Bernardus Johannes Blommers (1845-1914)

Image non encore disponible
Pays :Pays-Bas
Langue :néerlandais; flamand
Naissance :1845
Mort :1914
Note :
Peintre de paysages et de marines et graveur néerlandais
Autre forme du nom :Bernardus Johannes Bloomers (1845-1914)
ISNI :ISNI 0000 0000 6705 0679

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Bernardus Johannes Blommers (1845-1914)

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Bénézit, 1976

Autre forme du nom

  • Bernardus Johannes Bloomers (1845-1914)

Biographie Wikipedia

  • Bernardus Johannes (Bernard) Blommers (né le 30 janvier 1845 à La Haye aux Pays-Bas - mort le 12 décembre 1914 à La Haye également aux Pays-Bas) est un graveur et peintre néerlandais appartenant à l'école de La Haye.Il apprend la lithographie au début de sa carrière dans l'atelier de son père, puis étudie à l'école de la Haye sous la direction de Johan Philip Koelman jusqu'en 1868. Ses premières peintures sont plutôt des peintures de genre représentant des pêcheurs et leurs femmes, souvent des scènes d'intérieur à l'éclairage rappelant la peinture hollandaise du XVIIe siècle. Elles sont fortement influencées par Jozef Israëls. En 1870, malgré la guerre, il fait un séjour à Paris. Il reviendra souvent dans cette ville, qui lui a fait grande impression. Lorsqu'il rentre aux Pays-bas, il participe à la seconde génération de l'école de la Haye, fondée par Jozef Israëls, Jacob Maris, Anton Mauve.Ses œuvres plus récentes, à partir de 1890, sont plus libres et personnelles. Les sujets principaux en restent cependant les scènes maritimes et de genre. Il organise la promotion de peintres hollandais, participe à la création de la Hollandsche Teeken-Maatschappij (association hollandaise de dessinateurs). En 1912 on lui commande un portrait de Andrew Carnegie pour le Palais de la Paix en cours de construction à la Haye. S'il n'a bénéficié que d'un succès relatif de son vivant, après sa mort ses peintures ont été achetées par des collectionneurs anglais, écossais et américains.

Pages équivalentes