sapientissimo salutem dat Stephanus Gillet"
    Sources : CG, XXXVIII, 1202
    Édition : , 1683

    [catalogue]
  • Contenu dans : Renati Des Cartes geometria

    Epistola secunda, de maximis et minimis. - [3]

    Description matérielle : 3 parties en 2 vol. ([16]-520 ; [8]-420-[2] p., [2] p., p. 423-468, [1] p. ; 48 p.)
    Description : Note : 4e éd. Reprend le texte de la 3e éd. (sans l'opuscule de Gillet) corrigé et annoté par Jacob Bernoulli (désigné dans l'ouvrage par "virus clarissimus"), et augmenté du "Musicæ compendium" par Descartes formant 3e partie ; les annotations de Jacob Bernoulli sont regroupées à la fin de la 2e partie sous le titre : "Notæ et animadversiones tumultuariæ in universum opus". - Chacune des 3 parties a une pagination propre. Le 1er traité de la 2e partie et la 3e partie ont une p. de titre propre portant même adresse, même date et même marque d'imprimeur-libraire ; les trois autres traités de la 2e partie ont une p. de titre propre portant : "Francofurti, apud Johannem Fridericum Knoch. M DC XCV" avec une marque différente. - Marques avec devise aux titres ; fig. géométriques, bandeaux, lettrines et culs-de-lampes gr. sur bois. - En 1697, ces 2 vol. ont été réunis par F. Knoch aux autres livres de Descartes qu'il avait publiés depuis 1692 dans un recueil en 6 vol. intitulé "Opera philosophica omnia" pour lequel F. Knoch a imprimé une p. de titre générale et dans lequel ces 2 vol. constituent le 3e t.
    Comprend, en 1re partie : "Renati Des Cartes geometria" suivi de "Florimondi de Beaune in geometriam Renati Des Cartes notæ breves" ; "Francisci à Schooten in geometriam Renati Des Cartes commentarii" ; "Johannis Huddenii epistola prima de reductione æquationum" ; "Johannis Huddenii epistola secunda, de maximis et minimis" ; "Henrici van Heuraet epistola de transmutatione curvarum linearum in rectas". En 2e partie : "Renati Des Cartes principia matheseos universalis, seu Introductio ad geometriæ methodum conscripta ab Er. Bartholino, ..." ; "De æquationum natura, constitutione, & limitibus opuscula duo. Incepta à Florimondo de Beaune, ... Absoluta verò, & post mortem ejus edita ad Erasmio Bartholino, ..." ; "Johannis de Witt elementa curvarum linearum. Edita operâ Francisci à Schooten, ..." ; "Francisci à Schooten, ... tractatus de concinnandis demonstrationibus geometricis ex calculo algebraïco. In lucem editus à Petro à Schooten, ..." ; "Notæ et animadversiones tumultuariæ in universum opus" dû à Jacob Bernoulli. En 3e partie : "Renati Des-Cartes musicæ compendium"
    Sources : CG, XXXVIII, 1202-1203
    Édition : , 1695

    [catalogue]

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Renati Des Cartes Geometria accedit in super compendium musicae ; opera atque studio Francisci a Schooten. Johannis Huddenii Epistolae duae, quarum altera de aequationum reductione, altera de maximis et minimis agit. Francisci a Schooten Principia matheseos universalis, 1995 [document électronique : reprod. de l'édition de 1695]
  • Ouvrages de reference : Internet, http://www-history.mcs.st-andrews.ac.uk/history/Mathematicians, 1998-11-16 : Hudde, Johann Van Waveren Hudde
    Internet, telnet://konbib.nl, 1998-11-16 (Bibliothèque royale, Pays-Bas) : Hudde, Johannes
    LC Main cat (en ligne-Internet), 1998-11-16 : Hudde, Johan
    Larousse 19e s. : Hudde (Jean), seigneur de Waweren
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén. : Hudde (Johan)

Autres formes du nom

  • Johannes Huddenius
  • Jean Hudde
  • Johan Hudde
  • Johann Hudde
  • Johann Van Waveren Hudde
  • Johann Van Waveren Hudde
  • Johann Van Waveren Hudde

Biographie Wikipedia

  • Johan Hudde (Amsterdam, 23 avril 1628 - Amsterdam, 15 avril 1704 à Amsterdam) est un homme politique et mathématicien néerlandais, qui travailla sur la théorie des équations.Johan Hudde était à la base étudiant en droit à l'université de Leyde; il a toutefois été instruit aux mathématiques par son professeur, Frans van Schooten. De 1654 à 1663, il travailla avec lui dans la recherche en géométrie, et c'est durant cette période qu'il élabora toutes ses œuvres mathématiques. À partir de 1663, il entra au conseil urbain d'Amsterdam, dont il fut un des bourgmestres de 1672 à 1704. Ses travaux ont porté sur les équations tout d'abord, avec une méthode de recherche des racines multiples dans une équation. Il semblerait que le développement que l'on apprend de nos jours de la méthode de Cardan vienne de lui ( poser x = u + v ...). Il a réalisé une traduction de la Géométrie de Descartes.Il a en outre travaillé sur les minima et les maxima, l'emploi des coefficients négatifs, les probabilités au sujet desquelles il entretenait une correspondance avec Leibniz; on lui doit enfin le développement en série de ln(1+x) en 1656.Dans le domaine de la physique, il travailla sur l'ouvrage des télescopes, et la maintenance des canaux, un problème alors d'actualité en Hollande : c'est en 1657 qu'il parvient à bloquer l'armée française en inondant audacieusement une partie du territoire.

Pages équivalentes